Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Dark City

(Dark City)

 Les critiques

Nombre de critiques : 12

Total des points : 94

Moyenne obtenue : 7.83/10

n°12 - 7/10 KX69

06 juillet 2012

Le film m’avait déçu à sa sortie. J’avais adoré la bande-annonce et le film n’avait pas répondu à mon attente. Je ne l’avais pas revu depuis et je dois dire que j’ai du mal à me souvenir des défauts que je lui avais trouvé. Le film est proche de la littérature SF des années 40-50 (aussi bien influencé par Van Vogt que par Philip K. Dick) tout cela dans une imagerie mélangeant gothisme et film noir. Sans être un chef-d’oeuvre, DARK CITY est un film à la personnalité marquée et d’une indéniable originalité dans le paysage SF cinématographique.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 8/10 Yom

01 juin 2012

Clairement un petit bijou de SF qui propose une ambiance unique, et un scénario qui vous tient en haleine jusqu'au bout. Le final est excellent. Vraiment, j'avais beaucoup aimé à l'époque, et je pense qu'en le revoyant maintenant ça serait toujours le cas.

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 8/10 Chris

01 juin 2012

Rien à dire de plus que ce qui a été dèjà dit plus bas, simplement l'esthétique sombre et poétique de Proyas fait merveille sur ce film (ainsi que sur THE CROW, d'ailleurs). Le scénario est très bon et les multiples idées développées dans cette fable tout bonnement géniale! C'est un grand film de Science-Fiction comme on aimerait en voir plus souvent!

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 9/10 Sans nom

19 juillet 2010

un des 20 meilleurs films de SF!C'est la réunion de genres qui n'existaient pas. C'est la réflexion sur milles et un sujet de philosophie...C'est enfin un vrai film avec des plans, une ambiance et une lumière et un suspens magnifiques!

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 10/10 Fog Horn

22 avril 2006

J'ai toujours été sensible aux univers mélancoliques comme celui de Dark City (celui de Blade Runner est également incroyable) : une nuit interminable, des ruelles vides, un restaurant à l'éclairage pâle, les couloirs sombres et étroits d'un hôtel... Tout baigne ici dans un esthétisme somptueux, une époque inconnue, mais un look retro avec pardessus, chapeaux et Betty Boop au cabaret (superbe Jennifer Connelly). L'histoire est vraiment touchante, cette quête de Shell Beach, ce truc que l'on cherche tous, cet idéal inaccessible. Bref, ce film m'a marqué.

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 7/10 Sans nom

31 mars 2005

Dark City est un film de SF très correct. Il est difficile de raconter l'histoire où plutôt d'évoquer le thème du film tout simplement par c'est là que réside tout l'intérêt, on se laisse un peu porter par ce que découvre le héros, et on essaie d'imaginer la cause des évènements étranges auxquels on assiste. La ville est une idée originale et assez bien rendue, dans un mélange d'époques, et les transformations sont étonnantes. Sur la fin du film, je trouve que les effets numériques sont assez mal utilisés, les scènes de combats un peu ridicules avec les boules d'énergie, les sortes de cris à la rambo (il m'a semblé), mais permettent de voir de nouveaux angles de la ville et de ses transformations. Les acteurs jouent assez bien, Kiefer Sutherland (expérience interdite) notamment.

La fin est un peu précipitée et nous laisse un peu sur notre faim, on aurait aimé quelque chose d'un peu plus profond, ou poussé, ou à un autre niveau....bien qu'à ce stade les effets "boules d'énergie" nous ont déjà ôté toute illusion de fin grandiose.Mais j'ai vu ce film 2 fois avec plaisir. Alors je le conseille si vous ne l'avez pas encore "osé".

Avatar choisi par le scifinaute

n°6 - 7/10 Garfield

20 novembre 2003

Bon d’accord ça aurait mérité un scénar plus trapu, n'empêche que le concept (même inspiré) est génial. La photographie et les décors sont superbes, on flotte dans le temps sans savoir dire en quelle année on se situe. La relative froideur et raideur de la réalisation donnent un style particulier propre à ce film et colle à la personnalité des "étrangers".

Avatar choisi par le scifinaute

n°5 - 8/10 Herri

21 février 2003

J'ai vraiment aimé ce film quand il est sorti et fut vraiment surpris de le voir tomber aussi vite dans les oubliettes.Certes les références a d'autres oeuvres, livresques ou cinématographiques ne manque pas, mais on peut en dire autant de tout les blockbuster de SF qualifies de novateur (Matrix, Starwars .. ). Il est vrai que ça manque un peu de suspens pour la fin qui tombe un peu à plat, en fait, on s'y attend tellement, que l'on sort un peu déçu, mais le reste de l'univers posé par le film, cette impression de claustrophobie qui en ressort, un peu comme dans "Cube". Puis le début façon film noir policier qui dérive dans l'univers des "étrangers", fait qu'on rentre dans l'histoire sans forcer. Pour moi ce film est une petite perle... a voir.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 9/10 Sans nom

19 mars 2002

J'ai beaucoup aimé ce film qui n'est pas sans faire penser au thème principal de Philip K. Dick, et à Matrix (qui est cependant d'un genre plus musclé). L'idée qui me semble centrale, ce n'est pas tant celle d'extra-terrestres qui cherchent à comprendre le fonctionnement des êtres humains, mais bien l'idée de manipulation de toute la population de Dark City, l'impossibilité de découvrir derrière l'apparence de la réalité un trucage gigantesque, un monde en perpétuelle reconstruction. Oui, j'ai tout de suite pensé à Philip K. Dick et à Matrix. Comme dans Matrix, il y a au moins un individu qui sort du lot et qui va renverser la situation (normal, le film doit bien se terminer, le héros doit gagner). L'ambiance est dérourante car la fiction met en scène une époque qui n'est pas futuriste, un peu comme dans Delicatessen. Nous ne savons pas très bien à quelle époque nous sommes. Du reste le temps n'a pas d'importance, et même pas de réalité. Un peu comme dans Pellucidar de Edgar Rice Burrough où le soleil permanent nie jusqu'à l'existence du temps en supprimant l'alternance nuit/jour, à Dark City c'est le même principe, la nuit permanente a le même effet. Le temps, la mémoire et le trucage, ce sont les thèmes centraux à mon sens. La mémoire est-elle objective ? Comme dans Blade Runner les souvenirs peuvent être complètement factices. Qu'importe la méthode, c'est l'idée qui est intéressante. Que le trucage de la mémoire soit effectué par voie chimique ou autre n'a aucune importance, ou alors on ne fait plus que de la Hard Science Fiction, où tout doit être scientifiquement cohérent (par rapport à quoi ? A nos connaissances au jour j ?). C'est donc à mon sens un excellent film de SF.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 5/10 lucapote

06 janvier 2001

Le concept est plutôt pas mal, à savoir un gigantesque tube à essais remplis d'humain qui servent de cobayes pour faire évoluer une civilisation extra-terrestre apathiques. Il y a d'ailleurs de bons détails (comme le distributeur d'objets, ou les scènes de morphing de la ville qui sont très belles) et l'ambience est assez travaillée. Mais c'est vrai que dans l'ensemble, le film ne décolle pas:
- il y a des stéréotypes visités et revisités du monde de la S.F. (ambiance glocque voire baroque, incomprhéension des personnages, affrontement enrtre humain héros et extra-terrestres sans âmes etc...)
- des incohérences à foison: comment des extra-terrestres techniquement ultra-évolués ne peuvent pas comprendre le fonctionnement biologique de l'homme? c'est à croire que le réalisateur est catholique ou animiste!!!; l'idée que l'âme [concept ridicule ,excusez moi] se transporte en flacons etc...
- Et le plus horipilant, c'est la scène finale, d'un moraliste à faire jouir le pape, cette image finale d'un idéal atteint gâche tout le film et nous fais réaliser que le réalisateur a voulu faire passer un message du style: "la technologie ne peut rien contre la beauté de l'âme" ou "l'homme est incompréhensible" (cf alexandre); c'est à se taper son magnétoscope sur la tête.

Bref des regrets, surtout que le film débute bien, et que les plans de morphing et de permutations de vie des humains sont très très impressionnantes... [j'avais mis 11 mais à me relire je mets 09/20]

Avatar choisi par le scifinaute