Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Voyage au centre de la Terre

(Journey to the Center of the Earth)

 Les critiques

Nombre de critiques : 4
Total des points : 21
Moyenne obtenue : 5.25/10

n°4 - 3/10 Fog Horn

08 mars 2012

En misant tout sur la technologie 3D au détriment d'un scénario solide, cette fausse adaptation de Jules Verne est difficilement défendable. Le script fin comme du papier de verre n'est en effet qu'un prétexte pour lier artificiellement entre elles des séquences en relief souvent gratuites (la séquence des chariots par exemple). Sa place aurait sans doute été plus opportune sur les écrans d'un parc comme le Futuroscope car il faut préciser qu'en plus de souffrir d'un script sans grand intérêt, ce film s'avère incroyablement laid dans sa version "classique" en 2D avec 85% de ses scènes tournées sur fond bleu et des effets spéciaux très décevants pour ce genre de production (une conséquence du retrait de l'effet 3D peut-être ?).

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 JP

24 mars 2009

Il faut saluer l'idée d'un film en relief et le rendu finalement pas si mauvais que ça. Bien sûr, depuis la salle de cinéma avec ses deux projecteurs et les lunettes polarisantes jusqu'au transfert DVD l'image en prend un sérieux coup, mais le rendu n'est finalement pas si mauvais compte tenu des moyens dérisoires utilisés, cette vilaine paire de lunettes en carton à filtre rouge et vert. J'avais gardé un souvenir aussi féerique que mitigé de la dernière séance et l'étrange créature du lagon noir en 3D.

Nos écrans actuels sont quand même bien plus lumineux que la télé de notre enfance, alors en forçant un peu sur les couleurs le rendu est bien meilleur, quoique pas toujours très net. La 3D à la maison n'est pas encore au point, mais à l'issue du film je reverrais volontiers ces quelques films qui ont osé tenter l'expérience, avec leurs défauts.

Comme il l'a été dit précédemment, l'histoire est bien connue, peut-être réduite au minimum mais l'attention étant tellement captée par les effets 3D on n'en demande pas plus. On se surprend à s'émerveiller comme un enfant dans un parc d'attraction, la magie opère. Un bon moment de détente, c'est bien pour cette raison qu'on a choisi la version 3D, non ?

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 KX69

19 mars 2009

Le scénario est certes sans grande surprise (malgré une ou deux bonnes idées) mais sans prétention et sert avant tout de véhicule pour enchaîner les scènes d'attraction de fête foraine. La simplicité du scénario est sans doute une obligation, l'attention étant fortement captée par l'expérience visuelle. Le spectaculaire est privilégié (oiseaux, plantes carnivores, poissons, dinosaure) et certains décors sont superbes. On passe globalement un bon moment. Malheureusement, j'ai vu le film en DVD. Le procédé en salle est différent et sans doute plus convaincant et plus confortable. Malgré cela, la version DVD permet d'avoir un aperçu des effets et des limites du procédé 3D (qui peine à restituer les volumes) et de bénéficier souvent de bonnes sensations de profondeur que je trouve bien amusantes. Par contre, il est moins efficace lorsque des objets sont balancés à la figure, bien que je me sois surpris à fermer les yeux à plusieurs reprises.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 5/10 Dauscher Olivier

19 février 2009

Une énième adaptation du roman de JULES VERNE, me direz-vous ? Oui et non. C'est bien du même thème qu'il s'agit en fin de compte mais les scénaristes ont imaginé que le professeur LIDENBROCK a bel et bien existé et qu'il a pu raconter son aventure au romancier, ce qui ferait en somme de son livre, non plus un des premiers écrits de sf, mais un véritable guide pour se rendre au centre de la terre. Ils ont aussi imaginé, et là c'est historique, que VERNE avait eu de nombreux "adeptes", sans pour autant constituer une secte, de la même façon que de nombreux savants du 19ème et du début 20ème croyaient fermement que nous vivions à l'intérieur de la terre... tout cela fait fi de la gravité, mais ce n'est pas grave. Le cycle de PELLUCIDAR reprendra, un peu plus tard ce principe dans les années 30 avec beaucoup plus de fantaisie. Dans cette version, on retrouve le sympathique BRENDAN FRASER et on sait d'entrée que le film ne se prendra pas au sérieux. Ne cherchez pas la finesse des dialogues et le charme du film de 59 : on est dans le bourrin à gros effets. Et cependant, on a droit à quelques scènes réussies... les wagons dans la mine, les chutes vertigineuses, la nuée d'oiseaux bio-luminescents, les champignons géants, le tyrannosaure albinos (que peut bien manger un tel monstre là-dessous ? ). Le film a été tourné en caméra numérique et les couleurs sont violentes. Maintenant, l'ayant vu en dvd, je ne saurais dire si la définition lors de la projection en salle vaut du 35mm ou mieux encore du 70mm. Quant à la version relief, on peut dire que les effets de jaillissement, la profondeur de champ, fonctionnent bien. En revanche, quand ça bouge, on voit double. Les couleurs tournent plutôt au vert (filtres vert et rouge ), mais là encore, il faut voir en salle. Et puis bonjour le mal de crâne, donc un film relativement court (1h30). Bref, vous l'aurez compris, ce n'est pas le film de l'année, mais il est distrayant. Quant au relief, il va falloir trouver autre chose que des lunettes !

Avatar choisi par le scifinaute