Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Avalon

(Avalon)

 Les critiques

Nombre de critiques : 17

Total des points : 112

Moyenne obtenue : 6.59/10

n°17 - 7/10 Chris

05 novembre 2008

Un film sur les jeux en réseaux que je trouve pour ma part assez juste et qui manifestement agite la controverse des critiques sur ce site. Je trouve que cet assez sain et donne un point de vue sur cette fable, de bonne aloi mais inégale. A voir tout de même.

Avatar choisi par le scifinaute

n°16 - 10/10 VJ JUNES

15 juillet 2008

AVALON est bien une métaphore des jeux en réseau et du détachement des joueurs de la réalité vers le jeux. celle ci atteint son paroxysme quand Ash prépare un plat avec de la viande et des légumes pour son chien... et mange des croquettes !Effectivement le film n'est pas aussi jouissif qu'un Mad Max, mais la qualité artistique est indéniable. Un must have.

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 5/10 sg

04 juillet 2008

J'ai trouvé ce film extraordinaire ... rien à voir avec ce que l'on voit d'habitude, une ambiance sombre (qui pourrait effectivement ennuyer dès le premier 1/4 heure) et bien non, je me suis laissée prendre par cette atmosphère singulière. Un message très intéressant est passé dans ce film et ne parlons pas de la musique ... une musique de génie, qui se mêle parfaitement à cette ambiance, et qui renforce la signature du film. Je trouve la critique de "lobo" abusive, on dirait l'expression d'une grande jalousie ... si Avalon attire un public d'idiots, alors bien d'autres films sur terre sont loupés, non ? Ce film n'est pas un film culte c'est tout simplement un film extraordinaire..., on aime ou on n'aime pas.

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 10/10 Sans nom

10 mai 2007

Que rajouter de plus que ce qu'a dit Franck...? Moi aussi je fait partie de ceux qui ont adorés ce film, que dis-je ce chef d'oeuvre cinématographique. Que c'est bon de se faire triturer le cerveau par Mamoru !!!! Ce film est à voir et à revoir. Amateur de bourrinage et d'effets spéciaux hollywoodiens, passez votre chemin. Si vous n'êtes pas préparé à voir ce film, vous n'arriverez pas à accrocher. Par contre si vous accrochez (comme c'est mon cas =!) attendez vous à prendre une des "claques" les plus mémorables !!! Que l'on aime ou que l'on aime pas, AVALON marque...

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 10/10 Sans nom

04 mars 2006

Un film monumental, avec effectivement ce petit bémol: le film est ouvertement élitiste. points forts:
-une photo extraordinaire
-une bande son époustouflante
-une réflexion sur le thème de la réalité/virtualité qui renvoie Matrix et consorts dans les bacs à sables d'où ils n'auraient jamais dû sortir

Enfin, une réelle cohérence de tous ces éléments, chacune des composantes du film illustrant et complétant les autres, pas un seul plan superflu, pas de Fx tape-à-l'œil (seuls quelques plans semblent truqués alors que tout le film a été retouché, notamment au niveau des ombres...)
M. Oshii reste donc fidèle à son rythme: 2 films "commerciaux" pour se renflouer, un film "artistique" qui n'est pas rentable... à revoir dans une dizaine d'années, juste pour vérifier si tout cela vieillit bien...

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 1/10 Lobo

15 février 2006

Un monument de prétention et d'ennui. A classer dans la veine des mangas bouffis d'orgueil et de pseudo philosophico-intellectualisme à deux balles. Quand bien même il y aurai eu un message intelligent à transmettre, cela ne se fait pas sans une histoire, ou (si on reste dans du surréalisme façon 'Eraserhead') une succession digne d'intérêt. Le 2 c'est pour les séquences d'action et pour l'ambiance (réalisation, couleur, etc). Il aurait mieux valu un scénario de série B (comme Matrix) à la place de ce canular produit par un type qui de toute évidence s'illusionne être un génie et qui n'en sera jamais un vu le niveau d'imposture et de suffisance qu'il démontre là. Dernier détail participant à cette illusion : une musique pompeuse, comme si inclure de l'opéra pouvait accréditer d'un quelconque élitisme. Tout les ingrédients sont réunis pour qu'une multitude d'ignorants attribuent à ce navet le terme "film culte". Etre l'objet d'un culte aveugle tout autant qu'incompréhensible (ce qui fait son charme) semble être l'unique objectif de ce réalisateur, et il semble avoir réussi, roi des cons, c'est un métier d'avenir.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 9/10 Sans nom

14 avril 2005

Grandiose !!! de loin mon film préféré. La musique est fantastique, l'atmosphère étrange, les acteurs très bons. Bref, un film à voir...

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 10/10 Franck

14 août 2004

Décidément, ce film aura suscité de belles controverses! Pour ma part, j'ai trouvé Avalon aussi profond et métaphysique que l'autre chef d'oeuvre du genre, j'ai nommé "2001 - Odyssée de l'espace"... pas moins! Fidèle à ses habitudes qui tendent à noyer le spectateur dans un flot de métaphores et de symboles à raison d'une dizaine à la seconde, Mamoru Oshii à signé là un film colossal qui, si il avait été mieux compris, serait aujourd'hui élevé au rang de chef d'oeuvre. Un essai tentant de redéfinir la réalité du vécu, l'interaction entre notre "réel" et le "virtuel" jusqu'à la brisure de cette barrière tenue qui est censé les distinguer, l'un et l'autre placés au niveau d'univers parallèles dont le seul lien est... Avalon.
Mais je crois qu'épiloguer sur ce film revient davantage à une psychanalyse qu'à une critique puisque sont "rôle "essentiel" est de malmener nos perceptions et très justement de nous forcer à une réflexion quasi-mystique sur ce que nous sommes, ce que nous voudrions être et ce que nous pourrions devenir, ce qui est très mal perçu dans nos modes de pensée. Encore bravo Mamoru pour m'avoir une fois de plus, mis les neurones en vrac!

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 8/10 Lukaz

19 février 2004

Je ne suis pas surpris par les différentes critiques. l'ensemble me semble plutôt mitige. Je suis dans la bande de ceux qui ont aimé. Nash Plus cyberpunk que Neo, ce film ne tombe pas dans le trip Matrix avec des cascade câblées surréaliste et ses personnages plantés droit dans leur botte bouffit de manichéisme binaire "0 bien / 1 mal".

Nash n'a pour but que de gagner rien d'autre. Ambiance très proche des jeux vidéo en réseau ou chacun se tire dans les pattes pour emporter le drapeau. Et comme les héros virtuelle, champion des Lan, Nash n'a aucune vie sociale.

La fin peut surprendre et ce lire de plusieurs manières et je la vois comme suit : La réalité est un challenge autrement plus balaise que d'arriver a "niquer" tous les alien dans Unreal(TM), que d'abord! vous n'êtes même pas cap d'arriver au bout.

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 3/10 KhorsKan

10 février 2004

Décevant, frustrant et ... nullisme ! Franchement, je n'arrive pas encore à m'en remettre ... J'attendais ce film avec une impatience mal contenue car j'adore le thème "des mondes et jeux virtuels" ... mais là ... pffffff ! Mal foutue, aucun dialogue ou presque et une fin incompréhensible ... en tout cas à mon niveau ...

Avatar choisi par le scifinaute