Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Organizm

(Living Hell)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 14

Moyenne obtenue : 7.00/10

n°2 - 6/10 Chris

10 décembre 2011

Un film sur le mode du mensonge d'état, pas vraiment une histoire originale mais le scénario est de qualité. Les séries B ne sont pas toujours à la hauteur mais cette fable haletante compense ses petites imperfections (l'explosion de l'hélicoptère par exemple) par de bons effets spéciaux et une grosse vitesse dans le développement (toute l'histoire, de l'arrivée de Sears à Fort Lambert et le dénouement, il y a à peine quelques heures!). Bon l'Indien reconnait le visage de Tarasov 48 ans plus tard ou on se demande comment le nucleus à été contenu dans le corps de Tarasov immergé dans la cuve, sans qu'il ne s'échappe en 1958. Mais comme je l'ai dit ce petit téléfilm distrayant vaut finalement le détour.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 KX69

08 janvier 2010

Ardue est la quête de l'amateur SF dans le monde impitoyable du téléfilm de science-fiction. Bien souvent, il doit endurer d'ennuyeux et désargentés produits qui parviennent à boucler les 85 mn de métrage grâce à de longs tunnels de dialogue ou quelques fusillades dans un entrepôt désaffecté. Mais parfois son dur labeur est récompensé par la découverte d'une pépite : c'est le cas de ce « Living Hell » (édité en DVD sous le titre « Organizm ») qui fait preuve de toutes les qualités d'une efficace série B: un scénario bien écrit (un peu entre « le blob » et le « mystère Andromède »), sans superflu et qui va droit à l'essentiel, une réalisation ambitieuse qui parvient à tirer le meilleur des moyens impartis, une histoire sombre et tendue, bien rythmée et qui réserve quelques moments forts (la scène ou Frank montre au militaire pourquoi il n'a pas oublié les informations que lui a transmis sa mère, le « badigeonnage » de Carrie) qui parviennent à faire frissonner (ce qui est assez exceptionnel surtout pour des téléfilms SF), de bon acteurs, une bonne photographie. En bref, une qualité générale du produit qui en fait presque un film de cinéma.

Avatar choisi par le scifinaute