Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Tycus, la dernière météorite

(Tycus)

 Les critiques

Nombre de critiques : 5

Total des points : 22

Moyenne obtenue : 4.40/10

n°5 - 5/10 nostromo

08 octobre 2010

Que dire de plus à part que c'est très mauvais. Mais surtout POURQUOI! POURQUOI! Denis as tu accepté le rôle. Si je mets cette note c'est pour les migraines que tu t'ai tapé à lire ce scénario bidon.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 3/10 Chris

28 décembre 2008

Mème avec Dennis Hopper dans le film, franchement çà fait léger. Un très bon acteur reconnu peut faire du bien à un scénario mal ficelé. Ici il est juste de constater une véritable indigence de ce point de vu, et je suis le premier à reconnaître les bonnes idées scénaristiques quand elles se présentent. Hélas, trois fois hélas, rien ne peut sortir de bon de ce navet télévisuel!

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 4/10 KX69

16 novembre 2008

« Tycus » est un cas intéressant: le personnage central, Jake Lowe est une sorte de Bruce Willis du pauvre qui tente parfois quelques réflexions humoristiques qui tombent à plat. Mais surtout c'est un couillon qui ne comprend rien mais qui agit en multipliant les bourdes. Et même lorsqu'on lui explique la situation, il ne comprend toujours rien et reste toujours aussi borné jusqu'à un splendide caca nerveux final. Il faut dire qu'il a des circonstances atténuantes : au détour d'une scène, il expose une « théorie » néo-créationniste. Le plus étonnant, c'est qu'à aucun moment, on est sûr que faire de ce personnage un crétin est une volonté consciente du scénariste. Face à lui, le personnage joué par Dennis Hopper se défend plutôt bien, se montre convaincant lorsqu'il explique qu'il a fait le choix de sauver quelques représentants de notre espèce plutôt que personne malgré l'injustice de la sélection. Il parvient à rester calme mais finalement échoue devant le mur d'imbécillité. Le vrai héros c'est lui, tandis que Jake Lowe est une sorte de Candide énervant. Au final, on tremble pour l'avenir de l'humanité. Voilà pour le point amusant du téléfilm, le reste est dans la moyenne de ce genre de produit : ni profondément ennuyeux, ni véritablement un régal, une oeuvre purement alimentaire à la fois pour le téléspectateur et pour Dennis Hopper. Signalons tout de même des effets spéciaux médiocres.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 1/10 Sans nom

06 novembre 2004

J'ai eu le malheur d'acheter le DVD de ce film sans l'avoir vu auparavant et je le regrette énormément. Les effets spéciaux sont indignes d'un film récent même avec des moyens limités : les seuls qui sont corrects sont ceux empruntés à d'autres films, LE PIC DE DANTE en tête. Certains me répondront alors que ce film préfère miser sur le côté humain et psychologique mais là encore échec : entre les déchirements et les retrouvailles, on se croirait presque dans un épisode de sous le soleil. et pour notre bien à tous, je ne parlerai même pas des petites erreurs qui font tâches et dont le film est truffé ( ex : il fait jour à Los Angeles, à New-York et à paris en même temps mais il fait nuit à Dallas, logique... ). Bref passez votre chemin

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 9/10 Sans nom

11 septembre 2004

Loin des blockbusters du genre (ARMAGEDDON, ASTEROIDE, DEEP IMPACT), l'acteur-réalisateur John Putch (A LA POURSUITE DU BOHNEUR, LA CITE DES ANGES, LES DENTS DE LA MER 3) - qui apparaît sous les traits d'un conducteur d'un camion d'armement - se contente d'un petit budget (certaines scènes ont mêmes étés empruntés au film LE PIC DE DANTE de Roger Donaldson) et préfère s'intéresser à l'aspect psychologiques de ses personnages (moment de panique accentués, scientifiques dans l'incapacités de gérer une telle catastrophe,...) qu'aux grosses ficelles. Néanmoins, TYCUS possède de magnifiques effets spéciaux numériques, un rythme soutenu, d'excellents comédiens - Peter Onorati (vu dans quelques épisodes des séries LES ASSOCIES, NYPD et CODE QUANTUM) et le grand Dennis Hopper (EASY RIDER, MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 2) en tête -, de fort moments d'émotions, quelques bastons bien ficelées, un peu d'humour et surtout 20 dernières minutes (la pluie de météorites) assez impressionnantes. Au final, même s'il n'a pas l'étoffe d'un classique du genre, ce film s'avère distrayant.

Avatar choisi par le scifinaute