Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Saturn 3

(Saturn 3)

 Les critiques

Nombre de critiques : 5

Total des points : 37

Moyenne obtenue : 7.40/10

n°5 - 7/10 Fog Horn

09 septembre 2012

Voilà une série B britannique très sympa. Au niveau des décors sombres et métalliques de la station spatiale, on sent évidemment l'influence d'ALIEN sorti peu de temps avant mais l'ensemble reste efficace car on a la bonne idée d'aller droit au but sans bavardages inutiles. Le spectateur ne s'ennuie donc pas en suivant ce survival sans prétention rehaussé par la présence d'un robot tueur au design original. Il faut aussi souligner l'excellente initiative du producteur d'avoir engagé Farah Fawcett, tellement belle que le réalisateur trouve tous les prétextes possibles pour la filmer en petite tenue (qui s'en plaindra ?).

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 8/10 Yom

22 octobre 2011

Ce film m'avait gardé en haleine à l'époque, mais j'ai surtout un souvenir d'Hector assez terrifiant, surtout quand il attrape Farrah Fawcett. Une ambiance finalement assez proche d'ALIEN. Dans l'espace, personne ne vous entendra vous faire etriper par une machine :-)

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Chris

10 août 2008

J'avais vu ce film dans les année 80 à l'occasion de l'émission "l'avenir du futur" présenté par Clarke, et je dois dire qu'après l'avoir revu récemment, les idées du scripte sont assez juste. Avec un Kirk Douglas a contre emplois et une superbe Farah Fawcett Majors un Harvey Keitel prometteur, une oeuvre malheureusement assez peu connue ou les préoccupations de la surpopulation terrestres y sont soulignés en filigranes.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 Lukaz

22 mai 2007

Ce film était un lointain souvenir planqué dans ma cervelle de gosse, ce fut donc presque avec la candeur de la première fois que je l'ai revus. Peu connu ce film est pourtant un petit bijou bien ficelé a l'intrigue efficace et aux effets spéciaux plutôt propre. Le robot Hector aurait sans doute pus figurer dans le top 50 des « bad guys » du cinéma si un monstre surgit des entrailles ne lui avait pas piqué sa place l'année d'avant. D'ailleurs, S'il y a un reproche à faire à Saturn3 c'est justement de ne pas être a la hauteur du Xenomorphe de Ridley Scott. En effet, si le suspens est la, l'aiguille du trouillometre reste bloquer sur zéro. Il manque la petite poussée d'adrénaline qui vous fait vous planquer derrière le sofa ou plus dignement fuir à la cuisine en prétextant une bière sur le feu. Vous savez, le genre de petite scène qui fait courir après le chat dans les coursives obscures d'un vaisseau perdu dans l'espace ou l'on ne vous entend pas crier.

Saturn3 reste néanmoins très bien avec de vrais morceaux d'acteur dedans, Un (capitaine ?) Kirk Douglas monstre du cinéma qui vous bouffe la camera, une Farah Fawcett qui renvoie Jessica Alba joué avec Flipper et un Harvey Keitel inquiétant qu'on n'a pas envie de croiser tard le soir. Le genre de film d'ont on apprécierait de voir un remake en plus flippant.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Sans nom

19 mars 2002

Ce film britannique de 1979 (voire 1980) semble peu connu. On y trouve Kirk Douglas et l'ex drôle de dame Farrah Fawcett. Le thème central est l'apprentissage, ou plutôt l'enseignement d'un robot en prise directe avec le cerveau de l'enseignant. Là où les problèmes commencent c'est que l'enseignant a usurpé son rôle en assassinant l'individu prévu pour cette mission. Le robot apprend donc du même coup la notion de meurtre, la dissimulation, et tous les mauvais penchants de l'Humanité, ce qui le rend humain et donc ... très dangereux. Quand on sait de plus que l'enseignant – au demeurant très antipathique - est très attiré par la seule femme du coin, tout à fait à son goût (Farrah Fawcett toute cuisse dehors), on comprend que la situation va rapidement dégénérer. La belle ne sauvera ses attributs que grâce au sacrifice de Kirk Douglas, ultime possibilité qui échappe à l'entendement du robot et conduit à sa destruction. Certes ce film et un huit clos, mais il est bien mené et s'avère plutôt original, et je le revois toujours avec plaisir.

Avatar choisi par le scifinaute