Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

WALL·E

(WALL·E)

 Les critiques

Nombre de critiques : 6

Total des points : 51

Moyenne obtenue : 8.50/10

n°6 - 8/10 Fog Horn

30 août 2012

Réaliser un film d'animation familial tendance space opera et avec en plus une quasi-absence de dialogue, c'est un sacré défi qui a été relevé avec brio par Pixar. Comme toujours avec ce studio, c'est techniquement remarquable avec un soin esthétique indéniable jusque dans les moindres détails et une inventivité constante dans l'exploitation de son univers visuel. C'est d'ailleurs la grande force de ce film qui jouit d'une narration maîtrisée et sans réel temps mort. WALL·E est un film d'animation familial plus que recommandable et qui, par sa dimension artistique, surnage au milieu des innombrables productions américaines médiocres et standardisées qui sortent chaque année.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 Xavier Lejeune

01 mai 2010

Un film au message simpliste, mais efficace. Les plus humains sont des robots. L'un investi d'une mission d'espoir, l'autre de nettoyage, qui vont s'éveiller à l'empathie et à l'amour... Les hommes eux sont devenus des automates qui répètent quotidiennement leurs actions sans communiquer entre eux, délaissant leur liberté au profit d'une assistance omniprésente.

Sans subtilité mais avec une grande efficacité le message écolo "gniantgniant" est visuellement très bien amené. Le plus surprenant est peut être qu'il émane d'une major comme Disney. Il véhicule (sans le savoir ?) une critique des grands trusts qui sont en train de se mettre en place de façon encore plus criante que dans les années 60, où ils furent pourtant interdits. Comme d'habitude chez Pixar l'avantage est de pouvoir emmener son petit bout avec vous tout en "kiffant" autant que lui le film mais pour moult détails qui lui échappent complètement. Note particulière au bruit de Wall-e lorsqu'il a fini de recharger sa batterie !

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 10/10 noumayos

11 octobre 2008

Excellent Pixar. Difficile de trouver un défaut dans cet animé qui démontre un talent et un savoir faire sans conçurent au jour d'aujourd'hui. C'est beau, amusant, bien pensé, simple, touchant, avec un thème de fond qui vaut ce qu'il vaut, libre à certain d'y voir un message cucul... ou moraliste... J'y ai trouvé mon compte comme la plupart de gens qui y sont allés... Pas mon meilleur Pixar, mais juste après...

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 8/10 Ubik

31 août 2008

A chaque nouveau film signé Pixar on se demande si le studio arrivera à faire mieux ou du moins aussi bien que le précédent. Pas de doute à avoir avec WALL-E : avec ce film à la fois grand public et exigeant, spectaculaire et émouvant, on est dans la cour des grands !
Et pourtant WALL-E est un pari osé. Osé de par ses choix scénaristiques (un futur où la Terre est transformée en gigantesque décharge) et de par son traitement (la première moitié du film est quasiment muette). Mais les petits génies de Pixar ont relevé le défi haut-la-main pour nous offrir une petite merveille. Un grand film d'animation, un grand film de science-fiction, et n'ayons pas peur des mots : un grand moment de cinéma !

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 9/10 DoctorSF

07 août 2008

N'ayons pas peur de l'annoncer cette dernière production Walt Disney/Pixar frise la perfection. L'image, le scénario, les "acteurs", le suspens, l'anticipation, l'amour, l'humour… tout ce que l'on peu attendre d'un bon film est sans doute réuni ici. Les magiciens de Pixar nous démontrent là tout leur génie à créer une imagerie de très grande précision, à commencer par celle appliquée à leurs principaux protagonistes.

Le scénario mixant avec facilité amourette, destin de l'humanité et écologie (pour ne citer que les principaux thèmes, mais le film regorge également de sous thématiques plus ou moins visibles telles que le racisme, l'asservissement par les machines, l'évolution des espèces, la bêtise des hommes, le retour aux valeurs saines, etc…), est bellement élaboré et l'on ne sombre jamais dans l'ennui, d'autant qu'il est porté du début à la fin par un humour naïf et parfaitement ravageur.

Mais le plus bel exploit des infographistes est sans doute d'avoir pu faire passer autant de sentiments au travers de ces petites machines. Et il est à parier que sans cet élément – majeur - la sauce n'aurait certainement pas pris. Non seulement nos deux robots vedettes (Wall-e et EVE) sont émouvants de réalisme mais l'armée de droïdes qui galopent dans le film, pourtant hétérogènes, également. Pour vous dire cette réussite, l'on plonge très rapidement dans ce film sans dialogue tout aussi facilement que s'il y en avait. Ici les expressions et les gestes servent de script et les gazouillis associés aux bruitages divers et variés contribuent à l'asseoir.

Les clins d'oeils sont multiples. Hormis le fait que Wall-e ait une ressemblance évidente avec N°5 de SHORT CIRCTUIT, pourtant démentie par le réalisateur (on lui a aussi reproché sa ressemblance à ET... il y a de l'idée mais cela ne crève pas les yeux), le film fait références à de grandes œuvres du cinéma de science-fiction comme à des œuvres plus populaires. On pourra ainsi apprécier le clin d'œil à LA BELLE A BOIS DORMANT et pour la plus évidente, une jolie référence à 2001 L'ODYSEE DE L'ESPACE, tant au niveau visuel que musical. Et oui, le thème musical est également très affiné… les oreilles les plus affûtées percevront sans doute les premières notes d'un thème dorénavant classique tiré des AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE.
En quelques mots, Wall-e est un spectacle à n'absolument pas manquer et qui ravira sans aucun doute même les plus réfractaires aux animations contemporaines.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 BELMONT Frédéric

02 août 2008

Un film de science-fiction tout bonnement ma-gni-fi-que. Tout simplement! Que dire de plus, à part que Pixar arrive toujours à se transcender après toutes ces années? Déjà, par son histoire d'amour façon "Belle et le Clochard", Wall-E fait fort et parvient vraiment à se départir de la masse. L'idée d'un tel film est née dans l'esprit d'Andrew Stanton et Peter Docter (Monstres & Cie) au milieu des années 90. A l'époque, le tandem planche sur ce petit personnage, convaincu de son potentiel, mais sait pertinemment que le financement pour un long métrage sera difficile à obtenir, notamment en raison des caractéristiques de leur droïde (un héros-objet "muet" ne s'exprimant qu'à travers ses mouvements et ses bruitages). Pour certains, le concept de la romance à l'eau de rose est déjà vu chez Disney, mais faire passer l'amour avec des gazouillis de robots est quelque chose d'inédit. Et ce qui est à couper le souffle, c'est toute l'émotion que le film peut faire passer avec très peu de dialogues, à l'aide seule de l'image. D'ailleurs, l'image, parlons-en! Après quelques minutes, on oublie que c'est un film d'animation tellement la réalisation est soignée. Les paysages sont merveilleux (ces impressionnantes pyramides que le robot érige à l'aide de blocs d'ordures compactées; les couloirs extrêmement futuristes du vaisseau monde et ces gens qui se déplacent sur des chaises flottantes comme dans les employés de la rédaction Dupuis de "Gaston N°12"), et la scène d'entrée du film est d'une poésie... Je ne parle même pas de la danse dans l'espace qui est, à elle seule, un moment de pur bonheur. La base du scénario est plutôt simple, mais intéressante (L'histoire de la plante, qui nous rappelle que le vert est une couleur rare sur la Terre ravagée ou dans le vaisseau aseptisé). Néanmoins, si je puis me permettre une critique, c'est que si Wall-E est un robot attachant avec ses jumelles intégrées, ses chenilles triangulaires et ses bras articulés me rappellent l'un des robots de service de l'Odysséus dans "Ulysse 31"; quant à l'apparence fantomatique et policée d'Eve, j'ai l'impression qu'il s'agit de ma toute nouvelle Neufbox ayant pris forme humaine (vous avez dit Transformers?)! Avez-vous remarqué, au passage, que les inscriptions sont déjà en Français (aucun sous-titrage n'est nécessaire)? Les clins d'oeil à d'autres réalisations sont fort nombreux (je vous laisse la surprise) mais ne sombrent jamais dans le plagiat.

Le point fort de Wall-E reste quand même son message très humaniste sur la société de consommation et l'écologie, qui, je suis sûr, en fera réagir plus d'un (la pollution de notre planète, l'obésité, la robotisation du monde ... bref un véritable mérite pour un film d'animation). Ces grandes qualités et ces prouesses indéniables font de ce film de 1h33mn un véritable bijou : époustouflant, magnifique, brillant, grandiose, attachant, et même dénonciateur, un coup de coeur comme cela c'est rarissime! Vous aviez apprécié Toy Story et Ratatouille? Vous adorerez Wall-E!

Avatar choisi par le scifinaute