Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Armageddon

(Armageddon)

 Les critiques

Nombre de critiques : 16

Total des points : 73

Moyenne obtenue : 4.56/10

n°16 - 2/10 Chris

01 juin 2012

Alors là c'est le ponpon, ce film catastrophe utilise tous les ressorts les plus éculés de l'action de base sans rêverie poétique minimale, émotions (sauf la part basique, spécial cata), couleurs, richesse ou encore un moment d'intéllectualité. Dans cette sympathique daube on voit la patte du réalisateur froid, avec des effets-spéciaux calculés non pas pour désincarner le spectateur lors de la projection, pas pour le faire rêver, mais bien pour le faire quitter son siège. J'appelle ce film de l'action soporifique car lorsque l'on a vu un film de Mickaël Bay on s'ennuie, pour moi l'un des pires réalisateurs du genre blockbuster!

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 7/10 Beatlesfan

27 novembre 2008

Je suis surpris de la nature extrême des avis me précédant. Il est possible que certains ont depuis modéré leurs opinions car beaucoup de ces critiques ont été postées depuis pas mal de temps.
Pour ma part, j'aime bien ce film, grand fouillis orchestré avec sa pêche habituelle par Michael Bay et puis il y a Bruce Willis et son inaltérable charme ainsi qu'une palanquée de bons acteurs.
La musique est pompière à souhait mais il me semble qu'elle comporte son lot d'émotion et les effets spéciaux ne me semblent pas ridicules.
Ma seule véritable irritation est ce patriotisme exacerbé et démagogique que Bruckheimer aime à diffuser sans parcimonie dans ses productions. Sinon , encore un "popcorn movie" que je n'ai pas honte de posséder dans ma vidéothèque.

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 4/10 Sans nom

30 novembre 2006

En fait on peu donner deux notes pour ce film : 1) - 03/20 - Un vrai chewing-gum bi-goût made in USA: la saveur du pré-mâché (encore du Hollywood sur-rodé) alliée à la fraîcheur american-patriotism (AOC- à chacun ses productions!-). Reste les effets "spatiaux" qui garantissent le business : on en as plein les yeux comme au feux d'artifice : ô la belle bleue!, ô la belle verte! etc... Chaque année c'est la même chose, mais il faut quand même voir. Bref, vous l'aurez compris, au 1er degré ce film est écœurant à souhait! Mais 2) - 13/20 - Si on arrive à regarder ce film au 2nd degré, alors on rigole bien et on peut passer une bonne soirée (comme dirait Obélix : ils sont fous ces ricains!).

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 1/10 Lobo

07 mai 2005

Je croyais qu'avec Indépendance Day, on avait touché le fond de la niaiserie hollywoodienne, et bien non, Armagaddon est pire. Un film creux intégralement, un oscar de tous les clichés et de tous les stéréotypes, des scènes absurdes (l'atterrissage sur la météorite), un pur cauchemar lorsqu'on aime le cinéma et la SF.

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 1/10 Lukaz

10 juin 2003

Moi, je veux faire baisser la moyenne de cette pure daube pour laquelle j'ai fais la bêtise de claquer 50 balles le jour de sa sortie en France. C'est simple ... on y croit pas. A la sortie, les promoteurs du film se sont vantés d'avoir été conseilles par la Nasa. Une véritable insulte a cette organisation, Oui!
Entre des navettes qui défient les lois de la physique et un astroïde qui ne ressemble pas a un astéroïde, même pour de la SF on aimerait un peu plus de rigueur scientifique.

Autre insultes aussi envers les Cosmonautes Russes, quand on sait le sang froid et la compétences qu'ils ont montré face aux incidents qu'a rencontré la station Mir (Incendie, Collision, ..) et les dépeindre comme des paysans alcooliques a la limite de l'analphabétisme, ça mériterait un procès en diffamation. Quoique ils doivent avoir leur petite revanche, puisque aujourd’hui faute de navette, les américain dépendent des russes pour rejoindre l'ISS dont le module de contrôle "Zarya" est du même modèle que celui de la station Mir, dont on voit une très mauvaise maquette exploser dans le film.

Armagueddon n'est pas un film mais de la de pure propagande américaine tout comme Independance Day, avec une idéologie totalement nauséabonde qui voudrait nous faire croire que la technologie US nous sauvera de tous les maux, mais l'actualité tragique se charge ces dernier temps de ridiculiser les réalisateurs de ce genre de navet.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 9/10 Sans nom

11 mai 2003

Même si ce film est à la gloire des Etats Unis et si ils n'est pas réaliste. Je pense que c'est un bijou et qu'il a sa place dans nos "Dvdthèques".Il nous fait rêver, nous distrait, bref il remplit sa mission...

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 9/10 Mathieu Legault

07 octobre 2002

Je croit que Armageddon, est le film le plus réaliste que j'ai vu. C'est vrai qu'une astéroïde pourrait nous tomber dessus d'un jour a l'autre et c'est grâce a ce film que j'ai voulut devenir acteur. J'ai versé une larme sur ce film. Les acteurs jouait extrêmement bien leur rôle. Vraiment c'est le meilleur film de tout les temps.

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 3/10 BELMONT Frédéric

12 septembre 2002

Alors là, mes amis, nous tenons là l'un des plus grands navets du cinéma hollywoodien et encore, je note sympa! C'est dommage car cela partait d'un bon sentiment avec, en guise d'introduction, un mini-documentaire sur l'extinction des dinosaures (vague complément de Jurassic Park). Armaggedon est un film choquant car il véhicule une image complètement nunuche du patriotisme américain avec, de surcroît, un irrespect des réalités scientifiques évoqué plus haut. Le réalisateur nous révèle son racisme -ou du moins son ignorance - envers les autres peuples de la Terre. En effet, nous découvrons une station Mir complètement déglinguée avec des cosmonautes russes à l'accent sévèrement prononcé. La vision de Paris et de Bombay se réduit à des clichés édulcorés éhontés et révélateurs du conformisme américain : notre capitale est montrée peuplée de bérets noirs et encombrée de 2 Chevaux sous une pluie de drapeaux tricolores, tandis que l'Inde est incarnée par "d'adorables nounours enturbanés" habitant le Palais des Mille et Une nuits. Il n'y a pas à dire : nous sommes bien les Portugais de l'Amérique! Je ne sais pas ce que vous en pensez mais cela me rappelle le pathétique "Independance Day" quand l'Amérique triomphante parvient à réconcilier Israël et ce bon vieil Irak dans sa lutte contre les extra-terrestres. Sans parler des Japonais coiffés de bandeaux de kung-fuka qui sympathisent avec les Belges via le Morse!Bref : actualité oblige, je suis tout de même tenu de faire allusion à la pluie d'astéroïdes qui s'abat sur New York au début du film : certes, les effets spéciaux, tristement annonciateurs, sont spectaculaires et à l'époque, j'avoue m'être plié en quatre lorsque le taxi driver s'écrie : "Saddam Hussein nous bombarde!" Mais une comète n'est pas un avion qu'on détourne à sa guise et on est en droit de se demander par quel miracle les premiers astéroïdes s'abattent en plein sur des lieux aussi connus. Pourquoi New York et pas Trifouilly-les-Oies en Suisse???

Plus globalement, l'animation est strictement cafouilleuse, ça tire dans tous les sens sans que l'on comprenne pourquoi et le langage pseudo-mécano ne fait que masquer les connaissances néophytes des "héros" en matière d'astronautique. Et je garde le plus nul pour la fin : le sacrifice inutile de Bruce Willis réjouit plus qu'il n'attriste et je ne parlerai même pas de l'épilogue sirupeux du mariage terrestre sur fond de techno assourdissante! Pitoyable, non? En dépit de son titre biblique, Armaggedon vole en fait au ras des pâquerettes et ne redorera guère le blason de ce guignol de Bruce Willis. Même un bambin comprend que personne ne se prend réellement au jeu dans ce navet pur beurre! Peut-être lui préférerez-vous "Deep Impact" (plus solennel et moins agité), ou surtout l'excellent "Meteor" (1980), un classique du genre qui glorifiait une hypothétique coopération soviéto-américaine en temps de Guerre Froide?

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 9/10 Sans nom

07 avril 2002

Excellent film!!! Sauf pour tous les amateurs de films/téléfilms francais qui réalisent 2 Euros de chiffre d'affaire. J'encourage donc ceux qui n'ont pas vu le film à aller le visionner rapidement car je le trouve fantastique... Humour, Action, Emotion : on retrouve tout dans ce film culte où Bruce Willis et sa petite bande nous font rire, pleurer, mais par-dessus tout, nous font plonger dans leur univers... Encore félicitation au film américain du genre qui surpassent de loin presque tous les autres...

Avatar choisi par le scifinaute

n°7 - 1/10 Sy Phy

22 mars 2002

1/20 objectifs mais 19/20 dans l'échelle du navet spatial ! Et mieux vaut ne pas chercher de véracité scientifique... Déviation "magique" des fragments de météorite, préparation en quelques jours des astronautes d'opérette (avec réutilisation du gag de la sonde anale de "L'étoffe des héros") et le pompon : décolage simultané de deux navettes sur des pas de tir contigüs suivis d'une séparation tout aussi parallèle des boosters (je me suis pincé pour y croire !). Ce qui en soi ne serait pas grave si le film était sinon excellent, du moins potable. Une seule réplique amusante ("Tu connais Evil Canivel ?" "Non, je n'ai jamais vu Star Wars") c'est maigre pour une "oeuvre" pop-corn-pizza décalquée au burin sur "Les 12 salopards". Et bonjour les clichés : au cas où montrer la Tour Eiffel ne suffisait pas pour situer Paris, on a droit à un pépère coiffé d'un béret basque et à une bande de jeunes du Quartier Latin qui s'éclatent en deudeuche ! En comparaison, le très bêtifiant "Deep Impact" est un chef d'oeuvre, c'est dire... Je ne vois pas d'originalité dans le sacrifice final du héros, aussi scénaristiquement prévisible que le reste (et du moment que cela n'empêche pas l'insubmersible happy-end-kiss-and-cry sur fond de soleil couchant...). Bruce Willis est un bon acteur... ailleurs. Dans "Hudson Hawk" par exemple ou simplement la série TV "Lune de miel". Là il tourne à l'auto-parodie pas drôle d'un Alain Delon d'outre-Atlantique. Je ne m'étendrai pas sur la caricature minable de la Station Mir et de son occupant (russe donc "forcément" foutraque et pris de boisson). Je rappellerai seulement qu'elle a tenu le coup 15 ans et bien au-delà des prévisions quand les USA ont du abandonner depuis longtemps leur Skylab.

Avatar choisi par le scifinaute