Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

The Mist

(The Mist)

 Les critiques

Nombre de critiques : 5

Total des points : 34

Moyenne obtenue : 6.80/10

n°5 - 8/10 CUGEL

30 octobre 2010

j ai adoré ce film surtout la fin très pessimiste et inatendue, enfin un stephen king qui tient la route. Le huis clos dans la grand surface est génial surtout cette femme s'appuyant sur la bible qui ramène tout à dieu et crée une réelle panique et anarchie, choisissant celui qui doit mourir. Et comme quoi l'homme ramené à la bêtise est son plus grand prédateur. Réellement j'ai flippé. Quoi demander de plus.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 3/10 Sans nom

24 septembre 2009

Malgré les bons effets spéciaux, et le thème assez bien rendu à l'écran (un huis clos dans un super marché américain perdu dans un brouillard mortel), j'ai détesté l'adaptation cinéma. J'ai lu la nouvelle, et en tant que fan de Stephen King, je sais tout de même à quoi m'attendre avec lui, l'eschatologie n'étant jamais très loin. Hors, là, le héros de la nouvelle, devient la victime du film. Peut-être que l'effet est inattendu et prend totalement au dépourvu le spectateur par son absence de Happy-end (chut je n'en dirais pas plus) mais j'ai totalement haï le fond "messianique" du film, qui mine de rien ventait toutes les valeurs républicaines en nous offrant comme messie une espèce de cinglée convaincue de l'apocalypse imminente, thèmes certes présent dans la nouvelle, mais abordés de manière différente. Personnellement, j'ai détesté.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Chris

12 octobre 2008

Une superbe adaptation de l'histoire de Stephen King. Darabont nous fait passer un très bon moment, l'idée des monstres surgissant de la brume et assiégeant un temple dédié au consumérisme est excellente et bien dans le ton de notre époque, a voir absolument!

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 8/10 Sans nom

20 août 2008

Une des rares bonnes adaptations de Stephen King à l'écran.
Un petit bled du fin fond de la cambrousse ricaine se retrouve plongé dans une brume pas très naturelle...
Un huit clos mettant en lumière les travers de l'humain. Oui, comme le souligne Moto dans sa critique, ça frôle la caricature parfois... quoique... n'oublions pas le contexte du film... un bled paume au fin fond des States où les mormons sont rois...
J ai adore 3 choses dans ce film :
La position des personnages principaux pris en sandwich entre l'ennemi de l'extérieur et celui de l'intérieur.
Le crescendo tant visuel que rythmique de la menace dissimulée dans la brume.
Et surtout... la fin... magnifique, et surprenante pour un film US.

Je n'aurais pas classé ce film dans le genre SF par contre même si effectivement, un élément du scénario peut peser dans la balance. C'est du pur Fantastique à classer dans le sous-genre Horreur.

Du grand Stephen King avec une louche de Lovecraft pour la route... A voir absolument pour les amateurs du genre !

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Sans nom

11 mars 2008

Qu'avons nous là : The fog ? ha non la Brume ? Ok autant pour moi. Franck Darabont, Franck Darabont, euh... Franck Darabont ? Ha oui ! Scénariste (The blob c'est lui), producteur mais surtout réalisateur d'entre autres Les évadés, La ligne verte, porte à l'écran une nouvelle de Stephen King. Sans trop m'avancer je peux affirmer que ce mec est un fan du Roi.

Donc c'est du King et ça se sent. Village campagnard, caractères quelquefois un peu trop caricaturaux, des choses étranges et des pétages de plomb de gens dit normaux, voir beaufs, plongés dans des situations fantastiques.

Stop !! N'allons pas plus loin !! J'ai A D O R é ! (Je ne dévoilerai pas l'intrigue ni certain thèmes centraux pour vous laisser le plaisir de la découverte).

Je laisse donc place à une analyse brillante : Malgré le manque de moyen flagrant, (c'est pas une série B quand même), le classicisme de certaines scènes et de certains sujets traités, des longueurs (une bonne partie du film se passe en huit clos et il dure 2h05), des personnages et thèmes trop caricaturaux, c'est un très bon film fantastique.

L'ambiance est prenante, le huit clos haletant, la progression crescendo et plutôt bien maîtrisée. Pour peu que l'on attende pas trop de lui, ce film ne me semble pas moins approcher de peu les meilleures adaptations à l'écran du King (oui oui , devant l immortel Dreamcatcher ^^)

Justement en parlant de Dreamcatcher Thomas Jane se rattrape de cet immonde navet avec une excellente prestation et Marcia Gay Harden joue le rôle de la personne la plus haïssable que j'ai jamais vue.

Très bon film donc...et comment ne pas parler de cette fin qui restera dans les annales, un peu ratée à mon goût mais quand même, ce dénouement inhabituel sur une musique hypnotique de Dead Can Dance reste du grand art auquel les américains ne s'adonnent que très très rarement ! D ailleurs la fin de la nouvelle reste plus ouverte et SK lui même dit avoir préféré la fin du film a la sienne...

Maintenant j'ai tout entendu sur ce film et je suis sur que certain d'entre vous n y manqueront pas : adaptation ratée, navet, film comique, morale antireligieuse (c'est vrai qu' il tire à boulets rouges sur la religion mais bon les spectateurs sont plus fins que ça quand ils regardent un film quand même non ? il ne change pas notre perception du monde du tout au tout même s'il participe à maintenir certain préjugés ancrés en nous du fait de notre ignorance... mais bon ceci est un autre débat )

Alors oui ce film est caricatural par bien des points et oui il a des défauts. Mais si l'on glisse sur ces imperfections on se laisse agréablement entraîner dans une ambiance fantastique réussie ou la paranoïa règne... alors prêt à vous laisser submerger par un nuage laiteux ?

Avatar choisi par le scifinaute