Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Jurassic Park

(Jurassic Park)

 Les critiques

Nombre de critiques : 6

Total des points : 42

Moyenne obtenue : 7.00/10

n°6 - 7/10 KX69

07 septembre 2013

Vu en 3D. Le procédé n’amène pas grand chose d’intéressant mais il m’a permis de revoir le film sur grand écran. Ce n’est pas mon film préféré de Spielberg mais c’est quand même un film marquant dans l’histoire du blockbuster par la qualité de ses effets spéciaux numériques (qui restent efficaces notamment parce qu’ils ont été utilisés avec parcimonie et intelligence) mais aussi, il faut, bien le dire, par le rouleau compresseur de la promotion. La rencontre Crichton/Spielberg donne naissance à un croisement entre MONDWEST et les dents de la mer. On retrouve pas mal d’éléments des films antérieurs (ou productions) du réalisateur: le personnage de Sam Neill évoque évidemment Indiana Jones ( tiens, ça aurait été une bonne idée: « Indiana Jones and the lost world » !), la faculté d’émerveillement (Sam Neill découvrant les dinosaures en même temps que les spectateurs, c’est un des grands moment du film), les gosses ( ici dans un rôle secondaire mais as de l’informatique évidemment). A l’instar de Jaws, Spielberg livre des véritables scènes de terreur très efficaces, les vélociraptors étant des prédateurs aussi dangereux et intelligents que des requins. Si les acteurs sont un peu sacrifiés sur l’autel du grand spectacle, Spielberg n’oublie pas d’injecter des éléments de réflexion : le talent d’anticipation scientifique de Crichton nous vaut une scène où sont exposés les différents arguments pour ou contre la renaissance d’espèces éteintes, un débat encore plus d’actualité aujourd’hui alors que le progrès des techniques génétiques permet d’envisager à moyen terme un tel exploit (pas encore avec des dinosaures dont l’ADN est détruit mais avec le mammouth, le dodo ou pourquoi pas le cro-magnon !). En tout cas, Spielberg est parvenu à les faire revivre à l’écran.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 6/10 Chris

08 mars 2012

Un bon film sans plus, tous les effets-spéciaux présents sauvent le scénario qui est tout de même un peu léger. Poursuite du T.Rex (faut bien qu'il mange!) et course poursuite dans une île, l'histoire n'est pas hyper-originale. TERRA NOVA a été tourné dans le même style et le même esprit mais ce n'est pas génial non plus car pas très original sorti du postulat "poursuite par des monstres"!

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 8/10 Yom

22 octobre 2011

Le film qui a entrainé derrière lui tout un tas de dinosaures, à toutes les sauces, des produits dérivés, des nanars à FX pourris, des scenarii pretextes à vendre du dinosaure... bref, on a mangé du Jurassic pendant un moment (et il en reste encore). Et en même temps, quel rendu ! Voir en "vrai" des dinosaures évoluer au milieu d'humain, sans qu'un T-Rex ressemble à une version arthrosée du predateur (même les réalisations du génial Harryhausen en souffrent). Comme tout les enfants, j'ai aimé les dinosaures, et les voir ainsi à l'ecran, pour l'époque, ce fut vraiment epoustoufflant. C'est devenu tellement banal de nos jours qu'on oublie que ça l'était moins en 1993. Pour les fans, la derniere apparition dinosaurienne sur nos ecrans est TERRA NOVA. Bonne série, effets speciaux plutôt bons pour une série. Ca vous rappelera souvent JURASSIC PARK. Comme quoi, presque 20 ans après, il sert encore de repère.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Fog Horn

13 janvier 2006

Que de souvenirs... Cette année 93 fut celle des dinosaures : nous consommions dino, nous mangions dino, nous buvions dino, nous rêvions dino, des petits, des grands, des gros, des gentils, des méchants, il y a avait les figurines dino, les céréales dino, le papier toilette dino, les sacs dino, les trousses dino, les slips kangourou dino, les livres dino... Encore un grand merci à Steven Spielberg et à toute son équipe pour avoir autant diversifié la culture cette année-là. Cette petite minute nostalgie terminée, je trouve que Jurassic Park reste un film divertissant et plutôt efficace. C'est rythmé et sans prétention. Il faut simplement garder en tête que ce n'est que du cinéma à grand spectacle, sinon il serait facile de lui trouver les pires défauts du monde (en d'autres termes, si vous lisez Télérama, passez votre chemin sans vous retourner !). De loin le meilleur épisode de la série.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 Sans nom

24 juin 2003

La seule qualité du film réside dans celle des images de synthèse....Le tyrannosaure et les raptors sont superbes, réalistes et effrayants, on ressent aussi l'intelligence des animaux différente selon les espèces. De beaux paysages par moments (les troupeaux de brontosaures sont très classes)
Mais le film étant de Spielberg, ce dernier n'évite pas la simplicité des dialogues et des personnages...beaucoup de naïveté et de bon sentiment, beaucoup d'enfants aussi au centre de l'histoire. Pour toute la famille quoi. Mais on ne peut pas passer son temps à critiquer l'aspect familial, après tout moi aussi j'aurais sûrement des gosses un jour.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 lucapote

06 janvier 2000

Jurassik park est une assez mauvaise adaptation du livre (qu'il faut avoir lu absolument si on a vu le film) puisque que Spielberg oublie toutes les relations humaines entre les personnages.Néanmoins, dans l'absolu, ce film est assez génial. - les personnages sont très bien interprétés (Sam de Neil de la leçon de piano joue super bien son rôle, jeff goldblum est excellent en praticien un peu bizarre et déconnecté des mathématiques du chaos etc...) - les effets spéciaux sont d'une grande richesse (qui n'a pas levé son pied quqnd le vélociraptor manque celui de Alexis?), la bande son est très forte, et la réalisation est magnifique (travellings sur images de synhtèses remarquables) - le scénario, bien qu'adapté du roman, reste pertinent: on réfléchit quand même en sortant du film à la question "c'est possible ou pas?" et ça l'est... Jurassik park est un film que l'on regarde avec grand plaisir et les pétoches, malgrè une dernière scène un peu trop cucul mais bon, spielberg reste un maître...

Avatar choisi par le scifinaute