Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Clones

(Surrogates)

 Les critiques

Nombre de critiques : 5

Total des points : 32

Moyenne obtenue : 6.40/10

n°5 - 8/10 Fog Horn

16 février 2013

Un bon petit thriller SF passé inaperçu à sa sortie mais que j'ai trouvé efficace. Ce qui frappe en premier, c'est la réalisation sobre complètement en décalage avec les standards du blockbuster actuel. En bref, pas de montage ultra-cut, de ralentis intempestifs ou d'effets de caméra façon montagne russe, on se croirait presque revenu dans les années 90 et ça fait du bien quand c'est bien fait. L'intrigue quoique classique est rondement menée grâce à une reconstitution assez réaliste d'un monde où les gens préfèrent vivre cachés derrière un avatar et on y décèle sans mal l'allusion aux réseaux sociaux et à l'Internet en général. On ne s'ennuie pas une seconde et Bruce Willis est plutôt bon et bien entouré (Rosamund Pike et Radha Mitchell, avouez qu'on a vu pire).

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 3/10 Lukaz

23 décembre 2009

Un film sans intérêt aucun où on se fait ch... pendant tout le métrage. Le scénario est réchauffé à mort que ça nous donne une daube encore plus degeu qu'une pizza de quinze jours repassée pour la dixième fois au micro-onde. Bruce Willis Cachetonne et devrais bientôt faire concurrence a l'autre Bruce (Campbel et plus marrant) au rayon série B. Même James Cromwell l'éternel "bon" second rôle déçoit par son manque de motivation.
En plus le titre français démontre a quel point les distributeurs n'en avait rien à foutre. Pourquoi "Clone" alors qu'il n'y a pas de clones dans le film? Je veux bien accepter que l'on ne pouvait pas traduire "Surrogate" par "Avatar", à cause de James Cameron, mais on ne va pas me faire croire qu'il aurait été difficile de trouver un titre qui ai un rapport avec le film. Aller zou! A oublier.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 6/10 Yom

16 décembre 2009

Un film qui n'offre rien de plus que sa bande annonce... C'est très décevant car le sujet aurait pu donner un film peut être plus long, mais plus passionnant... :-/

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 KX69

07 décembre 2009

L'argument de départ semble inspiré par le jeu vidéo « les Sims »: les gens restent à l'abri chez eux et par l'intermédiaire de leur avatar robotique, dont l'image est forcement avantageuse, ont une vie sociale fantasmée. Cette extrapolation de l'addiction à une existence virtuelle semble assez improbable: quel est l'intérêt d'avoir des avatars physiques plutôt que virtuels? Surtout que ces répliques électroniques, incapables d'être autonomes, ne libèrent aucun temps libre à leur « opérateur » cloués toute la journée dans leur fauteuil pour les faire travailler au bureau. Le scénario ne cherche pas à approfondir les questions ni à détailler les possibilités que font naître cette idée de départ et préfère rester sagement dans une intrigue policière pas très originale et assez linéaire. Ce qui n'est d'ailleurs pas forcement un défaut, on évite le retournement de situation foireux de dernière minute. Le film, ne restera sans doute pas comme une oeuvre marquante du cinéma de science-fiction (contrairement à un mondwest par exemple), mais il est tout de même un agréable divertissement qui fait naître quelques questionnements. C'est déjà pas si mal.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 8/10 Chris

24 octobre 2009

Un film que j'ai eu la chance de voir en avant première le 22 octobre et qui était présenté par J M Vigouroux, le monsieur cinéma des UTOPIALES, dans le cadre de la thématique des mondes meilleurs ? (ce point d'interrogation est important), plus de 400 personnes et Marc Caro en prime. Ce film est tout bonnement génial, d'après une bande dessinée, écrite par Robert Venditti et dessinée par Brett Wendele. Clone est un film qui marque un point important dans la compréhension de la société future, les avatars mécaniques ont d'abord été conçus pour venir en aide aux paralytiques et handicapés moteurs qui peuvent se déplacer. Une avancée considérable me diriez-vous ? Oui mais voilà, l'humanité en a abusé pour tout, les gens vivent chez eux quasiment reclus et ne vivent que par procuration. VSI la société créatrice des androïdes a créé une arme susceptible de détruire le clone en faisant sauter les sécurités. Qui tue donc aussi l'opérateur, ajouter à cela une manipulation, un faux prophète, une enquête délicate d'un Bruce Willis des grands jours, 1h 25 assez passionnante en somme. Si toutes les implications ne sont pas tout à fait nettes cette fable est formidable vue, une distopie future, elle est tout à fait probable. A ne pas manquer !

Avatar choisi par le scifinaute