Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Tentacules

(Octopus 2: River of Fear)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 12

Moyenne obtenue : 4.00/10

n°3 - 3/10 Fog Horn

10 janvier 2020

Sans être un chef d'oeuvre, le premier OCTOPUS pouvait être encore un poil divertissant, si on était de bonne humeur. Cette suite, par contre, est une véritable purge. L'histoire insipide reprend tous les poncifs du genre post-LES DENTS DE LA MER sans le moindre entrain. Mais le pire, c'est le coté technique qui est tout bonnement catastrophique. Tout semble avoir été fait à l'économie avec de gros problèmes de rythme et de montage, ainsi que des effets numériques d'une rare laideur (on a droit quand même à quelques tentacules en caoutchouc). Nu Image nous avait habitués à des produits mieux emballés. Là, on dirait une production Asylum.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 KX69

10 février 2007

« Octopus 2 », titre sous lequel il est disponible en DVD, est conforme à sa destination : un produit télévisuel destiné à pourvoir à coût modique les grilles de programme d'ouvres de terreur familiale, tout en laissant aux annonceurs publicitaires une part non négligeable de temps de cerveau de spectateur disponible. Ce téléfilm ne se signale donc pas par son originalité, reprenant la trame cent fois vue depuis « les dents de la mer », le modèle du genre, du monstre sous marin qui terrorise une ville sur le point d'organiser des festivités. Il remplit son office de divertissement lambda mais pas spécialement honteux même si la fin s'étire en longueur. Les effets spéciaux sont honnêtes et le poulpe géant à un bel oil jaune qui s'éclaire dans la nuit.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 3/10 Michelle

20 janvier 2004

J'adore les films catastrophes ratés, et dans le genre raté, celui-ci mérite un prix! jamais vu des tentacules aussi molles... les effets spéciaux sont assez approximatifs, le scénario anorexique, bref, un vrai film catastrophe classique.

Avatar choisi par le scifinaute