Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Samurai Commando Mission 1549

(Sengoku jieitai 1549)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 18

Moyenne obtenue : 6.00/10

n°3 - 6/10 Sans nom

29 juin 2010

Encore un film qui "tape", et toujours avec la belle Haruka Ayase, mannequin Japonaise. De la puissance dans le scénario, qui évidement fait penser au super "les guerriers de l'apocalypse", celui-ci est un remake pas trop mal foutu et les FX sont top, mais ce film manque d'un je ne sais pas quoi, trop rythmé.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 Chris

19 décembre 2009

Sur le mode de "Nimitz" ce film Japonais est plutôt bien fait ce n'est pas exactement le remake du film de 79 "Les guerriers de l'apocalypse" car forcément les chars et les styles d'armées ont changé. Evidement les effets-spéciaux dont les Nippons sont devenus les maîtres aussi, et la fin est totalement différente. Beaucoup et peut-être trop d'effets-spéciaux plombent ce film au détriment du scénario, dommage!

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 KX69

06 octobre 2008

"Samurai Commando Mission 1549" est l'adaptation d'un roman écrit par Ryo Hanmura qui avait déjà été porté à l'écran en 1979 et distribué chez nous sous le nom de « les guerriers de l'apocalypse ». N'ayant malheureusement pas vu ce film, il ne m'est pas possible de faire la comparaison. Quoiqu'il en soit, Samourai commando contient tout les ingrédients d'un agréable divertissement: un point de départ intriguant (qui fait évidemment pensait à « Nimitz retour vers l'enfer »), une réalisation soignée et efficace -Masaaki Tezuka ayant fait ses armes depuis plus de 25 ans chez la Toho, il est l'un des réalisateurs des Godzillas récents, de l'action, de beaux décors et costumes- des CGI assez réussis même si parfois il ne paraissent pas si bien intégrés que ça et quelques anachronismes sympathiques dus à l'altération du temps (la raffinerie de pétrole). On peut toutefois regretter un scénario parfois confus (on peine à savoir qui fait alliance avec qui) et surtout qui ne tient pas ses promesses, n'exploitant pas vraiment ses potentialités, c'est a dire le choc qu'aurait dû déclencher l'arrivée des étrangers mécanisés dans le japon médiéval. Ici finalement, les samouraïs ne semblent guère étonnés par les nouveaux arrivants et le film s'axe sur la confrontation entre les deux groupes de soldats modernes : le premier groupe désireux de prendre le pouvoir grâce à la technologie et aux armes qu'ils détiennent et le second décidé à les arrêter. C'est tout de même un peu frustrant et cantonne le film dans la catégorie des produits de consommation courante.

Avatar choisi par le scifinaute