Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Dark Star

(Dark Star)

 Les critiques

Nombre de critiques : 7

Total des points : 38

Moyenne obtenue : 5.43/10

n°7 - 3/10 Fog Horn

22 décembre 2016

DARK STAR est à voir avant tout comme un "document" illustrant les débuts de celui qui deviendra un des maîtres du film de genre, John Carpenter. Et c'est grâce à cette paternité que ce film n'a pas été oublié de tous, car il faut bien admettre que l'ensemble transpire l'amateurisme de tous ses pores et s'avère finalement assez éprouvant sur la durée. Initialement tourné en tant que film de fin d'études, ce vague pastiche de 2001 : L'ODYSSÉE DE L'ESPACE a été rallongé un peu artificiellement à la demande d'un producteur pour une sortie en salles. Ceci a eu pour effet de transformer un film d'étudiants rigolo et plutôt sympa techniquement au vu du budget inexistant en un long métrage commercial fauché, truffé de longueurs et à l'amateurisme un peu trop prononcé. Rien à voir en tous cas avec la maestria filmique dont fera preuve John Carpenter par la suite.

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 6/10 Chris

12 novembre 2010

Un film ultra-kitch et culte, le premier de Carpenter (pas le meilleur mais plein de bonnes petites idées!) et à voir au moins une fois. Il est vrai que dans la version Française, la discussion surréaliste entre le commandant (mort!) Powell et Doolittle, est assez incompréhensible. Un scénario étonnant et potache de la fin de la période hippie et franchement parodique, si les effets-spéciaux sont à la limite le peu de moyen budgétaire explique bien des choses.

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 3/10 slymus2000

10 décembre 2008

Ola ola arrêtons le polissage des chaussures d'un John Carpenter ayant heureusement depuis pondu des films bien plus captivant que cet infâme navet réalisé avec trois franc six sous. Finalement Carpenter n'a seulement fais que deux mauvais films (pour moi en tout cas) ce qui est finalement qu'un petit passif, a coté de tous les bons films qu'il a réalisé. Alors lorsque l'on tombe sur cette chose sans nom, même si c'est le premier film de Carpenter, si ce film est nul (mauvais cadrages, couleurs et effets spéciaux pourris, cabotinage des acteurs dans les scènes d'action) il est nul un point c'est tout. A oui j'oubliai, quel est donc le second mauvais film de ce cinéaste sympathique au demeurant? Je vous le donne en mille emile il s'agit bel et bien de v.... mais j'en ais déjà trop dis

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 7/10 Ledzep

12 février 2008

Film à petit budget, ça crève l'écran, mais l'intérêt n'est pas là. Du coup, les effets spéciaux (j'en rigole encore), apportent une dimension comique à l'ouvrage (voir la plastique de l'animal extraterrestre assumé jusqu'à sa disparition, fallait oser).
Non, l'intérêt se trouve dans l'ambiance bien véhiculé par une bonne mise en scène, de bons décors (le poste de commande) et bien sur, de bons personnages: Quatre barbus, un congelé, un ordinateur (féminin) et des bombes intelligentes (tout est relatif) pressées d'accomplir leur tache, le tout dans un vaisseau, le dark star, qui tombe en ruine. Bref, un film pour amateur de curiosités et de décalages. Nous ne sommes pas dans de la grosse parodie à l'humour souvent lourd et éphémère, on regarde ce film avec un léger sourire et une vrai bonne humeur. Un film sans prétention et avec plus de subtilités qu'il n'y parait. (Pour ce qui est du budget, c'est sur, ils l'ont fumé).

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Barthélémy Jeoffrey

07 janvier 2001

Une parodie de 2001 très réussie annoncant les StarWars et autres films de science-fiction.Un film de fin d'études de John Carpenter qui vise bas mais bien. La mise en scène est déjà très intéressante. Sur le plan visuel c'est évidemment très limité (60000 dollars de budgets seulement). Il y a des scènes très hilarantes (la chasse de l'alien, la discusson finale et les relations entre ces 4 pauvres types qui sont seuls dans l'univers .). Le générique est très réussi. La fin est assez belle. Limité mais amusant, ce film est un véritable ovni cinématographique presque révolutionnaire et jamais ennuyeux. Ensuite John Carpenter m'epoustouflera par ses films à venir (Assault, Halloween, Fog, NY97, The Thing, Christine, Starman, Jack Burton, Prince of Darkness, They live, Memoirs of an invisible man, In the mouth of Madness, Village of the damned, Los Angeles 2013 et Vampires )John Carpenter est un grand réalisateur original.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 Sylvain Grenon

11 août 2000

Une parodie de 2001, voilà ce que voulait faire Carpenter. Et on peut dire que dans un certain sens, ce pari audacieux est réussi. Là où Kubrick avait montré un module spatiale aseptisée, Carpenter nous montre un vaisseau sale (ce qui est finalement plus réaliste !!!), des astronautes avec des barbes de 3 jours, des canettes de bière qui roulent.... très distrayant. Quelques séquences retiennent l'attention : la chasse au monstre du vaisseau : une sorte de boule en caoutchouc très agressive :-)) et puis bien sur un ordinateur centrale devenue très susceptible :-)
enfin une scène finale où un astronaute surfe dans l'espace sur un débris de la navette spatiale au son de "Surfin' USA" des Beach Boys Bref une réussite. mais une parodie (et c'est sa limite à mon avis !!) malgré tout.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 Sylvain Grenon

23 août 1999

Une parodie de 2001. l'idée est séduisante et en un sens elle est assez réussie. Certaines scènes sont très drôles. Par exemple, la cabine du vaisseau est sale, pleine de cannettes vides, de reste de repas. les astronautes ont de grosses barbes et ont une hygiène douteuse. Quand on imaginait la propreté clinique des scènes du vaisseau dans 2001, il y a évidemment de quoi rire, surtout qu'en un sens, cette vision est plus proche de la réalité (il suffit de voir l'état de la navette MIR).
Un ordinateur avec une voix de femme perd un peu les pédales dans le film :-)
Une chasse à la créature extra-terrestre avec un balai dans le vaisseau est particulièrement drole. Bref, on est dans la gaudriole voire la grosse farce, mais ce ton sied bien au film.
La dernière scène, après l'explosion du vaisseau, nous montre sur une musique des "Beach boys" un astronaute sur une planche de surf dans l'espace, parodiant ainsi la séquence "strauss" de 2001.Très réjouissant.

Avatar choisi par le scifinaute