Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Tetsuo

(Tetsuo)

 Les critiques

Nombre de critiques : 4

Total des points : 39

Moyenne obtenue : 9.75/10

n°4 - 10/10 Sans nom

31 mars 2011

La production de cette O.V.N.I. m'a foutu une grosse claque à l'époque. Retrouver pareil visuel à été vachement dure, mais le cinéma Nippon est d'une autre classe que l'U.S.!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 9/10 Sans nom

23 septembre 2010

Trop puissant! Tetsuo oeuvre pure, cyberpunk à permis au genre Fantastique/S.F. de repartir sur des bases nouvelles et plus jeunes, à permis aussi d'ouvrir de toutes récentes portes et de découvrir un champ d'action plus large. Le déliro-manga de la cyber-société, le cyborg de demain contaminé par la civilisation post-industrielle du Japon, le mutant de la société déshumanisé mi-machine mi-homme, le voici, Tetsuo le char d'assaut qui attaque à la finale Tokyo, mais qui malheureusement ne peut la détruire car la civilisation glaçante est toujours la plus forte! Cette musique irritante d'Ichigawa complète parfaitement le dispositif du père Tsuka, même si une musique sépulcrale post-punk/coldwave à la Joy Division aurait ultra bien fait l'affaire!

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 10/10 Sans nom

06 septembre 2010

Le film expérimental dans toute sa spendeur. J'avoue l'avoir vu une bonne dizaine de fois sans jamais m'en lasser, d'ailleurs la première fois cet OVNI visuel déconcerte. La scène où l'on voit cet homme s'enfoncer la tige filetée et le lendemain la blessure grouille de vers fait frémir, cette scène géniale donne le ton sur la cyborgisation induite par la société dépersonnalisée actuelle, en un mot, grandiose!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 10/10 Chris

02 août 2010

TETSUO est le film qui dépoussière la Science-Fiction Asiatique et notamment japonaise des années 80 (avec AKIRA pour le côté Manga). TETSUO est une oeuvre unique et visuellement superbe d'une grande qualité, d'un esthétisme à la fois dépouillé et riche, qui mêle l'univers du conte et celui du cinéma. Une fable mythique et culte qui revisite la SF Cyberpunk en perte de vitesse en 88. Une tripotée de films visuels au scénar délirant lui feront suite en Asie qui d'ailleurs après ce film deviendra pour une bonne décennie la terre de l'inventivité et de l'intelligence filmique. 964 PINOCCHIO, SPIRAL, ST JOHN'S WORT (avec des couleurs inversées), ELECTRIC DRAGON 80.000 V, etc. Tsukamoto exprime sa vision froide, impersonnelle et citadine extrême de la société Nipponne (et occidentale aussi pour certain pays), dans un mouvement métallique. Ce film est une bombe visuelle comme j'ai pu lire quelque part et Shinya Tsukamoto s'inspire de l'idée de Ishi Sogo pour la partie essai visuel et ce même Sogo sortira en 2000 le fabuleux ELECTRIC DRAGON 80000v, comme un hymne à TETSUO. La musique de Chu Ishikawa donne une dimension dépersonnalisante et pourra en hérisser certains. Tsukamoto est un réalisateur ambitieux qui a fait de quasiment tous ses films des oeuvres filmiques, caméra inimitable, vision froide, pessimiste et réaliste de notre société actuelle il communique dans ce film un souffle nouveau qui suit l'univers Cyberpunk de BLADE RUNNER qui avait inspiré Tsukamoto. Bref un film culte et incontournable, qui ne se lit pas entre les lignes, brute de pomme!!!!

Avatar choisi par le scifinaute