Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Pitch Black

(Pitch Black)

 Les critiques

Nombre de critiques : 20

Total des points : 140

Moyenne obtenue : 7.00/10

n°10 - 2/10 noumayos

04 novembre 2001

que dire, les autres critiques m'ont donnees envie de louer le film, et , oh , horreur, c meme plus de la serie b, c'est un navet dans la plus belle definition du terme: la seule scene regardable est quand au debut, ils s'ecrasent sur la planete...apres, mais c'est qu'il n'y a plus rien à voir, c procede de filmer avec ces couleurs n'est pas du tout terrible à mon gout, voire carrrement desagreable... les personnages n'ont aucune profondeur, quant au heros, mais c'est d'un ringard....est il beau au moins ??? ( on s'en fou en fait... donc, oubliez vite ce truc, l'histoire est nulle, y'a rien à voir, et la nullite gene carrement le spectateur qui aime les scenarios un peu sf ou moins originaux, mais là, c 'est une des plus belles quiches qui m'est ete donne de voir : (((desole pour les autres critiques, cet avis n'engage que moi ; ))

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 8/10 Sans nom

27 mai 2001

pb2000 est un film qui pourrait paraitre a little bit chip sur le début mais qui se rattrape bien sur l'ambiance générale.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 10/10 Sans nom

02 mai 2001

J'ai beaucoup aimé ce film car, il faut le dire, en matière de science-fiction, je suis maître. Les effets speciaux étaient grandioses et le scenario original. Je me suis beaucoup amusée à le voir et je m'amuse encore car tous les week-end, je visionne le DVD. Désormais, je me considère comme l'ultime fan de ce film et e son acteur principal, Vin Diesel.

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 7/10 Fabien Tournel

27 mars 2001

Dans le fond, le film évoque Alien, Starship troopers ou, à moindre échelle, Planète hurlante. Dans la forme, la mise en scène fiévreuse et efficace de David Twohy, si elle ne témoigne pas de la maturité exceptionnelle d’un Scott ou d’un Verhoeven, surclasse largement celle d’un Duguay. Le scénario est construit autour du thème de la vision : nyctalopie de Riddick, “angle mort” des créatures, apparences trompeuses de certains personnages, éclipse totale et peur du noir... Curieusement, cette peur du noir (qui se veut l’élément fondamental du film) n’est pas véhiculée par l’écran. L’appréhension de l’invisible, que cherche à susciter certains plans obscurs, est annulée par des séquences (plutôt réussies) en caméra subjective où l’on voit par les yeux de Riddick ou des créatures. En outre, si le criminel, le chasseur de prime et la pilote présentent suffisamment de facettes pour être intéressants, les autres personnages demeurent caricaturaux, du religieux à la foi inébranlable au marchand lâche et égoïste. Quant aux créatures, l’espèce de flou scénaristique qui les affuble d’un panel de caractéristiques (sonar, vision basée sur le mouvement, détection de l’odeur du sang...) aurait pu traduire l’incompréhension des héros devant l’inconnu ; malheureusement, l’action se borne à valider chaque nouvelle hypothèse, chaque nouvelle “divination” de Riddick... Toutefois, ces défauts n’éclipsent pas ses qualités, et Pitch black est l’une des bonnes surprises de l’année 2000. Aussi rythmé, haletant et spectaculaire qu’un blockbuster, mais avec un zeste supplémentaire de spontanéité et d’identité, et surtout beaucoup plus de charme.

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 10/10 fanny

27 novembre 2000

Salut à tous les fans de bon film.Moi je suis tombé littérallement en amour avec ce film.D'après moi tout y est,le suspense,l'horreur,les effets spéciaux et surtout la merveilleuse prestation des acteurs.De plus l'idée est original.Et les acteurs terriblement sexy...Vin Diesel (qui fera aussi parti de la suite) est tout simplment parfait et pour les garçons Radha Mitchell est assez jolie aussi.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 Xavier Penin

06 septembre 2000

Hé bien oui moi aussi j'ai aimé Pitch Black. D'abord, c'est un film modeste, et malgré un scénario repompé sur NightFall d'Asimov ( après tout, c'est déjà mieux que de pomper de la m#!&e ), c'était pas mal du tout. Ce qui m'a surtout marqué, c'est la réal et l'utilisation du procédé ( je ne sais plus quoi avec la pellicule ) qui donne à la planète sa couleur si...chaude. Un procédé qui m'horripile généralement quand il sert à n'importe quelle pub pour parfum. Ici, c'est JUSTIFIE, et ça rends très bien. L'eclipse avec les anneaux à l'horizon est tout simplement magnifique. Pas de happy end outrageuse, pas de personnages "trop" simples...du bon, quoi.A noter les creatures designées par Patrick "Godnanard" Tatopoulos, amusantes.Zaz

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 8/10 Sans nom

19 août 2000  Attention spoiler

Alors là, je dois dire que j'ai été particuliérement surpris par ce film. J'y suis allé en simple curieux pas trés convaincu, et je suis ressortis conquis. David N.TWOHY a habilement compensé le manque d'argent par une réalisation et un montage efficaces (et inovateurs même). Les personnages (principaux aux secondaires) sont complets et attachants. le reste (musique, effet spéciaux, décors et desing) ne géne en rien la qualité de cette fiction.Bref, tous ces ingrédients font de ce film un trés bon film de S-F. De plus, la morale de l'histoire (que je ne dévoilerai pas), bien que chargé de bon sentiment, ne tombe jamais dans le "cul-cul la praline". A voir...

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 6/10 Gabriel

07 août 2000  Attention spoiler

Attention: léger spoilJ'ai été voir Pitch Black, en m'attendant au pire: le film de SF fauché avec un scénar débile. Ouf, c'est regardable, et c'est même assez divertissant. Certes, le film utilise les ressorts Alienesques éculés des méchants monstres extra-terrestres cachés dans le noir, prêts à sauter sur leur bifteck humain à la première occasion; Certes les personnages sont assez caricaturaux et certaines scènes passablement tirées par les cheveux, genre le buggy solaire qui s'arrête de fonctionner instantanéement dès que la lumière baisse (quoi? même pas une batterie au plomb); Mais à l'arrivée, il y a quelques moments rigolos (faut voir les naufragés enroulés tels des sapins de noël dans des guirlandes lumineuses, ou l'utilisation de bouteilles de Jack Daniels pour l'éclairage :-); et les trucages des créatures Alien sont tout à fait honorables. La fin du film, évite même l'écueil du: Happy End Syndical tout public, style: "les méchants crèvent, les bons survivent".

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 8/10 DoctorSF

27 juillet 2000

Voila un film de science-fiction qui sort des sentiers battus ! Ce qui choque de premier abord, c'est la photographie. En effet, le film de Twohy est tourné dans des coloris clairs et uniformes, donnant à ce dernier un effet assez étouffant. Ensuite, bien que les monstres volant aient quelque chose de l'alien que nous connaissons tous, les effets spéciaux en sont remarquables, et comme c'était le cas dans le film de Ridley Scott, on ne distingue jamais réellement le monstre, notre imagination devant faire le reste. Enfin, l'intrigue est drôlement bien menée et l'on se fait même surprendre par les véritables intentions des personnages. On croit avoir tout compris au début du film, mais il n'en est rien ! De plus les acteurs sont très convainquant, Riddick est superbement interprété par Vin Diesel, et la jolie petite frimousse de Radha Mitchell (qui fait un peu penser à Meg Ryan dont je suis un inconditionnel) n'ôte rien à la qualité de son jeu.
Bref Pitch Black n'est pas un film exceptionnel mais c'est l'exemple même qu'un film à petit budget peut être une réussite. Je regrette de ne pas avoir vu davantage de personnes présentes lors de ma séance. Si vous ne l'avez pas encore vu, courrez-y.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 9/10 ghouma amin

23 juillet 2000

simplement une BOMBE ce film je suis pas homo mais Vin diesel c'est vraiment une balle atomique il va encore nous piquer les meufs qu'on n'a deja du mal a avoir. des effets magnifque des acteurs formidables et encore quel classe ce vin diesel.

Avatar choisi par le scifinaute