Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Legion, l'armée des anges

(Legion)

 Les critiques

Nombre de critiques : 4
Total des points : 16
Moyenne obtenue : 4.00/10

n°4 - 6/10 KX69

15 juin 2014

L’originalité de ce film traitant de l’apocalypse tient à sa source d’inspiration fondatrice du genre: la bible. Dieu a décidé de balayer l’humanité mais un ange décide de s’opposer à son projet. Une poignée d’humains se retrouve rapidement dans une situation désormais classique: retranchés dans un restau, ils doivent faire face, en compagnie dudit ange (sans véritable super pouvoir mais qui n’ignore rien des armes à feu) aux assauts de possédés (en lieu et place des habituels zombies ou infectes) bien décidés à s’emparer d’une femme porteuse d’un futur messie. Nous sommes donc pour l’essentiel en terrain connu. Sans être vraiment marquant, le film est bien troussé, on ne s’ennuie pas et on retrouve le toujours sympathique Dennis Quaid en tête d’affiche.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 2/10 Sans nom

31 mars 2010

Que dire .... à part que j'ai dépensé un ticket de ciné pour rien. Grand fan de ce genre de film (je pensais que c'était du genre Constantine), j'ai été plus que déçu !

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 5/10 Yom

29 mars 2010

C'est fort dommage qu'avec une bande annonce aussi alléchante, on se retrouve avec un énième film zombie-like... Dieu est mécontent, et pour se débarrasser des humains, il n'envoie que quelques espèces de zombies, alors que des légions d'anges sont censé faire le sale boulot...Bref... Encore une bonne idée qui est partie en eau de boudin... :-/

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 3/10 Chris

26 mars 2010

Un film de Zombies où intervient l'Archange Mickaël qui s'oppose à dieu et son chef des armées, Gabriel. Franchement j'ai toujours cru que le Bébé était l'antéchrist, même pas! Assiégés dans le motel c'est foutu pour eux, non plus! L'idée n'est pas neuve et le scénar mal maitrisé, c'est trop propre trop lisse et çà n'apporte pas la distraction escomptée!

Avatar choisi par le scifinaute