Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Terre champ de bataille

(Battlefield Earth: A Saga of the Year 3000)

 Les critiques

Nombre de critiques : 16

Total des points : 59

Moyenne obtenue : 3.69/10

n°16 - 2/10 Chris

07 mai 2012

Effectivement un film bien indigent qui ne nous laisse aucune sensation après l'avoir vu. Personnellement je n'ai pas lu les livres (il y en a plusieurs, sur le thème du film) mais le scénario n'est peut être pas adaptable au cinéma de SF. En tout cas à part Forrest Whitaker (Ker), plutôt bon, difficile de retenir grand chose de ce film compliqué.

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 9/10 df

19 septembre 2008

Super, grand film, enfin quelque chose qui sort de l'ordinaire... Trés bonne distribution. J'ai adoré et ne me suis ennuyé à aucun instant, atmosphère, scénario, décors; tout y était.

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 2/10 Sans nom

23 juin 2007

Oh putain Travolta déguisé en drag queen galactique
Oh putain des vaisseaux spatiales sortis tout droit d'une boite de lego systeme
Oh putain d'après un livre écrit par un copain du grand Tom Cruise
Oh putain non merci !!!!!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 1/10 Lukaz

18 juin 2007

Y'a les nanards qu'on aime et qu'on se repasse en boucle pour le simple plaisir pervers de péter de rire a chaque réplique connue par coeur (Starcrash, La créature du lac noir, ...) et les autres. C'est a dire ceux dont la seule utilisation potable est d'utiliser le DVD comme Freesbee et d'en faire une photo d'ovni plus crédible que l'oeuvre contenue sur celui-ci.

Même en faisant abstraction du message scientologiste ... quoique non, on n'en fait pas abstraction puisque Travolta avait clairement annoncé la couleur en produisant cette bouse. Il s'agit bien d'un film scientologiste.
Donc, en tenant bien compte du message scientologiste d'une niaiserie que même Rael s'en pisse dessus de rire, ce film s'embourbe dans tous les cliches possible et inimaginable en plus de nous énoncer des théories à deux balle sur le contrôle de son prochain (Travolta dit: Il nous faut un levier ... putain! mais que la force nous viennent en aide, ça ferait plus sérieux).Ok c'est de la Sf mais cela n'empêche pas un minimum de bon sens pour rendre acceptable l'incroyable. Car le coup des hommes réduits à l'état néandertalien capables de piloter des Harriers comme des dieux rien qu'en passant dans un simulator ça fait pas sérieux.
Moi c'est pareil depuis le temps que je trip sur Flight Simulator, je devrait être a bord du Charles de Gaule a donner des leçons de pilotage sur Rafale.
Je n'ai rien contre le fait d'utiliser le cinéma pour faire passer ses idées, mais il ne faut pas prendre le spectateur pour un débile.

Enfin le scénario du film me fait franchement penser à celui d'un autre classique de la SF , "Planète sauvage" d'après le livre de Stephen Wulf "OM". C'est quasiment la même trame à la différence que BPE se passe sur terre. C'est à un point que mes doigts ont tendance a inopinément, malencontreusement glisser...mais alors de manière très très accidentelle sur le clavier pour former le mot "plagiat", mais c'est juste un accident, ça arrive de rater les touches des fois ... non?

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 5/10 Anan 7

17 juin 2007

Film issu du roman du même nom écrit par le célèbre psychonévrotique défoncé au valium fondateur de l'escro.... hum l'église de scientologie, Ron Hubbard.
Ceci étant dit pour un homme sain d'esprit et donc qui ne croit pas que se qui se passe dans le film est réellement arrivé, l'action du film est plutôt sympa, ça se laisse voir sans trop de problème même si le scénar est un peu crétin. Bref ce n'est pas de la grande qualité mais pour un fan de SF ça se laisse voir sans déplaisir.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 6/10 perez-sordo A

08 janvier 2007

J'ai vu ce film et j'ai aimé. Mais j'aime les nanars. Beaucoup de choses m'ont déplu néanmoins, je met un 11 pour la musique qui est superbe, pour le vaisseau des psychlos qui est chouette et me fait penser a l' ED-209 de Robocop. Soyons sympa et oublions la scientologie, le film offre un bon moment de détente.

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 5/10 Sans nom

01 décembre 2006

Dés le 1er instant on sait que ce film est moisi, mais on le regarde tout de même jusqu'au bout... Il y a un côté nanar surréaliste qui interpelle : qu'est ce que c'est que ce bidule ? ; et qui fait qu'on reste planté devant. Rendu à la fin du film, on le sait : voici une belle mycose ! Reste au temps d'oeuvrer et d'affiner ce film comme un bon vieux fromage qui pue... Et peut-être réussira-t-il à le faire rentrer dans le panthéon des nanars ! 10 pour la curiosité.

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 1/10 Bottan

30 mai 2005

C'est la meilleur gueule de bois que j'ai jamais eu, ça m'a aidé a m'endormir et vous saurez combien c'est dure quand on a 2 grammes. En gros, on s'ennuie ferme et les pauvres humains sont tellement pathétiques qu'on a envie que les gros mecs poilus, très cons eux aussi (caricature du méchant), gagnent. Parce que c'est à ça que ce résume le film : marche ou crève, très intelligent.... Le film est prévisible au possible, les acteurs ne valent rien et ce pauvre Travolta se ridiculisent au coté d'un Whitaker qui aurait mieux fait de laisser la place. Reste le petit génie de service, je crois que c'est le sniper du soldat Ryan, il y a que lui qui est a peu près potable la dedans et on a de la peine pour lui. En plus le film est moche, je sais que ça ne tient qu'a moi, mais il n'y a aucune personnalité la dedans, on dirait une série télé.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 5/10 Sans nom

23 juin 2003

Difficile de faire plus Kitch avec la technologie cinématographique moderne...ou comment réussir à faire rire alors qu'on est très sérieux dans sa démarche...pourtant je donne plus qu'à Matrix, parcqu'avec Battlefield earth, au moins, j'ai bien rigolé.
PS: regardez bien, à un moment, un des deux aliens se cogne involontairement la "main" sur le cockpit du vaisseau, on voit le plastique se plier à l'envers ! super drôle !

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 1/10 Jeepax

15 juin 2003

Le concept de "nanar" est typiquement lié à la science-fiction, tant un film peut sombrer dans le ridicule pour trois fois rien dans notre genre favori. Pour celui-ci, pas de doute possible, c'est un nanar de la première à la dernière seconde. Le livre dont il est tiré n'est déjà pas en soi une franche réussite (de la SF pour ado attardé, dirais-je, mais ça n'engage que moi), mais le porter à l'écran ne pouvait être envisagé que par des adorateurs aveugles de notre cher L.Ron Hubbard. Et quoi de plus normal de donner un des rôles principaux à l'une des plus importantes bannières publicitaires de la Scientologie, j'ai nommé John Travolta. Au-delà de ces considérations extra-cinématographiques, force est de constater que le film arbore tous les clichés de la SF de série B (voire Z) : monde post-apocalyptique, E.T stupides et belliqueux, exacerbation de la virilité, scénario décousu, j'en passe et des meilleurs. En résumé, le pire affront fait à la science-fiction depuis Independance Day.

Avatar choisi par le scifinaute