Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Cortex Control

(Control Factor)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 21

Moyenne obtenue : 7.00/10

n°3 - 7/10 Fog Horn

11 mars 2015

A force de tomber sur des productions Asylum et autres zéderies produites industriellement pour les chaînes câblées, on en oublierait presque qu'il sort de temps en temps de vrais bons téléfilms SF comme ce CORTEX CONTROL qui est plutôt efficace dans le genre thriller high-tech. Mini budget oblige, c'est visuellement sobre mais l'intérêt n'est là. L'histoire exploite bien cette crainte du contrôle psychologique des individus via les nouvelles technologies et le réalisateur a su construire un bon petit suspense en ajoutant un zeste de conspirationnisme et de réflexion sur l'importance du libre arbitre dans la nature humaine (un peu à la manière de DARK CITY). Recommandable.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 KX69

18 décembre 2010

Cortex control est un téléfilm effectivement plus intéressant que la majorité de ceux diffusé par Sy-Fy. L'idée de départ, la télépathie synthétique, et son développement sont originaux (même dans une optique « complotiste » désormais classique), le scénario est bien construit et réserve quelques retournements de situation inattendus malgré quelques facilités (le ralliement des blacks, puis celui de la femme du héros.) et une fin expédiée. La réalisation est très correcte.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 7/10 Chris

03 mai 2009

Il y a pas mal de téléfilms, beaucoup sont très mauvais, franchement celui-ci fait exception à la règle. Certes il est tourné avec peu de moyens, mais le point de vu de la structure de la société et la manipulation des masses est parfaitement soulignées. Ajoutons que la théorie du complot a fait beaucoup pour les films de Science-Fiction ainsi que le démontre nombres de films sur ce thème. Ici les casquettes doublées de fils de cuivres sont essentielles à la survie et les antennes relais seront à jamais regardées avec suspicion. N'oubliez pas, "réveillez-vous, prenez le fusil dans la penderie...".

Avatar choisi par le scifinaute