Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Godzilla contre Megalon

(Gojira tai Megaro)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 11

Moyenne obtenue : 5.50/10

n°2 - 6/10 KX69

06 août 2004

Avec cet épisode Jun Fukuda remonte la pente : l'histoire est amusante, la description de Mu, le continent perdu est agréablement kitsch et Jet Jaguar, le robot renouvelle heureusement la galerie de combattants géants. On regrettera une nouvelle fois l'utilisation abusive de stock-shots. Mais le grand moment de n'importe quoi du film est le combat final : on a l'impression d'assister à une rixe entre voyous à la sortie d'un bistrot. Mégalon et Gigan s'entendent comme larrons en foire, Godzilla et Jet jaguar se congratulent. Un morceau d'anthologie godzilesque !

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 5/10 Alex

22 juillet 2003

Godzilla VS Megalon est un film important dans l'histoire du cinéma!!! Si, si je vous assure... car s'il est bon de visionner régulièrement quelques chefs-d'oeuvre du cinéma afin de faire fonctionner convenablement son cerveau, cela ne reflète pas la réalité vraie de la vie!!! Nous avons besoin de repères pour exister, de savoir ce qui est bien, ce qui est mal... et dans le monde du cinéma, il y a des chefs-d'oeuvre donc, et à l'opposé... des nanars incroyables qu'on y croit pas que ça existe!!!! Vous devinez tout de suite à quelle catégorie Godzilla VS Megalon appartient!!

Bon, j'abrège vos souffrances (n'empêche que vous devez être un peu tordu pour lire la critique d'un tel film... autant qu'il faut l'être pour le regarder je vous l'accorde!), place à la vraie critique du film, que je vais tenter de faire expéditive!

Le scénario?... on s'en fout... les acteurs?... quels acteurs? les décors?... quels décors? la musique?... ignoble... les monstres en caoutchouc? ah ça oui! parlons-en!!
Dans Godzilla VS Megalon, nous avons quatre monstres, principaux protagonistes de l'histoire... Du côté des gentils, il y a l'inénarrable Godzilla bien sûr, et son nouvel ami... Jet Jaguar (un hybride de Spectreman et Jack Nicholson), nouvel ami qui lui vole un peu la vedette. Du côté des méchants, l'affreux Megalon (insecte pas beau qui se déplace en sautant à pieds joints, il faut voir ça) et son ami qui lui vient à la rescousse Gigan (le heu... pingouin atomique?).Voilà, tout ce beau monde se bastonne à souhait, Godzilla apprend à plonger, fait du karaté, fait le petit train avec sa queue de lézard. Jet Jaguar apprend à voler et se fait latter la gueule. Megalon fait son boulot de menace pour l'humanité. Et Gigan vole aussi bien que Jet Jaguar. Bref, tout ça finit bien et à la fin on a droit à une chanson dédiée à Jet Jaguar qui la bien mérité!!
La critique s'arrêtera là, il y a déjà beaucoup trop de texte pour un tel film!!!

Avatar choisi par le scifinaute