Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Avatar

(Avatar)

 Les critiques

Nombre de critiques : 18

Total des points : 131

Moyenne obtenue : 7.28/10

n°18 - 7/10 Fog Horn

14 juin 2012

Un blockbuster de luxe dirigé par un James Cameron fidèle à lui-même, c'est-à-dire généreux visuellement et démontrant une maîtrise technique à toute épreuve. De ce coté-là, celui qui en veut plein les mirettes sera servi durant toute la longueur du métrage. Dommage cependant que ça n'aille pas plus loin, la faute à un script linéaire qui peine à surprendre. Ardent défenseur de la nature, Cameron fait d'AVATAR un fable écolo au message louable mais pas forcément subtil reprenant la trame classique des cow-boys chassant les indiens, à la sauce high tech. Un film fulgurant dans la forme, mais décevant dans le fond.

Avatar choisi par le scifinaute

n°17 - 10/10 Sans nom

25 octobre 2010

Le scénario le plus simple que j'ai jamais vu. Regardez la bande annonce vous avez compris tout le film. Néanmoins Avatar reste le film qui, à 41 ans, m'a le plus "scotché". Et j'en ai vu un paquet, que ce soit de la SF ou pas...JRR Tolkien a inventé la terre du milieu avec tous les détails qui la compose, Lucas a créé l'Univers S.W., J.K. Rowling un monde complet et complexe de sorcellerie et Cameron nous a fait découvrir Pandora, sa faune et sa flore.

Avatar, il me semble, on déteste ou on adore.
Cameron joue avec les sentiments humains les plus profonds. Avec Titanic, il a réussi a exploser le box office alors que tout le monde connait la fin de l'histoire. Avec Avatar, il recommence, alors que l'idée générale est digne d'un Walt Disney.J'ai lu une critique négative qui disait que Avatar , c'est : "Danse avec les loups au pays des Schtroumpfs". Je dirais que c'est vrai, mais pour moi, ce serait plutôt une critique positive ! Comme quoi, les gouts et les couleurs...

Ce film a été critiqué négativement par bien du monde, que ce soit des politiques qui le considèrent comme un film de propagande anti américaine ou le Vatican que le dénonce comme "un flirt avec un culte païen". Pourtant ce n'est pas le premier, et les autres, on en a pas fait tout un plat (un exemple au hasard : la forêt d'émeraude) !Mais si après tout, les politiques et la religion le descendent en flèche, ne serait-ce pas par peur que Avatar ouvre les yeux de certains ? En tous cas, il dérange...
On peut dire ce que l'on veut, certains aspects du film font tout de même penser à des évènements du passé de l'histoire humaine (indiens d'Amérique, peuple Aztèque, Incas, aborigènes d'Australie... j'en passe et j'en oublie, la liste est longue).Avatar fait peut être aussi penser à certains évènements actuels sur les 5 continents, mais je ne m'impliquerais pas dans ce genre de discussion.
Je ne sais pas si Avatar est, je cite : «le film de propagande gauchiste le plus cher de l'histoire du cinéma», il faudrait demander à James Cameron quel était son but : faire de la politique ou faire rêver les gens* ?
Moi, il m'a fait rêver et m'a donné envie de rejoindre le peuple Na'vi, tout comme Lucas m'a un jour donné l'envie de devenir Jedi...
Et il ne faut pas oublier : Si au fond de leurs grottes les premiers hommes n'avaient pas rêvé d'avoir chaud, auraient-ils domestiqué le feu ? C'est le rêve qui a fait progressé l'humanité, et il continuera envers et contre tous !

J'ai vu Avatar 6 fois, dont 2 au cinémas. Et à chaque fois, j'ai eu les larmes aux yeux...
Mon seul "souci cinématographique" à ce jour : Attendre 2014 pour découvrir d'autres aspects de la vie sur Pandora avec le second volet de Avatar.

* Et qu'on me dise pas que son but premier était de faire de l'argent.
C'est évidement un des buts, certes, il faudrait être idiot pour ne pas le croire, mais le but premier, je n'y crois pas. On ne développe pas de nouvelles techniques cinématographiques, et on ne passe pas plusieurs années de sa vie sur un sujet unique pour faire de l'argent, mais pour développer une passion.Et passion n'a jamais rimé avec cupidité, bien au contraire. (Il suffit de voir le nombre d'associations à but non lucratif en France qui ont pour dirigeants ou membres actifs des non salariés... (Je ne parle pas de certains clubs sportifs qui ont depuis longtemps oublié et détourné le concept associatif...))

Avatar choisi par le scifinaute

n°16 - 7/10 Yom

14 octobre 2010

C'est joli, c'est bien fait, mais on voit un peu tout venir.L'univers est plutôt bien détaillé, mais toujours avec cette impression de dejà-vu qui rôde derrière. Bref, un bon "Pocahontas des Etoiles", de la science fiction familiale. ^_^

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 10/10 bORDERON JULIEN

10 octobre 2010

Décors, musique, univers bref tout est magique dans ce film. Malgré une histoire assez simple Cameron nous fait plonger dans son monde. En attendant la suite il ne me reste plus qu'à regarder ce film encore et encore.

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 6/10 Lukaz

21 juillet 2010

Énième variation manichéenne sur le thème du « bon sauvage » versus « l'homme moderne » corrompu par ce progrès qui le rendrait esclave de ses plus bas instinct ; Avatar est un distrayant remake de Pocahontas colorisé par Peyo (On pourrait aussi le rapprocher de « Battle for Terra », même thème, même intrigue). Si l'on fait abstraction des digressions façon Rousseau et son retour a la nature, (ne pas aller voir le film a jeun, donc) le film se laisse regarder peinard et non sans plaisir.
Néanmoins cela reste extrêmement flashy et dans la catégorie du tout numérique je préfère de loin la méthode Tim Burton à la méthode Cameron. Je suis de ces fans de SF qui considère que les effets doivent se faire oublier et ne pas tomber dans le cartoon façon Bip Bip et Will Coyote, surtout si ce n'est pas l'intention du film d'être cartoonesque. Et Avatar, avant d'être un carton, c'est tout de même du très gros cartoon dans le sens péjoratif du terme.
J'ai l'impression que les réalisateurs viennent, comme des gosses avec un nouveau jouet, de découvrir les possibilités qu'offrent les soft d'animation et maintenant ils nous en servent à toutes les sauces au point que ca en devient écœurant. Du coup je trouve que tous ces effets démesurés noient les histoires plus qu'ils ne les supportent (dixit Transformer). Quoique dans le cas d'Avatar si on vire les FX, y reste pas grand chose à regarder, le scénar étant tellement superficiel. D'ailleurs toute la promotion du film a tournée autour des FX, donc difficile d'aller se plaindre du scénar, on était prévenu.

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 5/10 Sans nom

21 juin 2010

Immense déception !!! Ce film je l'ai acheté en dvd pour mes enfants et après l'avoir visionnés tous ensemble, la beauté des images a fait place au vide du script. L'impression d'avoir vu des centaines de fois cette histoire!!! Bien sur c'est génial pour les tous petits, mais trois fois hélas, moyen pour les grands!!!

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 5/10 Whole

13 mai 2010

Joli, ouais, c'est joli, et puis l'effet 3D! Nouveau, ouais nouveau...Le scénario? Bof, à la fois très classique et à la mode, vide et écolo...Bref, belle prouesse technique, belles images, mais passé cet effet qui paraîtra vite dépassé, il ne reste qu'un scénario insipide, sensé plaire à tout âge, et vide! On suit sa ligne droite et tranquille, somme toute sans aucune surprise. Dommage car le monde évoqué ici est plutôt bien réussi, peut-être pas si extraordinaire pour celles et ceux qui jouent à des jeux vidéo, mais tout de même féérique.En conclusion, ce film se situera dans la bonne moyenne, plaisant à voir mais pas indispensable.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 7/10 Christo

07 avril 2010

Une couche de plus pour ce film grand spectacle qui nous en a mis plein les mirettes. Heureux, en sortant du film, ça on l'était. Bref, un space movie pour toute la famille! Mais bon, j'avais quand même l'impression de voir les aventures de "Pocahontas" dans l'espace, ou "Danse avec les loups" écume la Grande Ourse. On n'en dira pas plus sur le scenario puisqu'on a du faire, en quelques mots, le tour de la question.Et puis caressons Cameron dans le sens du poil ; il participe à la relance de l'épopée spatiale après tout, et a investi de sa personne et de ses sous pour le projet d'un premier équipage à destination de Mars. Ça met de bonne humeur ; et ça mérite bien une note d'estime pour la bonne cause...

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 7/10 Sans nom

06 avril 2010

C'est dit, après de multiples expériences antérieures, 2010 sera l'année du véritable avènement de la 3D, AVATAR, DRAGONS, SHREK 4, LE CHOC DES TITANS, ALICE AU PAYS DES MERVEILLES etc... sans compter les nombreux films "re-3D-risés" qui seront peut être exploités en salle mais à coup sûr sur support numérique. Avancée technologique oblige, on sort enfin des salles sans maux de tête. Il semble que les traitements informatiques soient prêts pour que les majors puissent nous vendre une 4ème ou 5ème fois leur fond de catalogue. Les premières générations d'écrans plats 3D (avec ou sans lunettes) seront le nouveau gadget high-tech de Noel 2010. 3D donc pour AVATAR, mais une 3D qui se déroule DEVANT nous, on ne peut réellement parler d'immersion, paradoxalement c'est la pub des Bonbons H...O qui est la plus démonstrative avec une flopées de bonbons multicolores et de personnages sympathiques qui flottaient à travers la salle, on s'est même surpris à tendre la main pour attraper une friandise. Petit regret donc pour ce manque "d'interactivité", on aurait bien aimé quelques flèches voir quelques vols de bestioles qui traversent la salle (déjà plus efficace avec DRAGONS de Dreamworks) à noter, pour pousser la critique, quelques arrières plans flous mais rien de rédhibitoire. Voila pour l'aspect technique. AVATAR le film le plus cher de l'histoire du cinéma et heureusement ça se voit à l'écran, une faune, une forêt, des îles flottantes, des autochtones peaufinés dans les moindres détails... zéro défaut. Une débauche d'images enchanteresses des plans aériens vertigineux renforcés par la 3D effectivement du grand spectacle et c'est pour le spectacle qu'on va voir AVATAR comme pour aller voir une "attraction" car le scénario sans être indigent est du réchauffé à la sauce SF : notre héros venu du "monde civilisé" intègre la sphère des "indigènes" et finalement prendra fait et cause pour ses hôtes, sans oublier la romance qui va avec (ex: DANSE AVEC LES LOUPS). Restent quelques bonnes idées, celle du départ... l'avatar, transfert déjà familier aux vidéogame-playeurs, ou la connexion des Na'vis avec leurs montures et les plantes via un appendice (une dimension spirituelle sur l'échange des énergies) le rapport privilégié des na'vis avec leurs ancêtres et leur environnement. Quelques regrets aussi, les rôles anecdotiques de Sigourney Weaver et Michelle Rodriguez, et un méchant qui sombre dans la caricature. Ce ne sera pas la "claque" que j'ai perçu à la sortie d'ALIENS - LE RETOUR du même réalisateur. Pourtant, avec ses ingrédients, univers merveilleux, romance, poésie parfois, aventure action et moments guerriers, AVATAR est une jolie fable spirit et écologique qui remplit malgré tout sa mission ; nous faire passer un bon moment au point que les 2h 40 passent comme une lettre à la poste. Finalement, s'il y a plaisir c'est l'essentiel. (Jérôme Cazzulini)

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 3/10 Sans nom

28 mars 2010

J'aimerais savoir si étant donné que nous avons peu de films de SF, est-ce qu'il faut se contenter du médiocre comme mieux que rien ?Hormis la 3D ce film n'a rien pour plaire, juste un ensemble de stéréotypes de la SF servis sur fond coloré. James Cameron me déçoit énormément.J'avais l'impression de voir un Disney... et en passant pompant des concepts de jeux vidéo. Ceux qui auront vu Final Fantasy VII advent children comprendront. Dommage, je m'attendais à une claque et c'est une nausée que j'ai eu.

Avatar choisi par le scifinaute