Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Au-delà

(Hereafter)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 10

Moyenne obtenue : 5.00/10

n°2 - 6/10 Yom

22 mars 2011

Je suis d'accord avec l'avis précédent... Ce film est comme incomplet, et donne l'impression de longs moments de ... rien.C'est bien filmé, bien tourné, mais long... long... sans réelle avancée dans l'histoire... et quand enfin on se dit "ah, ça va avancer", et bien c'est fini.Ce sera surement le film de Clint Eastwood que j'aurai le plus subit. A se demander si finalement ce n'est pas pour lui une manière de se rassurer du haut de son âge avancé... :-/

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 4/10 BRETON ERIC

22 janvier 2011

La très mauvaise réputation de ce film m'inquiétait. Compte-tenu, que Clint EASTWOOD fait à chaque fois l'unanimité (et cela depuis des années). Mais je me disais, que ces critiques qui n'aiment pas beaucoup les films fantastiques et surtout les bons films d'anticipation, pouvaient être de mauvaise foi. Malheureusement, j'ai bien peur que cette fois-ci, ils aient raison.

AU DELA n'est pas loin d'être un navet. Mais il y a quand même la très belle scène du TSUNAMI (à la façon de 2012) et quelques autres bons moments, dont celui où l'on voit le frère jumeau rescapé écouté avec écœurements et dépits un bon nombre de charlatans, qu'ils consultent pour essayer de communiquer avec son frère décédé. Ou bien encore, la fois où la journaliste écrivain (interprété par Cécile DE FRANCE) présente le livre sur François MITTERAND qu'elle est supposée écrire. Voire les scènes où le médium (incarné par Matt DAMON) tente d'éviter d'éventuels clients (considérant que ce don est une malédiction, qu'il doit fuir). Et bien-sûr la scène où il accepte de recevoir le jumeau qui l'a attendu dehors dans le froid. Mise à part ça, le néant. Un néant qui est par ailleurs expliqué par le titre HEREAFTER, qui se trouve en réalité être le titre du véritable livre qu'écrit cette journaliste, victime de l'expérience d'une mort imminente pendant le tsunami, ce qui semble lui avoir permis d'apercevoir l'au delà. Qu'on aperçoit très brièvement, sans en y comprendre quoi que ce soit. De loin, on y voit des silhouettes qui ressemblent aux disparus, en attente d'on ne sait quoi. Un on ne sait quoi, qui nous rappelle un air de déjà vu. D'innombrables fois.

Car le problème est bien là, il faut préciser que le titre original est HEREAFTER. Et malheureusement, si pour faire son livre, cette journaliste utilise apparemment plein de preuves, les spectateurs ne voient rien du tout. Absolument rien. Symbolique !

Mais on a quand même le droit au discours de présentation de ce fameux livre, qui nous rappelle qu'il soit possible, qu'elle n'ait rien vu du tout. Et qu'elle ait peut-être été victime d'une commotion cérébrale. Peut-être. Mais elle n'en n'est pas sûre. Tout s'explique.

Ce qui est sûr, c'est que le médium a bien des pouvoirs, dont on ignore les secrets. Lui aussi, il réussit à communiquer avec les morts, sans qu'on sache comment. Je veux bien croire qu'il pourrait avoir des flashs au moment où ils touchent certaines personnes. Mais je ne vois pas comment, il peut recevoir autant d'informations en si peu de temps. Comment ne pas croire une nouvelle fois qu'on tente de nous manipuler en nous suggérant la véracité et importance des véhiculements de voix pourtant bidons (qui ont pour but de déstabiliser l'humanité quand même) et à la lecture des pensées. Soit deux choses identifiées officiellement comme de la schizophrénie. Et pourtant possible. Un grave problème, que le film peut aggraver maladroitement.

Si le personnage ne peut pas vivre une vie normale à cause de son don, qui lui permet de connaître tous les secrets des gens qu'ils touchent. D'autres quant à eux pourraient d'une part utiliser ces dons pour faire le bien et ne pas s'en plaindre. Mais il faut avant tout rappeler qu'il s'agit d'un personnage d'un film, qui a des particularités qui pourraient ressembler à celles que peuvent avoir de vrais gens. Seulement voilà, il est fort à parier que ce qu'ils reçoivent, n'est pas ce qui est décrit dans le film. Tout comme les images qu'ils peuvent recevoir, les voix qu'ils peuvent entendre ont de très fortes chances d'être des voix manipulatrices venant d'une technologie secrète, cachée et invisible. Et aussi d'éventuellement d'intelligences cachées et artificielles communiquant dans une autre dimension, qui ont pour but de les introduire en erreur, voire de les rendre fous.

Et que dire de cette fin à l'eau de rose, qui voit le médium tombé fou amoureux de la journaliste. Sans qu'on sache pour quelles raisons exactement. Foudroyer probablement par un coup de foudre (après avoir lu le livre magique dont on ignore le contenu), pas du tout convaincant. Vraiment pas du tout.

A l'arrivée on en est presque persuadé que Clint EASTWOOD a réalisé ce film avec dégoût. (Même s'il respecte de toute évidence -peut-être pour se rassurer lui-même - ceux qui croient en ce genre de choses). Comme semble du reste l'indiquer la première scène où l'on devine une Cécile DE FRANCE sale. Et qui va soudainement être lavée de force par le tsunami.

A mon avis il manque des scènes, beaucoup de scènes, pour qu'on comprenne et qu'on apprécie mieux ce film. Des scènes qu'on devine, être réservées à une élite. Des scènes classées vraisemblablement Secret-Défense.

Avatar choisi par le scifinaute