Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

La fiançée du monstre

(Bride of the Monster)

 Les critiques

Nombre de critiques : 2

Total des points : 12

Moyenne obtenue : 6.00/10

n°2 - 5/10 Fog Horn

24 décembre 2017

Si vous vous attendez à une poilade intégrale comme avec PLAN 9 FROM OUTER SPACE du même réalisateur, vous risquez d'être un peu déçus. Non pas que LA FIANÇÉE DU MONSTRE soit une réussite inattendue mais disons que, pour une série Z des années 50, ça aurait pu être encore bien plus ridicule (et donc plus drôle). Il est vrai que le scénario est grotesque, que Bela Lugosi cabotine comme un dératé et que Tor Johnson est carrément pitoyable dans son rôle de monstre mongoloïde mais l'ensemble souffre d'un trop gros problème de rythme pour être totalement jouissif (la réplique finale, pompeuse à souhait, est quand même bien drôle). Pour mieux l'apprécier, un conseil : visionnez-le en double-programme avec le film ED WOOD de Tim Burton qui reconstitue une partie de son tournage.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 Garfield

06 décembre 2005

Si vivement critiqué (à raison le cas échéant sans doute) Ed Wood signe là un long métrage dont je fus agréablement surpris. Un film visionné de bout en bout sans effort et dont la facture me parait, au regard des prods à petit budget de l'époque, tout à fait convenable. Réalisation et image de qualité servie par une musique bien présente ne laissent pas une impression "de vite fait mal fait". Les bons vieux standard de l'épouvante sont là et ajoutent au charme de ce film. Bon, certes la pieuvre en caoutchouc dans les plans avec les acteurs en lutte n'est pas convaincante, mais un peu d'imagination que diable!
1ère apparition de Tor Johnson le catcheur revu dans plan 9 from outer space,(LE succès de Wood!) qui y incarne un monstre bien humain qui n'est pas sans rappeler Frankenstein dans l'esprit et le geste.
Les fans du grand Bela Lugosi l'auront trouvé en forme et convaincant dans un jeu dynamique et dans un mime qui lui appartient. Un des derniers long métrage du maître de l'épouvante que Wood aimait filmer et respectait.
A voir absolument pour les amateurs ou les "déçus" d'Ed Wood.

Avatar choisi par le scifinaute