Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Moonraker

(Moonraker)

 Les critiques

Nombre de critiques : 4

Total des points : 24

Moyenne obtenue : 6.00/10

n°4 - 7/10 Chris

22 janvier 2016

Pour moi l'un des meilleurs Bond (livre Entourloupe dans l'Azimut en Français ! le n°3 de la saga) et certainement le plus loufoque, Drax est un très bon ennemi dans l'univers Bond et dans le style Goldfinger (pour ceux qui ont lu le livre) on laisse à la finale le pauvre Requin et sa petite fiancée sur la base.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 8/10 Darkwilek

05 octobre 2003

Un des meilleurs Bond avec Moore! Le scénario tient debout, les scènes d'action sont réussies, le requin vient refaire une dernière apparition, la scène spatiale est devenue culte, on ne s'ennuie jamais en le regardant, bref, un bon Bond!

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 KX69

29 août 2003

C'est vrai que la première du film se traîne, mais je trouve que l'épisode spatial sauve le film. Les effets spéciaux sont pas mal et c'est amusant de voir James bond faire sa guerre des étoiles même si l'esthétique des costumes lorgne plus vers la série UFO que vers le film de George Lucas.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 3/10 Fog Horn

13 août 2002

Il faut bien l’avouer, un film avec James Bond, ça peut être selon l’épisode, soit ultra-divertissant, soit ultra-mauvais. MOONRAKER ferait plutôt partie de la seconde catégorie. Pourtant, en voyant le résumé, ça paraissait bien parti : James Bond dans l’espace ! L’idée de départ pouvait donner quelque chose sur le papier, le résultat à l’écran est catastrophique. Les deux premiers tiers du film sont dignes des plus mauvais épisodes de la série : Roger Moore est dépourvu de tout charisme (quand on interprète l’agent 007, c’est plutôt embêtant...), les scènes d’action sont à la limite du ridicule (une gondole qui se transforme en aéroglisseur en plein Venise, Requin qui coupe un câble de téléphérique avec les dents... respect). Mais ce n’est rien à coté de la dernière partie du film, il faut la voir absolument pour y croire : les scénaristes sont partis en vrille ! Imaginez une bataille au pistolet laser dans l’espace entre l’armée américaine (arrivée sur les lieux en quelques heures !) et les méchants colons, le tout réalisé avec de tout petits moyens : du grand art ! Et James Bond, qui, comme le veut la coutume, emballe la jolie fille dans la navette pendant le voyage de retour, et ce, en état d’apesanteur s’il vous plaît. Les fans de kitscheries se délecteront des courtes apparitions de Jean-Pierre Castaldi et de George Beller, ainsi que de l’idylle qui nait entre Requin (le tueur aux dents d’acier) et une jeune fille qui a l’air tout aussi fine. Pour enfoncer le clou un peu plus, précisons que MOONRAKER est une coproduction franco-anglaise.

Avatar choisi par le scifinaute