Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Menace Andromède

(The Andromeda Strain)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 11

Moyenne obtenue : 5.50/10

n°2 - 5/10 Chris

17 décembre 2012

Cette mini-série de deux épisodes et d'à peine 3 heures, ressemble dans les grandes lignes effectivement au film de Robert Wise. Moi non plus je n'ai pas lu ce livre de Crichton (juste "L'homme terminal" que j'ai trouvé très bon, d'ailleurs ce film a été adapté comme SPHÈRE et JURASSIC PARK, cet auteur se prête donc parfaitement à un traitement cinématographique, son style scénaristique SF ou autre est à découvrir), en tout cas l'histoire du journaliste ne fait qu'épaissir le film et ne sert pas à grand chose à mon avis. Quant aux effets spéciaux, ils sont franchement très limites (surtout la scène du pont ou sont attaqués les soldats par des oiseaux). Le film de 1971 se focalise plus sur la tension dans le laboratoire, ici, on sent le téléfilm et les rôles comme celui du président et du conseiller véreux sont hyper-stéréotypés, donc cela se regarde mais sans plus.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 KX69

04 janvier 2009

Cette mini-serie a été diffusée sous le nom de "Menace Andromède". N'ayant pas lu le roman de Crichton, je ne puis juger de la meilleure adaptation à l'écran. La première partie du téléfilm reprend en grande partie les scènes présentes dans le film de Wise mais ne s'appesantit pas sur les protocoles de sécurité ni sur les expériences scientifiques préférant mettre en avant le côté spectaculaire de la contamination (mise en quarantaine d'une région par les militaires) et les réactions du président des Etats unis. La deuxième partie confirme cette orientation et s'éloigne un peu plus de la version de 1971 : la nature de la souche Andromède se complexifie et son origine, incertaine chez Wise, devient ici véritablement science-fictionnelle, ce qui fait perdre en partie la crédibilité qui faisait la force de la première adaptation. Le film verse carrément dans le (télé)film catastrophe bien fait (malgré quelques maladresses, notamment lors de la progression visible de la contamination) mais peut-être finalement assez banal. La réalisation est de qualité mais évidemment moins aboutie formellement que celle de Wise. Les scientifiques ont été rajeunis, et le scénario tente de les humaniser avec des sous-intrigues intimistes heureusement pas trop envahissantes. Un personnage de journaliste est ajouté servant de témoin aux événements extérieurs. Enfin, le scénario élimine toute zone d'ombre, le complot militaire étant ici bien réel. « Menace Andromède » est globalement un bon produit télévisuel au goût du jour, mais qui ne fera pas oublier le film de Wise.

Avatar choisi par le scifinaute