Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Transformers

(Transformers)

 Les critiques

Nombre de critiques : 6
Total des points : 41
Moyenne obtenue : 6.83/10

n°6 - 5/10 Chris

01 juin 2012

Un bémol tout de même, car ce film vaut avant tout par ses effets-spéciaux à couper le souffle, sans cela on se demande pourquoi il y a un héros ? Autant faire une animation totale à mon avis. Bon, sans plus.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 nostromo

26 octobre 2010

Tout simplement époustouflant, un mélange explosif d'humour et d'action servi par un très bon casting (mention spéciale à la très belle et sulfureuse Mégane Fox). Les combats sont titanesques et réalistes tout en gardant une histoire crédible (il faut se dire que mettre à l'écran des voitures se transformant en robot, c'était pas gagné). Le film reste cela dit plus ciblé pour les jeunes ados.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 7/10 Sans nom

12 novembre 2008

Transformers... Ah! Voilà un titre évocateur s'il en est! D'aucuns se souviendront avec délice de ces mercredis après-midi passés devant la télé à mater Mask, Ken le survivant, Robotech et autres ...Transformers justement! Avec un plaisir non dissimulé à cet âge et une fidélité de grenouille de bénitier. Bon bref, passons la séquence nostalgie, on a tous eu 10 ans et des souvenirs de mangas et du club "Dorochié"...

Donc, qu'appends-je? Le sieur Michael Bay se fendrait d'un remake de notre série culte?! Y'a intérêt à ce que ça soit à la hauteur mais rien qu'à l'apprendre, j'en salive déjà. Et le jour tant attendu arrive, et là satisfaction est disons...moyenne. Oui, le film est bien foutu et les robots sont terribles, oui ils ont respectés l'histoire et l'esprit de la série...

Par contre, les scènes de baston qui dépotent ça c'est sûr, sont incompréhensibles! Trop d'informations sont visibles à l'écran, du coup, on ne sait plus qui est qui et tout ce qu'on voit se résume à des boules de métal numérisées qui virevoltent (ex. quand Mégatron et Optimus Prime se tapent dessus dans la scène finale...). Et c'est là que le bas blesse, car qu'est ce qu'on attend d'un film de robots? Des bastons de malade mais qu'elles soient visibles et intelligibles!! Au bout d'un moment on fatigue un peu et on sature car cela demande un gros efforts de concentration et ce n'est pas le but d'un Pop Corn movie qui signifie détente et pas de prise de tête.

A part ça, le scénario du film est correct sans plus, Megan Fox est juste à tomber parterre, tout comme Rachael Taylor du reste qui m'a tué personnellement (eh! oui la brune et la blonde, impossible de résister...) Deux bombasses dans le même film, cool!

Enfin, je dirais que Transformers est un bon film mais qu'il ne rentrera malheureusement pas dans le Panthéon des meilleurs films de SF, car la réalisation est trop orientée Teenagers avec l'ado boutonneux et ses blagues foireuses, et un scénario un peu light.Les scénaristes auraient dû s'inspirer d'un autre film d'anticipation : "Wargames", où un jeune adolescent surdoué en informatique doit contrer un super ordinateur de la Nasa qui croit que les Russes vont attaquer et se lance tout seul dans une guerre Thermonucléaire sans demander son avis à personne! Le ton est beaucoup plus noir et le traitement moins naïf, ce qui fait gagner en épaisseur au film, épaisseur qui manque cruellement à Transformers.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Lukaz

15 août 2007

Du bon, du Bourrin! On ne s'attendait pas vraiment a autre chose avec un Michael Bay aux commandes.Retour au film, gamin je n'étais pas spécialement fan de la série à laquelle je préférais de loin les productions japonaises comme Macross ou Patlabor plutôt que Transformer que je trouvais mal dessinée et peu réaliste. Le film, en revanche est particulièrement chiadé cote FX et les transformations impressionnantes.

En allant voir Transformer on ne s'attend évidemment pas a une midinette façon Titanic et c'est sans retenue que Bay nous comble de destruction explosive et de défonçage de robot a grand renfort de cyber coups de lattes dans les durites . On ne s'attarde pas trop sur le scénario, on s'en tape car ce n'est pas ce qu'on est venue voir et le père Michael l'a bien compris. De toute façon a part Megan fox, les autres acteurs sont totalement inintéressants. Je ne dis pas n'ont plus que Megan joue super bien ... la aussi ce n'est pas ce qu'on lui demande, Il lui suffit juste de regarder sous le capot d'un autobot en mini-jupe et T-shirt tout aussi mini pour rendre sa présence dans le film indispensable.(comment ça "sale pervers"? - j'assume a fond)

Bref tout au long du film on est gâté cote action et La baston finale est a couper le souffle. Cependant je ferais aussi la même critique que plus haut a propos des cadrage et de la lecture des dits combats, à certains moments il devient difficile de savoir qui est qui, ça bouge un peu trop vite et les changement intempestif de points de vue empêchent de bien comprendre ce qui ce passe.

Transformers est donc un bon divertissement qui détend bien. Malgré un scénario facultatif et quelques potacherie débiles pour respecte le label "teenage movie" (d'ailleurs c'est quelques chose que je ne comprend pas dans la mesure ou ceux qui sont aller voir le film sont en général les fans de la série des années 80 c'est a dire en bonne partie des trentenaires, le film aurait peut-être gagne avec un peu plus de maturité dans le casting). Au final je suis sortie de la salle avec la satisfaction d'en avoir eu pour mon billet, ce qui ne m'étais pas arrivé depuis longtemps sur un film orienté gros divertissement bien bourrin.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 DoctorSF

09 août 2007

Une terrible guerre oppose deux clans d'extra-terrestres : les Autobots et les Decepticons, des géants mécaniques armés jusqu'aux dents qu'aucune arme terrienne (ou si peu) ne parvient à terrasser. Tout pourrait s'arrêter là sauf que celle-ci va se dérouler sur Terre et c'est nous qui allons trinquer. Qui dans les années 80, aurait cru qu'un jour les petits jouets d'Hasbro se seraient retrouvés sur les écrans de cinéma d'une manière aussi criarde de vérité ? Grâce au support de Steven Spielberg, producteur exécutif du film et amateur inconditionnel des "Transformers", Michael Bay a réussit à mettre en image ce qui aurait pu sembler impossible.

Ce film est un concentré d'action doublé d'effets spéciaux spectaculaires (les infographistes d'ILM ont sans doute reçu la consigne de rentabiliser le logiciel "Transformers"). Malgré quelques longueurs dans les combats qui semblent ne jamais se terminer, le spectateur n'a pas le temps de s'ennuyer : courses poursuite, combats titanesques en plein centre ville ou sur des territoires d'Orient, sur terre et dans les airs, tout y passe.
Mais pour tenir la route, un film se doit aussi de posséder un bon scénario, et là aussi le film s'en sort avec les honneurs car il n'était sans doute pas facile de donner de la crédibilité à ces incroyables machines capables de se transformer à volonté en véhicule, en poste radio ou en téléphone portable ! Même si l'histoire peu parfois sembler un peu tirée par les cheveux, il suffit de se laisser bercer sans se poser trop de questions pour profiter pleinement du spectacle. Bagnoles de folie, belles pépées et Heavy Metal, voilà le trio gagnant ! Il faut reconnaître que ce film plaira davantage aux adolescents males ! Côté caisses, le film ne tarit pas et sous prétexte qu'il faille exhiber de beaux véhicules et des chromes raffinés, les producteurs n'ont pas hésité à nous balancer une déferlante de marques… américaines uniquement, ce qui pour ma part n'est pas pour me déplaire. Belle américaine encore, le casting de TRANSFORMERS permet de mettre sous les feux des projecteurs une autre belle mécanique aux yeux bleus et à la carrosserie de rêve dénommée Megan Fox (on dirait la petite sœur de Monica Bellucci) tout à fait convaincante et qu'il va falloir suivre de près. Le charme de la belle n'esquisse cependant pas le talent du jeune Shia LaBeouf, particulièrement frais dans ce rôle, acteur qui a le vent en poupe et que l'on attend impatiemment dans le prochain Indiana Jones. Quand à l'inévitable relation amoureuse entre les deux adolescents, Michael Bay ne s'étends pas outre mesure mais la laisse tranquillement mais sûrement mûrir à toute petite (mais suffisante) dose. D'ailleurs, au contraire de ce que l'on aurait pu croire, le réalisateur a su nous préserver des trop abondants et éternels clichés trop bien forgés qu'auraient pu engendrer ce film pour se concentrer sur le reste. Parvenant à faire passer les émotions même dans le regard (à priori) vide d'une machine faite en tôle de voiture, il dispense un humour omniprésent (parfois trop) mais jamais lourd.

TRANSFORMERS ne déroge pas à son statut de Blockbuster et celui-ci est plutôt bien réussi. Même s'il ne deviendra pas un de ces grands chef-d'oeuvre de la science-fiction, il se regarde avec beaucoup de plaisir. Là est la surprise.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 BELMONT Frédéric

09 août 2007

Je suis allé voir ce film dans un seul but : retrouver les jouets de mon enfance, ces fameux ENB (=Extraterrestres Non Biologiques) que l'on pouvait à loisir transformer en petits véhicules! Il faut dire que je gardais un souvenir éblouissant de l'épisode-pilote du dessin animé qui (bien mieux que le film) explique pourquoi les Transformers sont sur Terre, avec notamment l'étonnante possibilité de ressembler à nos véhicules actuels! En revanche je ne m'attendais pas à ce que le film me plaise! Eh bien, il m'a plu et on ne peut pas dire qu'il soit à ... Shia Labeouf! Les réalisateurs se sont concentrés sur le seul point essentiel à ne surtout pas rater : les effets spéciaux. Au final, on se retrouve avec un block-buster bardé de trucages et d'effets numériques parfaitement réussis! Ici, le scénario est quelque peu léger (on ne voit même pas la Planète Cyclotron, peut-être parce qu'elle ressemble trop à l'Etoile Noire de Star Wars), voire parfois même ridicule (l'importance donnée à l'ado boutonneux ralentit le rythme et ses blagues foireuses ne sont pas forcément les bienvenues) mais ça fait sourire et permet de se concentrer sur les splendides images sans être gêné. Car oui, les images sont réellement belles et on en prend plein la vue et, si je ne note que 13, c'est parce qu'il est dommage que la caméra soit parfois trop rapide ou mal cadrée (certaines scènes de la Bataille de Los Angeles sont malheureusement très confuses, sans qu'on puisse discerner qui est qui). Si les transformations sont parfaitement exécutées, il faut néanmoins préciser que je préfère le design cartoon des Autobots et des Decepticans. Comment se fait-il, par ailleurs, que le mystère de la remorque d'Optimus Prime ne soit toujours pas expliqué? La découverte de Mégatron en Antarctique rappelle étrangement "Aliens Vs Predators", celle du Cube entreposé sous le barrage semble être un clin d'oeil délibéré à la navette extra-terrestre cachée dans la Zone 51 depuis 1947 dans "Independence Day"). Enfin, dernière observation : la bande sonore du dessin animé était fabuleuse avec la guitare électrique, j'adorais siffloter les rythmes alternatifs pendant mes vacances d'été. Pourquoi donc ne pas avoir repris les accords tonitruants du générique, quitte à remanier les partitions pour les besoins du film? Quand une musique est mémorable, le film l'est également (ex : Titanic, Star Wars, Superman, X-Files, Star Trek et j'en passe).

Avatar choisi par le scifinaute