Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

The Signal

(The Signal)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 20

Moyenne obtenue : 6.67/10

n°3 - 7/10 KX69

24 avril 2016

Après le fauché mais classieux (et ennuyeux, il faut le dire) LOVE, William C. Eubank passe à la vitesse supérieure avec un film un peu plus argenté (mais qui reste modeste : 4 millions de dollars selon imdb) et toujours avec l'ambition de livrer un film de SF adulte et profond. Il met tout en œuvre pour faire oublier les limites de son budget : il s'entoure d'une poignée de bons acteurs (dont le solide Laurence Fishburne) et soigne sa mise en scène (on pense beaucoup à Kubrick). Il aime les moments contemplatifs et intimistes sans bouder le spectaculaire, les scènes d'action et de tensions. On perçoit aussi l'influence de Terence Malik et de David Lynch. Le scénario, un peu dans l'esprit de la LA QUATRIÈME DIMENSION, laisse une grande liberté d'interprétation aux spectateur mais n'est encore pas tout à fait convaincant, trouvant dans son sujet sa propre limite pour un métrage d'1h30. Mais Eubank fait preuve d'une belle ténacité et potentialité et avec un budget qui ne met pas un frein à ses ambitions, il pourrait bien nous livrer un jour un grand film de SF.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 motoko

11 février 2015

Après sa fresque LOVE, William Eubank revient en pleine forme, pour le bonheur de ses adeptes. Le personnage pouvant, de par son travail, paraître arrogant. Il est clair que sa façon de traiter ses thématiques, assez intriquée, confuse, que ce soit visuellement ou scénaristiquement peuvent donner cette impression. Je n'avais pas particulièrement aimé LOVE, mais j'ai aimé THE SIGNAL. THE SIGNAL bénéficie également d'un budget limité, mais s'en sort haut la main, l'utilisation de décors simples et naturels cachant quelque peu ce fait et créant une ambiance assez oppressante. Les acteurs, pour la plupart inconnus font du très bons boulot, la patte visuelle est indéniable, certains effets étant une réussite. La musique m'a moins marqué par contre, on peut retrouver le thème de Ink retravaillé, présent dans le territoire des loups également, mais en beaucoup plus effacé. L'histoire mélange de façon assez réussie, des thèmes divers que je ne citerai pas pour garder la surprise assez fondamentale pour ce type de film. Car c'est un film qui invite à la réflexion avant tout, chaque scènes amenant son lot de mystères et de questionnement. Le film peut paraître confus, incohérent et sans direction principale, et il l'est par bien des points, mais pour moi, aussi incroyable que cela paraisse, c'est ce qui fait sa force. Grâce à cela, il émane de THE SIGNAL une ambiance assez incroyable, un je ne sais quoi qui me plait beaucoup, on est en phase avec le personnage principal et son avancé tout au long du récit. Le film est loin d'être parfait c'est clair, autant sur la forme que sur le fond, c'est assez mou, le real abuse de ralentis, de découpage particulier, de symbolique facile, et la cohérence du propos et le flou entretenu rendent le film extrêmement particulier. Perso j'ai aimé et je recommande, si vous voulez le regarder ne vous gâchez surtout par le film en vous le spoilant de façon quelconque, l'ambiance reposant principalement sur les découvertes et ce qu'elles apportent au récit.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 Chris

04 octobre 2014

Un film étrange sur l'idée de la contamination par une EBE (entité biologique extraterrestre) et ses conséquences, mise en quarantaine par un organisme où une agence gouvernementale (occulte?), test sur les sujets, emprisonnements... Le scénario paraît au premier abord un peu léger et embrouillé et si les détails de l'histoire prennent corps au fil de cette production U.S. le mystère ne se lève jamais vraiment et surtout la fin est un peu bizarre. Bien, sans plus.

Avatar choisi par le scifinaute