Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Postman

(The Postman)

 Les critiques

Nombre de critiques : 10

Total des points : 58

Moyenne obtenue : 5.80/10

n°10 - 4/10 Fog Horn

16 octobre 2012

Après le flop de WATERWORLD, le pauvre Kevin Costner s'entêtait dans la SF hollywoodienne grand public et formatée avec, fort logiquement, le même résultat à l'arrivée : un film que l'on sent sincère mais malheureusement handicapé par son ton mortellement consensuel. Et qu'est-ce qui est pire qu'un film consensuel qui dure 1h30 ? Un film consensuel qui dure 3 heures ! C'est là que ça coince. POSTMAN est beaucoup trop long pour le peu d'idées originales qu'il propose. La réalisation n'est pas mauvaise et certains plans tournés en décors naturels sont même superbes. De plus, cette vision d'un monde post apocalyptique à la sauce "western moyenâgeux" (ça existe ?) est sympa mais qu'est-ce qu'on s'ennuie ! On n'échappe à aucun poncif, même la scène d'amour est présente et j'avoue avoir ri en pensant au contexte (la femme dont le mari est stérile demande au facteur de lui faire un enfant, c'est tout bonnement énorme).

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 7/10 Chris

25 novembre 2008

Un film assez long mais l'idée de base du film est bonne et Kevin Costner s'en tire parfaitement. Si Postman et Waterworld ont été décriés ils maintiennent pourtant le cap sociétale de la sf et ne sont pas simplement des films catastrophes. Leur mode de traitement est assez ballardien et si le côté Hollywoodien n'est pas celui que je préfère - de loin – il est assez présent dans cette fable. Il est à voir!

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 8/10 Arcahna

19 novembre 2008

Kevin Costmer va payer longtemps et très cher l'oscar de "Danse avec les loups" puisque après on a tiré à boulets de canon sur ses films.. personnellement je trouve qu'il a une sacrée filmographie.. Postman n'est pas un navet, bien au contraire, c'est une idée fraîche et agréablement rendue.. Kevin Costner n'est peut être pas le grand Clint en matière d'acteur passé derrière la caméra mais il a un certain talent pour transmettre une certaine humanité à ses personnages..

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 1/10 Sans nom

01 décembre 2006

Ce pauvre Kevin, il enchaîne navet sur navet depuis longtemps. Il devrait prendre sa retraite ou arrêter de tourner des daubes. Comme quoi la célébrité n'apporte pas la qualité à tous les coups, notamment avec ce film qui est inintéressant au possible, tellement plat et nul que j'en ai oublié l'histoire. Je ne me souviens que de la scène où le facteur Kevin demande à pouvoir entrer dans un camp fortifié pour remettre des lettres. Mon Dieu, quelle platitude !!! Sans intérêt aucun, croyez moi. Les couleurs et les goûts n'ont beau pas se discuter, il y a un minimum à respecter. Dans le cinéma aussi, le 7ème art a du mal à se maintenir à niveau dans l'ensemble, surtout avec ces productions merdiques hollywoodiennes que les réalisateurs français se mettent à copier, comme Besson. Le 7ème art est devenu 90% de pognon et 10% de vraie création artistique. Il faut vraiment chercher pour tomber sur un bon film. The Postman n'est qu'une production de plus à la con utilisant l'image du pauvre Kevin pour réaliser des entrées en salle. C'est nul.

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 8/10 Sans nom

23 mai 2006

Même si Kevin Costner a eu le razzie award pour son rôle dans le film, c'est pas ça qui importe. Les paysages sont magnifiques et l'histoire m'a vraiment captivée à partir du moment où il trouve les lettres. C'est vraiment plus qu'un film post apocalyptique, car c'est plus le chaos mais la reconstruction d'une société. Je mettrais 18 à ce film si le début était meilleur:(kevin n'est pas crédible en conteur d'histoire) et si l'histoire d'amour n'était pas à ce point gnangnan....

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 9/10 Gizmil

17 décembre 2005

Revoici Kevin Costner en tant que réalisateur mais aussi, en tant qu'acteur! Notre Kevin aime les films aux relents de fins du monde accompagnées par des scènes de guerres ethniques (oserais-je dire que c'est peut-être son sang indien qui l'a rendu sensible à ce genre de thèmes?). En tout cas, je ne m'en plaindrais pas! J'ai aimé "Danse avec les loups", Waterworld (moyen quand même celui-là) et maintenant, the Postman.
La critique a été mauvaise sur The Postman et celui-ci a fait un flop lors de sa sortie au cinéma. A vrai dire, je ne comprend pas trop pourquoi vu que ce film possède bien des qualités! Comme je le disais, le sujet et le fond sont propres aux idées du réalisateur mais soulèvent des questions fondamentales. C'est vrai que celles-ci ont sans doute déjà été souvent visitées à travers de nombreux films tels que les films de guerre. Kevin Costner tente le pari de soulever un thème qui ne fait plus recette en salle. Ce qui change, c'est qu'on a ici une vision de la chose propre à Kevin. "Liberté, Egalité, Fraternité" contre "Tyranie, Discrimination et...précarité?". Voici le slogan qu'il propose à travers son film! Ca semble effectivement peu au goût du jour car voici des valeurs usitées qui étaient encore d'actualité dans les films des années 50-60. Kevin Costner va même jusqu'à évoquer le sens de l'honneur (si ça, ce n'est pas rétro...) mais à la façon dont ce dernier traite le sujet, notamment en ayant imaginé que ce conflit se déroulait dans un futur proche, il parvient quand même à nous y sensibiliser. Le message est le suivant: même aujourd'hui, nous ne sommes pas forcément à l'abris d'une telle situation, une catastrophe écologique ou autre pourrait tout détruire et ramener le monde à un état de type Far-West. Le moment venu, il faudra avoir le courage d'affronter une telle situation, c'est de cela qu'il fait le récit. Je serais tenté de dire que Kevin Costner essaye de rendre un hommage au peuple indien. En confrontant deux camps ou "ethnies" antagonistes, l'un ayant de nombreux traits communs aux militaires américains de la fin du 19eme qui décimèrent autrefois les populations indiennes, l'autre s'apparentant à des groupuscules ou villages isolés sans défenses face à ces armées, c'est-à-dire, s'apparentant aux indiens d'amérique. Le trait d'ironie étant qu'il s'agit ici d'américains qui se battent contre des américains, d'où l'hommage du réalisateur à ses ancêtres ou le pied-de-nez fait à l'Amérique dont il fait à présent, lui aussi, partie.
Voici ce qu'est ce film: une fable ironique racontant, une fois encore, la vérité humaine, l'état et les situations dans lesquelles se retrouvent les êtres humains lorsque tout va mal et qu'ils sont livrés à eux-même. Elle explique aussi, peut-être parfois avec une certaine naïveté, quels sont les remèdes à ces situations, comment en découdre.
Bref, un film qui parle d'un sujet grave tel que la guerre mais sous une mise en scène légèrement "Walt Disney" (avec quelques stéréotypes) et donc touchant, familial...sans doute est-ce là le côté "fleur-bleue" de Costner.
Un moment agréable à passer. Si vous avez aimé "Danse avec les loups", voyez sa futuresque suite...

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 9/10 Sans nom

02 juillet 2005

Très bon film post-apocalyptique divertissant et moral; certes le scénario ressemble de prés à Waterworld mais Postman a quand même son charme et reste un film avec une bonne réalisation et de très bon acteur (kevin Costner)

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 1/10 Sans nom

15 avril 2004

Kevin Costner avait déçu avec "Waterworld". Ici, il a repris exactement la même trame.... Un futur incertain, terre englouti par le sable (dans le précédent film, c'était par l'eau) et un homme tentant de préserver un certain espoir. C'est long, ennuyeux et moralisateur.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 9/10 Sandrine Calléjon

19 août 2003

Quoi ? Que vois-je ? une seule critique pour "Postman" ?? Alors là, je suis déçue... Moi, je le trouve excellent, ce film ; un peu dans la veine des "Mad Max", dans genre post-apocalyptique, un peu dans le genre... "Waterworld", c'est-à-dire le genre de film réalisé par Kevin himself, qui a fait un gros bide au box-office... mais il s'agit là réellement d'un excellent film, je le répète : l'histoire est très belle, prouve que les mythes se mettent en place à partir d'une histoire simple (la trame du film, la mise en place du système de redistribution du courrier par le biais des Etas-Unis restaurés, vilain gros mensonge du facteur). Les âmes sensibles trouveront de quoi utiliser les mouchoirs jetables, et la scène de fin du film est réellement émouvante. Moi je dis qu'il vaut mieux voir du Kevin réalisé par du Costner, que du Costner réalisé par d'autres. Ca sonne plus vrai !

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 2/10 Sans nom

11 mai 2003

Encore un bon navet... Comme beaucoup de K.Costner. Histoire sans intérêt centré autour de sa vedette!!! Voilà , y a pas grand chose à dire de plus...

Avatar choisi par le scifinaute