Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Wild Wild West

(Wild Wild West)

 Les critiques

Nombre de critiques : 6

Total des points : 31

Moyenne obtenue : 5.17/10

n°6 - 4/10 Fog Horn

27 décembre 2015

WILD WILD WEST marque le début de la chute de Barry Sonnenfeld, jadis chouchou d'Hollywood avec ses deux excellents films mettant en scène la Famille Addams et le sympathique MEN IN BLACK. Bien que son coté steampunk soit un atout certain, WILD WILD WEST souffre de deux défauts rédhibitoires : un script indigent et un humour lourdaud quand il ne tombe pas carrément dans la beauferie. Ca parait étonnant quand on sait que ce sont les mêmes auteurs qui avaient signé le script de l'excellent TREMORS. Bref, l'ensemble s'avère poussif et pas drôle. Quelques courts passages sortent du lot par leur originalité (les tableaux humains !) mais dans l'ensemble, c'est très décevant avec un potentiel visuel et créatif énorme mais pas vraiment exploité.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 Yom

04 mai 2010

Un film distrayant, renouvelant la série d'origine avec un peu plus de punch, et faisant bien ressortir le coté steampunk (surtout avec la superbe machine araignée). Un moment de détente toujours agréable à voir.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 5/10 Chris

28 décembre 2008

Un film particulièrement divertissant avec un scénario somme toute assez intéressant. Bien qu'il reprenne évidemment les idées justes de la série, malgré tout on reste sur sa faim car une profusion de moyens n'est pas toujours le signe que la production Hollywoodienne soit inventive. Ici c'est criant : surabondance de biens nuit parfois à la lisibilité de la fable!

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 4/10 Sans nom

26 septembre 2007

Allez hop! moi aussi je viens râler comme Nino !
Pfffffff... Will Smith en James West...et pourquoi pas Fabrice Luchini en Shaft tant qu'on y est ! Non pas que je n'aime pas Will Smith bien au contraire, mais sa classe "groovy" et ses oreilles Dumbo ne peuvent éclipser la classe de Robert Conrad.Malgré la débauche d'effets et le charisme ravageur de Will on sombre bien vite dans l'ennui.
La formule des remakes des séries est bien connues et est déjà éculée par les nombreux ratages de ce genre : on se paye à gros pognon le titre et la zic de l'original pour s'assurer la sympathie du client potentiel mais dans le contenu on est incapable de reproduire l'esprit et les mécanismes qui ont fait le succès de la série. Preuve que le talent ne se fabrique pas sur commande, car il s'agit bien d'une commande pour faire du fric et c'est bien le seul objectif qu'ils ont réussi à faire! Un comble!
A quand le remake de "Madame Columbo" avec Sharon Stone ?

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 2/10 Sapone nino

22 août 2007

Ayant vu ce film depuis quelques années, je me doit de réagir en vue de la critique précédente. Ce film est un RATAGE TOTAL !!! Je sais qu'il est quasi impossible d'adapter une série qui regroupe tellement de bons souvenirs, d'acteurs épatants de scénarii si intelligent. Mais de là à faire un pseudo film de western qui n'a absolument rien à voir avec les mystères de l'ouest, il n'y a qu'à voir Will Smith en Jim West, c'est pathétique !
Barry Sonnefeld a du se dire, mon Men in Black a tellement bien marché, et si je faisais un film dans cet esprit ?Sans extraterreste mais en gardant Will et ses flingues. Génial ! se disent les producteurs, on va mettre le paquet sur les effets spéciaux. Un d'eux qui avait un p'tit penchant pour l'alcool a même dit en rigolant, et les mecs imaginez une araignée géante qui crache du feu à la fin du film, ce serait cool, non? Les autres ont due être tellement saouls, qu'ils l'on vraiment pris au sérieux et l'on ajouté au film.
Certainement pour combler un scénario qui n'a pas coûté bien cher. Vu qu'il a été écris en 2 heures, par un garçon de 12 ans, boutonneux, mais sois disant spécialiste car il possédait dans sa chambre une collection de petites locomotives, et un poster géant de Rio Bravo dédicacé par John Wayne, une heure avant qu'il ne meurt dans d'atroces souffrances, comme chacun sait.Ce film n'a aucune légitimité, à pars celui d'enrichir les gros producteurs américains qui ne pensent qu'à boire et à mettre des araignées tueuses d'hommes dans les films.
Après ce navet, ce splendide trio voulant gagner encore plus d'argent, récidive avec Men in Black 2. Et à votre avis, par quoi ont ils remplacé l'araignée tueuse à la fin du film? La statue de la liberté! Hallucinant je vous dis, hallucinant.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Rousset Jean-Michel

01 mars 2004

Le lieu, Le Far west. L'époque, après la guerre de sécession. L'ambiance, un mix de "James Bond" et de "Jules Verne". A priori, un mélange plutôt iconoclaste, mais le résultat est assez détonnant.L'introduction du Steam-punk avec l'iconographie typique des westerns, ainsi que le choix judicieux de l'acteur Will Smith (qui rappelons le, pour ceux qui viennent de sortir de leur abri anti-atomique, est afro-américain) donnent un ton résolument moderne et très SF à l'ensemble du film.
Bien sur, ENORME Blockbuster oblige, on n'échappe pas au sempiternel "Buddy-movie". Les deux acteurs principaux, aux caractères radicalement opposés font causes communes après bien des déboires, qui sont la cause de nombreux gags.
Il faut bien avouer que l'ensemble est très bien orchestré et que ça fonctionne plutôt bien. Bien que la trame de l'histoire soit assez mince, un savant fou désireux de conquérir le monde, l'ensemble du film ose nous proposer un visuel sorti directement du cerveau déjanté d'un scénariste carburant à la vapeur (et sûrement pas à l'eau chaude!):un fauteuil "roulant" qui marche, une table de billard "réversible", des personnages survitaminés à la "Fellini", à cela, rajoutez un train blindé, une araignée géante mécanique et quelques créatures du sexe faible dans des tenues légèrement affriolantes (ha la chemise de nuit de Salma Hayek ...)
En un mot une mécanique bien huilée (machine à vapeur oblige !) qui rend hommage à la série télévisée dont elle s'inspire en y piochant ses atouts, le tout à la sauce Hollywood. Bien sur on est assez loin d'un chef d'oeuvre, le film s'inscrit dans une optique uniquement divertissante. On aime ou on déteste. Moi j'aime.
Une mention spéciale pour Will Smith, qui prend de l'épaisseur dans son interprétation, il est plus mature, beaucoup plus crédible que dans ses participations précédentes (Men in Black, Independance Day).

Avatar choisi par le scifinaute