Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Le village des damnés

(Village of the Damned)

 Les critiques

Nombre de critiques : 6

Total des points : 48

Moyenne obtenue : 8.00/10

n°6 - 7/10 Chris

10 décembre 2015

Ce film en a engendré beaucoup d'autres (UGLY SWANS (THE) notamment). L'histoire de John Wyndham est de très bonne facture et s'adapte parfaitement au format cinéma. Le scénario est très bien maîtrisé par Wolf Rilla. Ces enfants ont une manière très angoissante de se comporter et sans trop d'effets spéciaux on sent la grande qualité. Les autres pays ont pris des mesures énergiques pour enrayer le phénomène alors que le prof Anglais décide de construire un mur de briques autour de son cerveau, une autre brique dans le mur ? (another brick in the wall diraient les enfants à destination du professeur !) Très bonne production Anglaise.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 KX69

23 novembre 2014

Un film d’invasion extraterrestre toujours efficace dans sa simplicité et son dispositif pour créer la terreur : le regard fixe et l’étrange lumière dans les yeux des enfants qui deviennent des marionnettistes dictant leur volonté à leur victime. Un trouble d’autant plus grand que le danger provient d’enfants quasiment identique et munis d’une pensée collective : une sorte de fantasme nazie donc. Le sujet était sans doute encore plus dérangeant en 1960 car évoquant à la fois la condition difficile des filles-méres ou de femmes adultères et touche à la religion et son immaculée conception.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 9/10 Sy Phy

06 septembre 2006

La perfection dans le genre intermédiaire entre le fantastique et la SF. Ce film m'a terrifié la première fois que je l'ai vu à la télé, tout gamin. J'en ai carrément fait des cauchemars récurrents, notamment à cause de la première séquence-clé où un petit garçon dans les bras de sa mère fixe son frère et lui vrille son regard de mutant pour qu'il lui rende son jouet. Encore maintenant, rien que d'y penser, j'en ai des sueurs froides. C'est un cas rare (unique ?) de film de ce style qui soit aussi efficace en ayant recours qu'à un seul effet spécial tout du long. L'atmosphère de terreur sourde provient également de l'aspect physique des enfants mutants, tous d'une étrange blondeur, clones peroxydés presque autistes, ne se déplaçant qu'en groupe et aux visages fermés dont aucun des adultes qu'ils côtoient, fussent leurs propres parents, ne parvient à soutenir le regard sans blêmir.
Il y eu une suite qui n'est pas restée dans les mémoires. Le remake par Carpenter dans les années 90 n'est pas nul mais ne tient pas la comparaison (éternelle différence entre l'art de suggérer, de l'ellipse et la démonstration). Plus tard, d'autres films ont tenté de jouer sur le thème des enfants fantastiques (« Le monstre est vivant », « Damien, la malédiction », « Shining ».) mais sans atteindre l'intensité sèche de ce chef d'ouvre.
Etrange, d'une autre façon, la présence de deux immenses acteurs au crépuscule de leur carrière, Michael Redgrave et le fabuleux George Sanders, dans le rôle du professeur et son inoubliable scène finale. Le jeune Martin Stephens qui interprète le leader de la meute de gamins a eu à la même époque un rôle tout aussi inquiétant dans un autre film magnifique à l'ambiance très proche : « Les Innocents » de Jack Clayton, adaptation du roman d'Henry James « Le tour d 'écrou ». Clayton, auteur d'encore un autre film magnifiquement perturbant mettant en scène des enfants terrorisant des adultes, « Our mother's house » (une rareté absolue qui m'a donné une claque quand « Le cinéma de minuit » a eu l'excellente idée de la programmer). C'est à croire que seule la patrie de James Barrie, Lewis Carroll, Oscar Wilde et de la Hammer Films, l'Angleterre des « nursery rhymes » détient la recette de climats gothiques aussi angoissants.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Sans nom

24 octobre 2004

Bon film. Passionnant et superbe. Bien fait, il nous tient de bout en bout. Bien meilleur que le remake raté de Carpenter. Il n'a qu'un défaut : il est trop court...

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 9/10 Fog Horn

09 juillet 2004

Un classique du film d'épouvante qui a su garder toute son efficacité grâce à un scénario en béton armé et une réalisation toute en sobriété et en finesse. Ici, pas d'effet de style superflu, tout est dans le suspens diabolique et l'ambiance toujours très mystérieuse. Très troublante également la performance des enfants, vraiment bluffant dans leurs rôles : ils donnent vraiment la frousse ! LE VILLAGE DES DAMNES est un film vraiment superbe.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Garfield

20 novembre 2003

AAAhh le charme des vielles productions britannique. Pas un temps mort, une réalisation soignée et esthétique le tout sans effets spéciaux particuliers, bref du grand art pas seulement pour amateur de sf.

Avatar choisi par le scifinaute