Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Le prisonnier

(The Prisoner)

 Les critiques

Nombre de critiques : 17

Total des points : 150

Moyenne obtenue : 8.82/10

n°17 - 10/10 Sans nom

19 août 2013

Visionnaire. Une part de ce qui a été anticipé est arrivé depuis, et l'autre part va arriver dans le courant du siècle. Patrick McGoohan : Acteur/scénariste/réalisateur très charismatique, insuffle l'esprit de la liberté humaine et de son individualité, dans ce monde de dingues.

Avatar choisi par le scifinaute

n°16 - 8/10 blaspheme

10 juillet 2011

Encore une série indémodable, la preuve celle si à été reprise par une série en 2 saisons du même nom et de qualité relativement semblable. Cependant l'original reste la référence.

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 9/10 Sans nom

12 mai 2011

Fantastique pour ceux qui aiment les séries de années 60/70. Un concept très intéressant à l'image d'ORANGE MECANIQUE sur la manipulation des individus etc.

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 5/10 Sans nom

28 avril 2011

EXCEPTIONNEL! Un grand moment des séries des années 1970 à conseiller vivement aux fan de kubrick, d'amicalement votre, de CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR.

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 10/10 SOMME Benoît

18 septembre 2010

Formidable série qui m'a toujours impressionné. Il est vrai que la fin est pour moi trop bizarre et je n'y pense même pas. L'idée par elle-même est formidable... Le remake ne me plait pas par contre...

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 10/10 Chris

17 août 2010

Pour moi la série culte par excellence, j'ai déjà vu plusieurs fois les épisodes, la situation absurde du n°6 et son incarcération forcée dénonçent aussi les dérives totalitaristes d'une société du secret et dont l'ennemi doit d'abord être rééduqué avant d'être physiquement détruit. Du pur Orwell ou Zamiatine, qui fout les jetons.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 10/10 gaillac didier

02 juillet 2009

C'est la meilleure série tv toutes nationalités confondues. Elle aborde tous les sujets de la société, bref c'est une seriez culte et intemporelle.

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 10/10 Renaud

21 novembre 2008

J'avais vu la série fin des années 60 en noir et blanc. Je l'ai revue cette année. L'impression que cette série m'avait laissée comme souvenirs : les costumes, le rover et surtout le bonjour chez vous! Ce mélange de carnaval et l'impossibilité de s'évader. 35 ans plus tard je redécouvre à travers une vision d'adulte : la fuite, la lutte, l'oppression, les notions de liberté et de prison liées. Des réflexions ou plutôt des pistes, une incitation à la découverte du Pourquoi ? (voir l'épisode Le Général). La Vie en société, en circuit fermé, la mondialisation aussi. Une Oeuvre à découvrir, redécouvrir. A quel prix s'acquiert la liberté? BE SEEING YOU

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 9/10 Dauscher Olivier

26 septembre 2008

Ne vous y trompez pas : LE PRISONNIER est une série d'espionnage et pas de sf ... en pleine période de guerre froide, le village de la série sert de zone neutre, de non belligérance, entre l'Est et l'Ouest. Des prisonniers venus des mondes capitalistes et communistes s'y côtoient sans trop savoir qui sont leurs amis dans l'emprisonnement, ou leurs gardiens, ni qui espionne qui ... ils communiquent entre eux selon une sorte d'esperanto (souvenez vous du premier épisode), idée abandonnée par la suite ... très vite, la série pose une foule de questions... pourquoi ne pas liquider simplement les agents réfractaires? Pourquoi MAC GOOHAN est-il bombardé d'entrée n°6, donc haut placé dans cette hiérarchie ? En quoi le fait de connaître ses motifs pour démissionner a-t-il de l'importance ? Si les agents des deux blocs se côtoient de si près, inversement il sera plus facile pour une autorité, même ennemie, de se servir en le recrutant ... y-a-t-il un seul numéro 1 ou bien ce poste voit-il l'alternance de différents hauts fonctionnaires ? Ce village ne sert-il pas à re-conditionner les espions (pardon "agents") afin de les renvoyer plus motivés et patriotes ? Etc...etc...
Il vous faut savoir avant d'aborder cette curieuse série qu'il existe un ordre de visionnage, au moins sur les 12 ou 13 premiers épisodes puisque on va constater l'évolution du personnage : bafoué, incrédule, manipulé, puis comprenant les règles du village, manipulateur cynique qui ne cherche qu'à s'évader... En Grande-Bretagne, la série a été diffusée n'importe comment, en France également avec au moins 3 épisodes restés longtemps inédits, dont le dénouement (bravo !). Il est important de savoir que l'identité de la série a été fluctuante comme nous le prouve les engueulades homériques entre MAC GOOHAN et GEORGES MARKSTEIN, également producteur...
Quoi qu'il en soit, on ne me fera pas gober que le dernier épisode a un quelconque sens ! Connaissant le caractère difficile et affirmé du comédien, on pourrait croire que, las de la télévision anglaise, il a purement et simplement sabordé la série (y a-t-il du reste l'amorce d'une deuxième saison ?) et que tels ces artistes toujours insatisfaits par leurs créations, il l'a massacré à coups de burins et de ciseaux. Alors, LE PRISONNIER, série novatrice, d'avant-garde ? Sans doute. Mais surtout série massacrée délibérément ... Et on songe à ce que des scénaristes actuels, mettons américains, rompus aux méandres de l'écriture d'une série, pourraient en tirer...

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 8/10 KhorsKan

19 avril 2005

Une série vraiment prenante pour l'époque ! En outre, le côté unique du scénario n'a jamais retrouvé d'équivalent à ce jour. L'intérêt du spectateur était maintenu tout au long des épisodes sans aucun relâchement. Tour de force assez spectaculaire, dans la mesure où aucune explication n'a été donnée au fil des épisodes sur l'origine de la séquestration du personnage principal !

Un seul bémol, néanmoins, concernant le tout dernier épisode du LE PRISONNIER où l'identité du fameux numéro 1 est enfin dévoilée ... Du grand "n'importe quoi" serait un terme un peu trop flatteur à mon sens ... Malgré cela, il faut retenir de cette série une originalité et une qualité indéniable ! A voir sans modération.

Avatar choisi par le scifinaute