Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Je suis une légende

(I Am Legend)

 Les critiques

Nombre de critiques : 19

Total des points : 123

Moyenne obtenue : 6.47/10

n°9 - 4/10 Sans nom

02 mai 2008

Désolé , ce film n'est qu'un remake d'un film tourné fin année 50 et portant le titre en français LE DERNIER HOMME. Même histoire avec à peine quelques changements surtout au niveau des effets spéciaux. Le personnage principal a la même immunité envers le virus cela ne vaut pas la peine de louer ce film. La version ancienne en noir et blanc est plus efficace.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 9/10 Jack

14 mars 2008  Attention spoiler

Super film. Un grand Will Smith dans ce film. Un concept original. De belles vues de New-York. Que du bon... sauf la fin complètement bâclée. La Femme survivante qui arrive à s'en sortir alors que Will Smith ne s'en sort pas... La Fin alternative disponible sur le net depuis quelques jours est bien meilleure et rendez les contaminées plus humains alors que là... pas de tout. La relation entre Robert Neville et sa chienne est intéressante et la scène où il l'étouffe est émouvante.

En résumé, très bon film mais il faut couper avant la fin...

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 7/10 Gizmil

02 mars 2008

Eh ben, on m'avait dit que c'était pas mal mais, ma foi, je dis: bof! Et même un GROS bof! Parce qu'on nous ressert encore cette même soupe post-apocalyptique mélangeant horreur et science-fiction que sont déjà des films tels que "28h plus tard" ou "The invasion" !
En effet, "Je suis une légende" n'est qu'un remugle de ce qui a déjà été produit! Je me suis vraiment senti dans l'univers de "28h plus tard"! Je ne suis pas contre le fait qu'un réalisateur reprenne une idée déjà utilisée mais qu'il essaye au moins de l'exploiter de manière un peu différente ou plus originale!
L'histoire est poignante par certains aspects et on s'y accroche plutôt bien mais je trouve vraiment, vraiment dommage qu'on prenne les spectateurs pour des ahuris qui n'ont pour d'autre ambition que de se gaver de frousse et d'action! Où est passée l'âme du cinéma qui devrait aussi, oui, je dis bien "aussi" être capable de nous faire réfléchir?
Je regrette cette idée dans le film que les hommes se soient transformés en des espèces de monstres déjantés dont le délire est beaucoup trop exacerbé à mon goût (tout comme dans 28h plus tard)! J'aurais réellement préféré que le scénario se passe de ce genre de caricature! Mais bon, il faut croire qu'un blockbuster se doit de faire sensation par des images fortes et ne peut se passer de ce genre de... niaiseries?Et quand je dis que c'est dommage, c'est plutôt vrai car si on retire ces défauts, le film tient plutôt la route! Certains aspects de la personnalité de cet homme, certains "moments" montrent la psychologie de cet homme qui se retrouve seul au monde avec pour tout interlocuteur un chien qui devient sa seule famille et il essaye de garder le cap en axant son temps sur un ultime espoir pour ne pas perdre les pédales! On évoque aussi dans le scénario l'idée de la main de Dieu qui ne serait pas innocent à cette tournure des évènements! Ce genre d'approche est d'à propos dans ce genre d'histoire et il était utile ou réaliste d'évoquer ce questionnement. Comment imaginer la disparition de toute l'humanité sans penser parallèlement à des concepts tels que la volonté de Dieu ou le destin humain, la société humaine et sa décadence voire son orgueil?
J'ai été déçu encore par les images de synthèses qui ont été bâclées au niveau réalisme (l'intégration ou même l'aspect des images dans les décors laisse vraiment à désirer).Et puis il y a cette fin qui m'a légèrement déçu car un peu convenue. Elle est logique mais justement...

Bref, tout ce que je peux dire face à ce genre de film, c'est que je préfère voir un "The Postman", "La Planète des Singes", "L'armée des douze singes", "L'âge de Cristal" ou même un "Waterworld" qui me semblent un peu plus originaux, plus profonds ou plus recherchés qu'un film comme "Je suis une légende".

Je mets 14/20! Le film est bon mais tellement convenu que c'en est désolant! Par ailleurs, les images de synthèse manquent trop de réalisme!

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 8/10 Ubik

23 février 2008

L'avantage de ne pas attendre grand chose d'un film, c'est qu'on a plus de chances d'être agréablement surpris.
Cela a été mon cas avec JE SUIS UNE LEGENDE. N'étant pas grand fan de Will Smith et me méfiant forcément du traitement du roman culte de Matheson passé à la moulinette d'Hollywood, quelle n'a pas été ma surprise de découvrir un film exigeant, adulte, ne prenant jamais le spectateur pour un idiot. En refusant toute surenchère, en prenant son temps, en ne glorifiant pas son personnage principal (assez proche de la schizophrénie par moments) le talentueux Francis Lawrence prend tous les risques et signe un film qui ressemble à tout sauf à un blockbuster. Le réalisateur prend son sujet à bras le corps et soigne aussi bien le fond que la forme : scènes de pure terreur, visions surréalistes d'un New York désert, charge émotionnelle douloureuse lors des flash-backs...
Alors, les puristes ont quelques raisons de crier à la trahison du roman par rapport au final. Mais cette conclusion est cohérente, et c'est bien là l'essentiel.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 Rémi Pelletier

18 février 2008

Nous on a beaucoup aimé ; notamment grâce à la prise de vue presque subjective (caméra derrière l'épaule du personnage), car vraiment il y en a marre de ces éternels gros plans sur le visage du héros qui voit on ne sait quoi... sans compter les surprises balancées depuis le hors champ, mais qu'il ne pourrait manquer de voir venir si le scénario ne prétendait pas le contraire. Là, donc film impeccable et surtout très prenant d'un bout à l'autre. Même en connaissant aussi bien le 1° film que le roman (de Matheson !!!), on est rivé, malgré un scénario assez fidèle donc peu fertile en rebondissements.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 6/10 Chris

04 janvier 2008

Bon remake du film de Boris Sagal de 1971 Le survivant avec Charlton Heston, les effets spéciaux en plus, donc bon film sans plus. Avec un peu plus d'imagination cela aurait pu être épatant, le style américain a cependant ses limites, l'imaginaire manque de force et le héros sauve toujours le monde.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 8/10 BELMONT Frédéric

02 janvier 2008

Un zeste de "La Planète des Singes" (Will Smith concurrence Charlton Heston dans son rôle de dernier survivant), un soupçon d'H.G.Wells (les créatures nocturnes rappellent diablement les Morlocks de la "Machine à explorer le Temps"), une larme de "New York 1997" (en plus oppressant), un chouïa de "Maléville" (le survivant solitaire qui se sédentarise sans partir à l'aventure), une pincée d' "Un Jour sans Fin" (Will Smith parodie presque Bill Murray en citant à l'avance chaque phrase de « Shreck », vidéo qu'il connaît par coeur à force de revisionnage) et, bien sûr, un brin post-apocalyptique de « Mad Max 2 » (le village fortifié à la Postman).

Je n'ai pas vu le roman éponyme de Philip K. Dick ni vu la version de 1964 mais « Je suis Une Légende » est sans conteste le meilleur film de Science-Fiction de l'année 2007, malgré de surprenants défauts! Tout d'abord, rendez-vous compte que si des milliers de films et de séries TV produits jusqu'à ce jour se déroulent plus ou moins à Big Apple, la superproduction de Francis Lawrence commet l'exploit de vous présenter New York comme vous ne l'avez encore jamais vue ! Les effets spéciaux sont impressionnants (on comprend cependant que même les animaux sauvages ne sont que des images de synthèse façon « Il était une fois » de Walt Disney Pictures) et les longs travellings semi-aériens nous transportent en retranscrivant parfaitement l'impression d'abandon et de désolation d'avenues à la fois célèbres et méconnaissables. Le simple fait de présenter le héros jouant au golf sur le pont d'un porte-avions encombré d'avions abandonnés permet de saisir tout l'aspect dramatique de la catastrophe bactériologique !

En ce qui concerne la mise en scène, les mauvaises langues se repaîtront toujours mais j'affirme que Will Smith demeure suffisamment convaincant et que les explications qu'il nous livre par l'intermédiaire de sa chienne relèvent d'un procédé original (le chien est le meilleur ami de l'homme, comme dit le proverbe). Nous sommes loin, en effet, des pitreries burlesques à 2$ que l'acteur effectuait dans les très discutables « Independence Day » et autres « Men In Black 1 et 2 ». Cependant, je trouve étonnant qu'un scientifique de haut renom cumule également la fonction de Colonel dans l'US Navy ! Que Will Smith soit puissamment équipé en tant qu'ancien militaire, soit ! Mais je voudrais qu'on m'explique quand même de quelle façon il s'éclaire chez lui sachant que les centrales nucléaires ne sont toujours pas automatiques de nos jours (des batteries de secours peuvent-elles vraiment tenir plus de 3 ans ?). Et d'où proviennent tous ces produits surgelés frais comme au premier jour entreposés dans la cuisine ? Bien sûr, les supermarchés abondent à Manhattan mais souvenez-vous que le courant est coupé, et que toutes les denrées périssables ont forcément dépassé la date de péremption depuis fort longtemps. De plus, si vous êtes attentif, vous avez dû remarquer que les vitrines ne semblent pas avoir été vandalisées ni pillées (à croire que le virus a sévi très vite). Quant à l'essence qu'il siphonne dans les stations service ou les autres véhicules, ne devrait-elle pas être frelatée à la longue ?

La composante des Infectés allergiques à la lumière solaire est géniale car elle relance notre crainte ancestrale de la nuit noire : le jour, notre héros peut partir à la chasse ou en exploration dans les grands boulevards dans un silence de plomb assez déconcertant, juste troublé par les oiseaux ou les lions échappés du zoo. Que les Mutants ne sachent pas où le Dr Nerville habite me parait crédible dans une ville conçue pour 20 millions d'habitants d'autant plus ces anciens humains assoiffées de sang ont fort heureusement régressé à l'état animal, sans capacité de réflexion ou de précognition. Toutefois, comment expliquez-vous que les chiens mutants n'aient pas déjà eu le temps de retrouver le Docteur par l'odorat ? Ces affreux molosses seraient-ils également privés de l'odorat ? Enfin, dernière bévue de taille : pourquoi avoir choisi des dates (qui plus est aussi proches) pour prophétiser un drame pareil ? Cette erreur monumentale vaudra au film de se ringardiser très rapidement m'enfin bon. Quant à la fin, on se croirait dans un tout autre film (y avait-il une volonté de plagier Blade Runner ?).

Mais pour finir, les scènes de poursuite sont, pour un film américain, absolument terrifiantes avec un suspense intense et réellement accrocheur! Sachez que je fus vraiment dans l'ambiance car à la sortie mon cinéma de banlieue à 22 heures, je suis rentré chez moi dans une ville déserte (Nouvel An oblige) tout en m'imaginant qu'une armée de Gollums me poursuivait ! Une fois arrivé chez moi, je fus content de voir briller la lumière mais, réfugié sous mes couvertures, je redoutai que les Infectés n'encerclent ma résidence et ne tentent de s'introduire chez moi en fracassant mes volets roulants ! Quel bonheur ce fut de reprendre le bureau dès le lendemain !

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 8/10 Sans nom

27 décembre 2007

Le film ressemble à la bande annonce, il fait peur, il fait sursauter, il est trés émouvant, Will Smith est impeccable... les effets speciaux remarquables... mais les contaminés sont représentés par des images de synthèse et ils manquent tragiquement d'originalité...

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 motoko

23 décembre 2007

Je manque sûrement de recul je viens de sortir de la salle de cinéma mais le 1er mot qui me vient a l'esprit pour décrire ce film est : mouai

Synonyme de craintes avant la projection en effet ça fleure bon le Blockbuster américain avec toute les qualités mais surtout toutes les limites : En gros Will Smith en compagnie de sa chienne, sa barbe "mais pas trop quand même sinon c'est pas sexy bogoss", ses biceps et abdos huilés et sa mustang chromée dans un futur apocalyptique avec en titre ce très modeste je suis une légende , et j'ai de grosse c... (ça c'est moi qui l'ai rajouté mais c'est dans l'esprit) .

Bon faisons court. Commençons par les qualités:
- une idée intéressante à défaut d'être originale : un virus mutant crée par l'homme dévaste la Terre... un homme seul, immunisé, survit et se bat pour trouver une solution et sauver le peu qu'il reste
- des effets spéciaux très réussis d'une ville de New York désertée et sauvage. Il faut aussi savoir que la plupart des protagonistes vivants du film excepté le héros et quelques autres sont en images de synthèse, on aime ou on aime pas, mais pour l'oeil averti d'un spectateur cela reste quand même des images animés (point de prouesse).
- une atmosphère assez prenante, des bon moments d'actions portés par une mise en scène honnête
- Bob Marley the great en BO
- Will Smith fait du Will Smith

Voila c'est à peu prés tout. Pour faire original je vais maintenant parler des défauts:
- L'idée de la survie n'est pas assez travaillé et on assiste pendant 90% de la séance a un film longuet sur les jours monotones d'un survivant, pendant que les quelques informations sur le pourquoi du comment, arrivent au compte goutte (même si on peut tout deviner des les 2 premières minutes du film, ah originalité quand tu nous tiens)Les thèmes de la survie ne sont qu'effleurés ou alors franchement appuyés a la truelle au choix. La solitude et les palliatifs que l'homme seul essai de lui trouver (si si souvenez vous de Tom Hanks et de son joli ballon^^), la folie, l'angoisse, l'agressivité, et la désocialisation de l'individu qui peuvent en découler. La recherche de planques, de survivant, de nourriture, d'arme, d'espoir etc... Bref voir un bogoss black propre sur lui jouer quelques scènes où on voit poindre ces quelques thèmes ci dessus ne suffit pas pour qu'on se sente concerné et surtout pour que l'on vive cet enfer avec lui.
- Il faudra aussi m'expliquer comment on peu avoir 30/40 ans, être colonel de l'armée des USA et biochimiste affirmé. (si quelqu'un a la réponse merci d'avance)
- Les effets de mise en scène sont certes honnêtes mais il y en a surtout un qui retient mon attention, le réalisateur a la désagréable manie d'utiliser un effet un peu superficiel pour augmenter la tension du spectateur : il passe d une prise de vue a une autre totalement différente de façon très brutale en rajoutant un gros bruit au milieu, une fois ça va, 2 fois pourquoi pas mais après... faut-il y voir une volonté de créer artificiellement des émotions que la monotonie de ce film fait hiberner ?
- Will Smith fait du Will Smith

CONCLUSION: rien qu'en regardant l'affiche vous pouvez totalement vous faire votre idée de ce film : une grande production américaine sans saveurs particulières avec l'action en moins. Comment dire... dans un film où un des personnages clés reste l'ambiance désertique et la solitude, on se doit de créer la vie par les émotions, les interrogations, les péripéties du personnage centrale ou du spectateur. Ici la monotonie est reine, les quelques scènes d'action sauvent l'ensemble...

Avatar choisi par le scifinaute