Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Body Snatchers

(Body Snatchers)

 Les critiques

Nombre de critiques : 5

Total des points : 30

Moyenne obtenue : 6.00/10

n°5 - 8/10 Fog Horn

29 avril 2012

Une série B de luxe, transposition de L'INVASION DES PROFANATEURS DE SÉPULTURES dans une base militaire. L'idée de situer l'histoire au sein de "la grande muette" est à ce titre ingénieuse et de là à dire qu'il faut y voir une petite pique lancée contre cette corporation, il n'y a qu'un pas que l'on peut franchir allégrement (on y fait d'ailleurs explicitement référence à la guerre du Golfe). Le film bénéficie de qualités esthétiques étonnantes avec une photographie de toute beauté et des plans absolument sublimes lui donnant une ambiance crépusculaire. Il est drôle de constater de telles qualité visuelles au service d'un script bien écrit mais sommes toutes assez classique. On peut retenir néanmoins de belles fulgurances : la scène intriguante de l'école, les séquences purement horrifiques d'assimilation ou encore la prestation géniale de Meg Tilly qui fout la pétoche avec sa fameuse réplique : "Où veux-tu aller ? Où veux-tu te cacher ? Il ne reste personne comme toi.". Un remake efficace.

Avatar choisi par le scifinaute

n°4 - 7/10 Chris

10 octobre 2009

Un film assez réussi d'Abel Ferrara(New Rose Hotel), même si c'est une série B. Franchement le mieux avec celui de 1978. Sur le thème des cosses géantes qui ici débarquent dans une base de l'armée Américaine et qui change les résidents en... autre chose. Une fable à l'orée des films d'horreur. Plutôt pas mal.

Avatar choisi par le scifinaute

n°3 - 7/10 Sy Phy

05 décembre 2007

Oui, le film de Siegel restera difficilement surpassable de même qu'un ciné-blindfold test aurait sans doute planté plus d'un amateur de Ferrara quant à sa signature même si (évidemment, c'est plus aisé après coup) son goût morbide, ses thèmes sado-maso-chrétiens (où est le bien, où est le mal et dans quel état j'erre ?) et son esprit « giallo » se remarquent. La réalisation est efficace mais relativement standard, disons, comme un bon épisode de « Au-delà du réel, l'aventure continue ». Le chef-op' abuse des filtres « coucher de soleil californien » et « gros néons de chambre froide » à la façon d'un clip MTV. Mais voilà, le scénario reste toujours aussi diabolique et ça marche ! Je n'ai pas vu le remake récent mais je suis sûr que l'effet continue de fonctionner. Même la version intermédiaire de Philip Kaufman avec Donald Sutherland (que je trouve la plus faible) avait de bons moments. J'ajouterai une version non-officielle, « The faculty » de Robert Rodriguez en 1998 qui se passait sur un campus américain, elle aussi pas révolutionnaire mais plutôt sympa.
Pour revenir à celle de Ferrara, sa force vient paradoxalement qu'au lieu de suggérer comme le fit sublimement Siegel, il montre tout. La transformation des corps parasités est vue en temps réel et devant témoins. Epoque plus contemporaine oblige, il ne se prive pas de dévoiler également les charmes de deux des plus charmantes et intrigantes actrices d'alors, Meg Tilly et Gabrielle Anwar. Avec un soupçon de perversité new-yorkaise (comprendre : marquée par la psychanalyse) il montre l'effroi d'un gamin découvrant sa mère nue et s'écriant (forcément, dirait le bon docteur) « Ce n'est pas ma maman ! »Conclusion : j'aime bien « Body snatchers » mais le socle de la statue dressée il y a un demi-siècle par Don Siegel est indéboulonnable.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 7/10 Ubik

02 décembre 2007

D'accord, BODY SNATCHERS est le film le moins personnel de Abel Ferrara. Surprenant d'ailleurs de le voir sur ce nouveau remake du film culte de Siegel.
Ceci étant dit, on ne va pas bouder son plaisir. BODY SNATCHERS est une série B hyper efficace, au scénario subtil et à la mise en scène carrée. Certaines scènes sont formidables (l'école) et le suspense va crescendo. Autres points forts : le sentiment de danger et de paranoïa est omniprésent, l'idée d'installer l'action dans un environnement militaire est bien trouvée, et la fin est d'une ambiguïté glaçante !
Bref, j'aime beaucoup ce film qui n'est certainement pas une "bouse" mais bien une oeuvre sincère, qui en donne pour son argent au spectateur. A voir donc.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 1/10 Sans nom

18 juin 2002

Je préviens de suite que cette critique ne sera absolument pas objective, vraiment pas. Tout d'abord je ne pensais même pas trouver ce film sur ce site de SF car il est tellement nul qu'il devrait être sur un site de comédies. En faire une critique est un vrai plaisir. Ce film, je ne l'ai vu qu'une fois et ça m'a vraiment suffit. Le thème était pourtant allécheur, une histoire sur un fond d'extraterrestres je suis toujours partant...mais là les bornes ont été largement dépassées. En y repensant je me pisse de rire dessus tellement il est naze. C'est une vrai bouffonnerie. Si un jour quelqu'un vous propose de le regarder, n'hésitez pas foncez vous allez vraiment vous tordre de rire (après un petit passage d'agacement qu'il faut surmonter). Un excellent film au second degré en fait. Mais une grosse bouse point de vue SF.

Avatar choisi par le scifinaute