Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Manborg

(Manborg)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 8

Moyenne obtenue : 4.00/10

n°2 - 7/10 Valcke Ruben

27 octobre 2014

Je n'ai jamais vu un film aussi swedé (expression par M. Gondry) de ma vie ! Pour ceux qui ont vu l'autre méfait d'Astron6, tout le film est réalisé comme la fin de Father's Day ! C'est vraiment très spécial, il faut aimer le rétro, le Z, le Bis, être un peu - voir beaucoup - geek, adorer l'époque et la culture 80's pour bien apprécier ce film. Peu d'argent, pas mal de débrouille et de récup et beaucoup de temps sont les maître-mots pour ce genre de production. Des masques en plastique qui ne bougent presque pas, même quand l'acteur parle, quasi QUE du fond vert, de l'incrustation en couches/layers visibles, des armes et costumes en papier mâché et carton, des acteurs qui font exprès de jouer très très mal, des effets spéciaux fait avec des plugins gratuits et presque en 2D pour que ça soit bien cheap, pleins de monstre en stop-motion etc... Perso j'adore :) Ils vont vraiment jusqu'au bout de leur délires, autant avec le scénario néo-rétro-futuriste, qu'avec leurs personnages, on a un clone parfait de Liu Kang (MK) avec les même mouvements, et le fameux Manborg est tout en récup, un morceaux de plastique bombé en gris à peine collé sur lui et voila une plaque de métal qui lui sert de corps, des câbles et autre composant électronique collé sur lui pour lui donner un coté cyborg fait dans son garage, trop fort. Des scènes entières ou juste des éléments dans des plans réalisés en stop-motion, comme beaucoup d'ennemis mais aussi les personnage centraux filmés en stop-motion qui donne une allure étrange aux scènes et à leurs mouvements. Pour les combats, pour qu'il donne un coup de pied sauté de 15m vers l'avant, pourquoi utiliser des câbles ? trop cher et fastidieux ! On le film dans la pose sur fond vert sans bouger, on le détoure (découpe) sur l'ordinateur et on le glisse sur une image, voila pour les effets spéciaux et cascade pour ce film déjanté. Au final, il faut vraiment apprécier le genre, mais si on aime le bricolage, c'est du pur bonheur, un film jusqu'auboutiste, de la musique rétro-electro, pleins de néons etc.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 1/10 Chris

06 février 2013

Une série ZZZ minable si on la visionne sans second degré. La synthèse de tous les genres et (petits) effets spéciaux est résumée dans cette pochade de Steven Kostanki qui réussit à nous assommer rapidement. L’idée était bonne et je m’attendais vraiment à un pastiche genre « Django 2013 » des productions des série B des années 80 et bien que nenni, c’est mauvais et on passe 61 minutes à se demander pourquoi on visionne çà !

Avatar choisi par le scifinaute