Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

X-Men

(X-Men)

 Les critiques

Nombre de critiques : 10

Total des points : 77

Moyenne obtenue : 7.70/10

n°10 - 6/10 KX69

13 juin 2015

Pour un non-initié aux comics comme moi, X-MEN est un blockbuster pas renversant mais de qualité correcte. La thématique du rejet par les normaux des mutants et la radicalisation d'une partie de ces derniers est assez intéressante. Le casting est bien. Seule la confrontation finale entre Magneto et les X-men se traîne un peu.

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 7/10 Yom

30 mai 2012

Premier film de la trilogie, assez réussi, mais un peu "froid". Les acteurs semblent un peu à l'étroit dans leurs personnages et leurs costumes, mais le résultat est assez satisfaisant. La suite fera monter le niveau un cran au dessus.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 8/10 Fog Horn

18 décembre 2003

Une adaptation spectaculaire qui reste néanmoins sérieuse et mature. On est réellement en plein coeur d'une BD US avec son lot combats titanesques à coups de super pouvoirs. Un film ultra-divertissant, mais qui n'égale cependant pas SPIDER-MAN ou les deux premiers BATMAN.

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 7/10 Anan 7

20 septembre 2003

Je m'attendais a un gros navet et j'ai été agréablement surpris, les personnages sont assez attachants (surtout la belle famke janssen) et le scénario est potable. Les scènes d'action sont elles très réussies. Une bonne surprise

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 10/10 Sans nom

06 juin 2002

Salut, je suis fan des marvels, c'est vrai que ce film respecte plutôt bien la bd, le choix des acteurs est exellent, le scénario et bien ficelé, j'adore ce film, il passe sur canal ce mois-ci (en juin) hourra !!!!!!!!!!!!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 noumayos

18 septembre 2001

franchement, ce film est tres agreable, et c rare venant de mas part, mais j'attend une suite et rapidement en plus : ))) les personnages collent vraiment à la bd, le film est clair, coherent, les effets speciaux tres cleans, meme les gens qui n'ont pas lu la bd s'en tirent bien ; )) un de mes meilleurs films de l'an dernier !!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 7/10 Fabien Tournel

29 avril 2001

C’est un fait acquis depuis l’excellentissime Usual suspects : Bryan Singer est un cinéaste talentueux. Mais réussir une adaptation de l’univers Marvel tient plus du miracle que du talent, et Singer n’étant quant à lui pas un surhomme, de sérieux doutes planaient sur le succès de l’entreprise...Pourtant, le résultat est là. X-Men est remarquable sur de nombreux plans : l’action, le rythme, leseffets spéciaux, l’ambiance visuelle, une certaine justesse dans les personnages principaux... Loin des Captain America ou Flash qui croupissent désormais dans les oubliettes du septième art, X-Men entend rendre crédible ses super-héros. Si les pouvoirs conservent leur irrationalité, les looks se modernisent, les personnages ont un vécu, des sentiments, des souffrances... Mais, si le film parvient à éviter l’écueil du “slip rouge par dessus des collants bleus”, c’est en même temps un peu de la fantaisie et du charme des comics qui se perd, dilués dans un gris-bleu monotone. On peut en outre critiquer le choix des personnages parmi la multitude des “enfants” de Chris Claremont, le véritable père des X-Men. Il y avait en effet des super-vilains plus intéressants et classieux que Mystique ou Toad l’avaleur de mouches. Et que dire des absences d’Angel, du Diablo originel (diablotin bleu et non frêle binoclard), de Colossus, ou encore d’ennemis de grandes envergures comme les Sentinelles et les Broods... Mais patience. Cet opus n’est que le premier, et Singer s’attelle déjà au suivant. Plus préoccupantes sont les évocations d’une distinction génétique entre “commun des mortels” et “mutants”, tellement absurdes qu’on les souhaiterait seulement métaphores, mais qui sont malheureusement assénées comme des vérités scientifiques. Or, la vérité, c’est que chaque être vivant est en soi un “mutant”. Aussi, apporter de l’eau au moulin de la théorie du “gène supérieur” est non seulement faux et superflu, mais idéologiquement douteux. X-Men, par les idées qu’il véhicule, par son atmosphère monochrome, émet une légère fragrance de... fascisme. L’imaginaire naïf et décalé du comics originel s’en trouve perverti. Un sectarisme sans fondement génétique eut été bien plus digne, bien plus réaliste, et aurait conféré à l’ensemble la profondeur d’une parabole sur le racisme. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Il en va autrement des idéologies scabreuses enrobées dans une séduisante pellicule...

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 8/10 Xavier Penin

06 septembre 2000

Il y avait un gros risque dans cette entreprise, et il faut reconnaitre que c'est plutot bien joué de la part de Bryan ( non, je le connais pas perso ). Pas de lycra jaune pour Wolverine, mais c'est peut-être aussi bien. Pas 36 mutants dans le film mais on a déjà du mal à cerner la personalité des méchants secondaires ( quand on les connait pas ). Il reste un film pas si délirant, pas mal réalisé ( Singer et les fights SF, c'est quand même pas ça ) mais trop court. J'arrive toujours pas à croire qu'il fait 2 heures. On devrait récupérer 20 minutes au final cut DVD. Moi j'achète.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 8/10 Sans nom

30 août 2000

Un bon film qui m'a agréablement surpris (j'avais peur de voir un sale film style "Batman et Robin")!Mention spéciale à 2 acteurs : Patrick Stewart et l'interprète de Wolverine qui gagne à être connu.Un petit regret : ne pas avoir gardé les costumes de la B.D.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Le Rescator

18 août 2000

Premières impressions : je n’ai pas trop aimé le truc de la distrib’ de BD des X Men dans la salle, juste avant le début du film (ici vu en avant première dans un Multiplex). D’abord parce que je n’en ai eu que deux (snif !), alors que ma voisine en tenait déjà l’équivalent d’un plein carton sur ses genoux ! Aussi, parce que je trouve que la maison d’édition (Marvel en l’occurrence) aurait pu se passer de cette pub supplémentaire déguisée. Deuxième impression : une agréable surprise de voir autant de monde dans la salle, autant de gens (entre 20 et 35 ans) parler des X Men : tiens, tiens, je n’étais donc pas le seul à lire leurs aventures dans les années boutonneuses…Passons, pour revenir à l’essentiel, ce film de SF : malgré les craintes de voir une mauvaise adaptation de l’univers sombre et déjanté des X Men, force est de constater que le réalisateur a bien respecté la chose. La lumière est suffisamment sombre pour rappeler l’encrage très « dark » de la BD. Les effets spéciaux sont bons (mais pas géniaux comme certains le disent : cf ce qu’a fait Matrix en mieux avant), et ne gâchent pas le spectacle. Le casting est surtout admirable, hormis peut-être pour Cyclope, un peu trop jeune par rapport à son référent sur papier. La belle F.Jansen est une Phénix crédible, même si on ne la voit pas en définitive beaucoup à l’œuvre, moins en tout cas que la toute aussi jolie Tornade. On frise la perfection avec le personnage de Wolverine, que l’acteur retenu incarne à merveille dans toute sa dualité (faux méchant/vrai têtu), dans son côté bestial et… poilu aussi. C’est, dans tout le bestiaire X! Men, mon préféré. Un bestiaire d’ailleurs bien plus dense dans la BD, et assez peu développé dans le film, par rapport aux nombreux mutants dispos : le Hurleur, Colossus, Diablo, le Fauve, etc. on en passe et des plus… mutés ! C’est même encore plus patent si l’ont considère les nombreuses suites créées depuis par l’éditeur (essayez donc de vous y retrouver chez le libraire du coin…). Sans doute un choix volontaire pour ne pas noyer le spectateur dans une party à 200 personnes, ou peut-être aussi une limite budgétaire (chaque mutant nécessitant un effet spécial pour lui, selon son type de pouvoir). Formellement, la seule critique qui vienne à l’esprit sur ce film concerne le rythme de la narration : un peu trop speedé, au sein d’un format a priori volontairement raccourci. Le final vient en effet trop vite, alors qu’on se met à peine dans l’ambiance du film. Une ambiance pourtant assez bien posée au tout tout début, par ce flash back anticipé nous ramenant aux camps de concentration nazis, et à la naissance d’un mutant futur méchant : Magneto, qui contrôle les métaux par la pensée. On aurait aimé d’autres retours en arrière du genre, surtout pour expliquer la vie du prof’ Xav’ (Xavier, le gentil mentor des X Men), voire aussi la trajectoire de ses élèves… Sans doute la production a t-elle cédé à la tentation de faire de ce X Men-le film, une super grande bande annonce pour les suites qui viendront. Je pense que les initiés ont donc là un avantage sur ceux qui n’ont jamais ouvert un seul Strange ou Spécial Stra! nge de leur vie, et à qui des noms aussi courants que Iron Man, Spiderman, Rom, Octopus, etc. ne disent pas plus que du mandarin lu dans le texte.

Avatar choisi par le scifinaute