Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Au-devant du rêve

(Mechte navstrechu)

 Les critiques

Nombre de critiques : 1

Total des points : 8

Moyenne obtenue : 8.00/10

n°1 - 8/10 Chris

26 décembre 2010

Une production Russe de grande qualité et de haut niveau pour l'époque. Les Soviétiques étaient en compétition avec les Américains dans le domaine spatial, ils étaient d'ailleurs devant au moment du tournage du film et cela se sent. Il fallait absolument que la population adhère à l'idéologie spatiale, d'où de nombreux films de très grande qualité pour ce début des années 60 ( LE CHEMIN DES ETOILES en 57, L'APPEL DU CIEL en 59 transformé en Battle Beyond The Sun par Coppola en 62, LA PLANETE DES TEMPETES en 60 transformé en Voyage To The Préhistoric Planet par Curtis Harington en 65) le cinéma Américain étonné par les images de ces films les a remonté pour le public occidental (à noter aussi le très bon L'ETOILE DU SILENCE 1959 de Kurt Maetzig Est-Allemand/ Polonais et le Space-Opéra Tchèque IKARIE XB1 en 63 nommé aussi VOYAGE TO THE END OF THE UNIVERSE en occident). Celui-ci est visuellement et esthétiquement beau et idéologiquement grand (pour le bloc de l'Est), même si il a 50 ans. Le vaisseau OCEAN va aider par l'intermédiaire des peuples de la Terre et de sa base sur la Lune, les visiteurs d'un peuple de l'espace (les Centauriens) dont un navire s'est échoué sur Mars. Le sacrifice d'un membre de l'équipage d'un autre vaisseau Terrien porté au secours lui aussi du premier scelle l'amitié interplanétaire entre les peuples (unis!) de la Terre avec le peuple Centaurien. Surtout le peuple de l'Est de la Terre car quand on regarde le dessin de la planète gravé sur les casques des cosmonautes on se rend compte qu'il manque l'Amérique du nord et du Sud! Bref un très bon film à ne pas louper qui à mon avis marque la SF et le cinéma et dont Karzhukov est l'un des maîtres à l'Est.

Avatar choisi par le scifinaute