Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Les Mondes futurs

(Things to Come)

 Les critiques

Nombre de critiques : 7

Total des points : 57

Moyenne obtenue : 8.14/10

n°7 - 8/10 vaccaro pascal

12 août 2015

Inutile de revenir longuement sur ce grand classique de la science fiction américaine, adapté du livre de HG Welles, en avance sur son temps, et dont la vision du film de W.C Menzies offre pour l'époque un avant gout du futur assez réaliste dans sa description de l'évolution d'un possible lendemain. Un film visionnaire donc, qui allie le sens du récit, à l'intelligence visuelle des effets spéciaux pour un pamphlet sur le désir de l’être humain de sauver sa race, en reculant toujours plus loin les limites de la science. A découvrir pour les nostalgiques d'un cinéma de science fiction réaliste, qui n'a eu de cesse de grandir sur ses thèmes d'anticipation. (et qui rappelle METROPOLIS de Fritz Lang)

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 8/10 Fog Horn

09 septembre 2013

Un film fascinant quand on le remet dans son contexte. Le cinéma de science-fiction en dit toujours beaucoup sur son époque. Avec ce film d'anticipation, on constate qu'en 1936, consciemment ou pas, les gens savaient que la guerre mondiale allait reprendre et la façon dont elle y est mise en scène fait froid dans le dos : l'impact des images est incroyable, c'est tragique, c'est rageur. Forcément, après des images d'une telle puissance, le reste du film en souffre un peu même si on reste toujours étonné par l'imagination visuelle qui a été requise pour imaginer la ville du futur (avec quelques éléments bien vus comme les écrans plats !). Un seul regret : la morale finale, au mieux naïve, au pire douteuse, mais assénée d'une façon un peu trop péremptoire à mon goût selon laquelle la science est l'unique solution aux problèmes de l'humanité. Un film à redécouvrir.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 le rÔdeur

01 août 2009  Attention spoiler

Je viens également de voir ce film sur France 3.
Un film de l'entre-deux guerres très intéressant, qui essaye d'imaginer le siècle à venir, avant l'invention du réacteur et par conséquent des avions à réaction et des fusées, ce qui donne à l'ensemble un côté très daté, avec ses avions géants à hélices et sa fusée lunaire d'une conception très proche de celle de Méliès.
Un film également très troublant dans sa première partie où la 2nd guerre mondiale est décrite avec une réalité qui fait froid dans le dos, 3 ans avant le véritable conflit. On retrouve dans cette guerre de 30 ans, toutes les craintes de la Première Guerre : un conflit qui s'enlise, les gaz mortels, l'aviation...
La deuxième époque du film montre une civilisation revenue à l'ère féodale : le Chef tient plus du roi, avec sa peau de bête, et est vénéré (de gré ou de force) par son peuple. L'arrivée de Cabal montre qu'une autre société est possible et que celle-ci est prête à tout pour s'imposer, y compris la guerre. D'une certaine façon, c'est une approche totalitaire : pour Cabal, il n'y a pas d'autre voie que sa société et qu'importe l'individu.
La paix s'étant imposée, la civilisation triomphe et si les costumes s'approchent de ceux de la Rome antique, c'est n'est pas un hasard : Rome était en son temps la civilisation la plus avancée et elle était également fragile et fût mise à bas par les barbares, ce qui arrive effectivement vers la fin du film avec le soulèvement du peuple contre le canon spatial.
On ne sait donc pas qui de la barbarie ou du pacifisme-totalitaire triomphera, mais on sait déjà que même si de nouveaux conflits surviendront, la science continuera à soutenir l'Homme dans son désir d'expansion. A n'importe quel prix.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 7/10 La Baleine

27 juillet 2009

J'ai revu ce film, hier au soir sur France 3; je l'avais vu par hasard à la fin des années 70 et il m'avait frappé par la justesse du pressentiment que j'avais à cette époque (15 ans). Passionné d'histoire, j'en avais eu écho par un bouquin qui reproduisait un exemplaire de VU datant de 1936 et qui annonçait , "la prochaine guerre vue par HG Wells" et en second titre " les progrès de la télévision"... Je dois dire que j'avais été très troublé en m'apercevant qu'à Noël 1940, Londres était soumise au Blitz de la Luftwaffe. Du coup, je me suis mis à dévorer les livres de Wells, comme je l'avais fait pour Jules Verne; ces hommes ont tout compris trop vite. Ils ont su que l'Humain se ferait dépasser par la science. Quand on revoit les Mondes Futurs, on se rend compte de nombre de concordances entre notre quotidien et l'Everytown d'aujourd'hui... Téléphone portable, écran géant, hélicoptère, volonté de conquérir la Lune et (voire) la galaxie... Il y a dans ce film, du MAD MAX, du MALEVIL, du 2001, du Star Trek et surtout beaucoup de Total Recall... D'accord, c'est très bavard, et même un peu barbant, mais franchement, c'est finalement l'un des films d'anticipation les plus lucides qu'il m'ait jamais été donné de voir avec Blade Runner sur une prospective à moyen terme!

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 8/10 Chris

06 novembre 2008

L'un des plus grand film de SF des années d'avant guerre, d'après un essai d'Herbert George Wells, l'histoire d'une ville Everytown (toute ville) sur 100 ans. Une bonne vision du futur. Magique!

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 8/10 Arcahna

18 juin 2008

J'ai réussi à le revisionner hier soir, quel épatant film de SF, année 36, la période 2036 est à couper le souffle pour l'époque du tournage. HG Wells avait vraiment une grosse longueur d'avance sur son temps !! Clairement, un fleuron de la SF de ces années 30 avec King Kong et les Horizons perdus ..

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 10/10 Sans nom

23 janvier 2002

Ooooh lala!!!!... Mais quel film. Tellement bon et si vrais. Mr Wells à quand mème écrit ce scenario. Ce qui rends encore plus credible cette histoire à travers un monde qui pourrait tres bien ressembler à celui dans le quel on vie. Un film qui beneficia d'un budjet important en 1926. A posseder d'URGENCE

Avatar choisi par le scifinaute