Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Le jour où la Terre s'arrêta

(The Day the Earth Stood Still)

 Les critiques

Nombre de critiques : 16

Total des points : 65

Moyenne obtenue : 4.06/10

n°16 - 8/10 Rioboo Romain

09 décembre 2012

Un bon remake qui est même meilleur que l'original sur bien des aspects: visuellement; mise en scène; jeu des acteurs; psychologie des personnage. Bien sûr l'histoire et l'originalité revient au premier (film de Robert Wise de 1951) mais celui-ci apparaît trop manichéen alors que le film de 2008 est plus subtile et psychologique. Les effets spéciaux sont excellents et contribuent à rendre le film crédible... contrairement à l'original.

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 3/10 Fog Horn

08 décembre 2012

Honte à moi, je n'ai jamais vu l'original de Robert Wise. Ce qui fait que je vais commenter cette version 2008 sans aucune base de comparaison. Le début est accrocheur et on sent que le réalisateur n'a pas voulu jouer la carte de la l'action à gogo. Cependant, la déception arrive vite quand on s'aperçoit que tout l'aspect écologique de l'histoire ne sera pas pour autant exploité. Pire ! Histoire de ne pas froisser les sensibilités sans doute industrielles ou commerciales, on préfère nous servir un discours politiquement correct complètement grotesque où les Américains nous le jurent : "L'Homme peut changer. L'Homme peut arrêter de détruire sa planète". Et ce grand benêt de Keanu Reeves est bien le seul dans toute la galaxie à gober un tel bobard.

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 2/10 Sans nom

16 septembre 2010

Tourné par un enfant de 5 ans ce .... nanar mal ficelé ne vaut pas grand chose, je me suis ennuyé ferme et j'ai compté mes bâillements, apparemment je ne suis pas le seul!

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 6/10 Sans nom

18 août 2010

Un classique bien repris, de beaux effets spéciaux, un très bon acteur (Keanu Reeves). Le film nous tiens en aliène du début à la fin. A ne pas rater.

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 3/10 Sans nom

24 juin 2010

J'avais vu le film de 1951 en NB et VOSTF et je dois dire que celui de 2008 me laisse sur ma faim!!! Je suis déçu car c'est un film que j'ai acheté (chéros!!!) en DVD. Et que je voulais faire découvrir à mes enfants. Raté, Keanu Reeves est transparent dans le rôle de Klaatu, le script n'a pas grand chose à voir avec l'original. Horreur et déception!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 1/10 Francis Schall

18 juin 2010

Opportuniste. Idiot. Aucune réflexion cohérente. Mal fichu à tous les niveaux (prise de vues, mouvements de caméra, montage, effets spéciaux, jeu des interprètes). CONSTERNANT !... Et assez du prétexte écologique : à aucun moment dans le film il n'est question d'écologie ni d'environnement !!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 1/10 Lukaz

23 décembre 2009

Oh le Gachis !!! Si encore ils nous avaient respecté le scénario de l'orignal cette bande de moue du bulbe, mais non! Il faut qu'ils nous ponde une connerie métaphysique médiocre et tellement minable qu'on a envie d'exploser son lecteur DVD, mais le pauvre appareil n'y est pour rien si les réalisateurs sont de plus en plus mauvais au point de ne pas être capable de faire de bonne copie même avec un scénario de génie sous le pif. Je tombe a genoux et je prie qui veux m'entendre: "FAITES QU'IL NE TROUVE PAS LE SCÉNARIO DE FORBIDDEN PLANET !!!"

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 4/10 Yom

23 novembre 2009

Comment rater un remake ? Comme ça, tout simplement. Ce film ne vaut rien. Keanu Reeves est mauvais. Le jeune garçon donne envie qu'il lui arrive un truc bien gore pour qu'il se taise. Seul l'apparition de Gort fait sensation... pendant 30 secondes, et après plus rien...Une chose est sure : le ratage est réussi. >:-[

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 4/10 Zeljko Vukojebina

03 novembre 2009

Le film a l'énorme défaut de sa (petite) qualité: il est accessible à partir de 4 ans. Côté pile, explosions, déchaînements cataclysmiques provoqués par le gros playmobil venu de l'espace, soulèvement de poussières et tout le tremblement. Ca tchétchènise à tire larigot. Pour les yeux, du grand spectacle. Correction : de gros spectacle.
Cote fa(r)ce, scénario faiblard, dialogues idem. On regarde souvent l'horloge. Tiens, que vingt heures? On aurait peut être du prendre un bon bouquin. Ou revoir Blade Runner. En bref: Bon pour les yeux, rien pour la gueule.

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 7/10 Synesthete51

11 janvier 2009

J'avoue avoir été quelque peu déconcertée par la sévérité des critiques qu'a pu récolter ce film. Ce n'est d'ailleurs pas sans rappeler la même sévérité de critiques que reçut 2001 à sa sortie. Non pas que j'oserais comparer ces deux films qui ne jouent pas dans la même cour. Pas plus que dans celle de l'original du Jour où la Terre s'arrêta.
Ce qui fit sans doute le grand tort de ce film fut de vouloir se présenter comme un remake du célèbre film des années 50. A notre époque de toute manière, faire un remake aurait-il été possible ? C'était impensable. En tant qu'astronome autodidacte, en relation avec des chercheurs, j'ai trouvé à ce film un réalisme scientifique fort intéressant.
Passons toutefois sur Gort, même s'il a gardé sa terrifiante valeur symbolique remarquable, et a même su prendre une dimension biblique avec ses essaims rappelant les plaies d'Égypte.
Pas d'aliens effrayants et haineux, ni de vaisseaux flashy, le film a voulu, volontairement je pense, épurer tout ce côté tellement tape-à-l'oeil et commercial d'autres films célèbres dont le nom commence toujours par "Star". Même la froideur de Klaatu, qui ne pouvait logiquement montrer des émotions humaines de façon humaine ; elles sont donc suggérées au long de ses discours, ce qui est une solution intéressante. Il est déjà de bon ton de ne pas chercher justement à spéculer sur l'esthétique des choses, afin d'éviter de tomber dans le navet kitschissime et ridicule que sont devenus la plupart des films avec l'âge. Et surtout, la vraisemblance scientifique a su être gardée jusqu'au bout.
Ce qui m'a réellement intéressée reste néanmoins la morale du film, qui a su être gardée tout en se modernisant. Il y a 50 ans, l'homme était un danger pour ses semblables. Aujourd'hui il est devenu un danger pour une planète entière. Que menacera-t-il demain ? La galaxie ?...
En fin de compte, que sont ces films où les extraterrestres parviennent à sympathiser avec des hommes, ces hommes qui les auraient en réalité pourtant tués avant de pouvoir le faire ? Et que sont ces films où d'autres extraterrestres cherchent à tuer les gentils humains pour le plaisir ? Que sont ces films, sinon une grande fumisterie où l'homme figure toujours le bien ? Lors du jour du premier contact, la réalité sera sans doute très différente. Et elle pourrait bien plus ressembler à ce pessimisme qu'expose ce film, qui a su montrer sa propre originalité, sans aller nécessairement piocher chez son inspirateur.
La conclusion est fort logique : comme le dit Klaatu, "je suis l'ami de la Terre"... Pas des humains. Voilà enfin un film qui ose enlever l'homme de sa place première de héros interstellaire... Pour nous faire redescendre sur Terre.

Avatar choisi par le scifinaute