Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Alien, la résurrection

(Alien: Resurrection)

 Les critiques

Nombre de critiques : 17

Total des points : 116

Moyenne obtenue : 6.82/10

n°17 - 9/10 Yom

13 décembre 2010

Le meilleur de la série. Le premier a vieilli et l'atmosphère sombre qui faisait tout à l'époque, est ennuyeuse de nos jours. Le deuxième est une farce où les aliens se font abattre contre des gallinettes cendrées. Le troisième... le pire... et enfin, cette réalisation de science fiction qui sentirait presque le space opera via les personnages du vaisseau de mercenaires. Une équipe de héros un peu atypiques qui a vraiment du mal à survivre, qui bataille pour fuir, malgré quelques petits clichés. Le final est sympa également.
C'est un bon film, et c'est un très bon ALIEN. Tiens, pour la peine, je vais me le revoir ^_^

Avatar choisi par le scifinaute

n°16 - 8/10 nostromo

07 décembre 2010

Une nouvelle atmosphère et une mise en scène différente mais au fond tout le monde s'y retrouve. Des acteurs bons et attachants, de méchants aliens très crédibles et une Sigourney Weaver à 200%. Pour ma part, j'aurai aimé juste un peut plus de gore.

Avatar choisi par le scifinaute

n°15 - 9/10 Sans nom

21 juillet 2008

J'ai adoré le premier volet, détesté le deuxième, réconcilié avec Alien 3, et j'ai vraiment apprécié ce 4éme volet (réalisateur français..). Alors oui Alien 4 c'est autre chose, mais tant pis la trilogie était finie... et franchement cet épisode est frais, et ouvre vers les sciences (OGM... d'actualité). C'est un autre univers que les premiers aliens mais franchement au final j'ai adoré !

Avatar choisi par le scifinaute

n°14 - 7/10 BELMONT Frédéric

10 novembre 2004

Sans être le film du siècle, Alien 4 est un film qui m'avait pas mal distrait à l'époque de sa sortie (1997). D'une part, le réalisateur n'est autre que Jean-Pierre Jeunet, un Français déjà auteur du spectaculaire "LA CITÉ DES ENFANTS PERDUS" réalisé deux ans plus tôt. Les effets spéciaux sont donc empreints de sa French Touch mais restent diaboliquement convaincants (la scène des Aliens nageant dans l'eau bénéficie d'une image soignée et inédite). Les décors extérieurs sont remarquables mais je signale quand même une erreur d'imagerie : lorsqu'on voit la Terre, on s'aperçoit que la corne de l'Afrique est inversée. De plus, je crois même savoir que le film contient pas moins de 205 plans numériques travaillés ou retravaillés sur ordinateur. D'autre part, le scénario de Résurrection se détache effectivement de l'ambiance horrifique des trois premiers épisodes. Toutefois, le personnage de Helen Ripley gagne en mystère et intrigue 200 ans après son décès officiel. Dans ce nouvel épisode, Sigourney Weaver incarne le clone de l'héroïne et entretient une curieuse relation de maternité avec les abominables créatures. Les scènes de poursuite et de boucherie n'ont pas l'intensité du carnage de James Cameron, par exemple, mais l'horreur est ailleurs : qui ne frémit pas en découvrant les clones ratés de Ripley dans le laboratoire? Qui ne s'extasie pas en redécouvrant la Reine des Aliens, avec cette malheureuse victime humaine qui débite un monologue à l'attention du spectateur? Qui ne s'interroge pas en écoutant la dernière phrase de Ripley avant que le vaisseau ne gagne la Terre "Je suis moi-même une étrangère...."?

Avatar choisi par le scifinaute

n°13 - 7/10 Sans nom

19 juin 2004

Bon je viens de voir le 3 et le 4 dans la semaine, et je me rappelle très bien des 2 premiers. Je dirais qu'ils sont tous biens. Pour le 4eme, il faut le voir en refusant d'y chercher le chef d'oeuvre de Ridley Scott. Non, ici, l'on prend une autre direction, moins tendue, plus gore, avec un poil d'autodérision, surtout la fin. Mais j'ai eu beaucoup de plaisir à le regarder. Il faut accepter sa différence, et tout va bien.

Avatar choisi par le scifinaute

n°12 - 9/10 KhorsKan

11 mars 2004

A mon sens, cette nouvelle et dernière (?) suite d'Alien est la meilleure des trois ! Qui aurait pensé à un moment donné ou un autre, que Ripley se retrouverait à moitié humaine et Alien !? Cette originalité est un grand tournant dans l'histoire, y compris son retour inespérée sur Terre à la fin du film.
A ce propos, ayant visionné la version longue de ce quatrième volet, la scène finale est plus longue dans la mesure où le vaisseau atterrit dans une sorte de dépotoir jouxtant une citée en ruine : Paris ... !!?? Quoi qu'il en soit, la réalisation (made in France) est irréprochable ; les nouveaux personnages mis en scène (pirates et robot) ne manquent pas d'intérêt ! Un excellent film qui clôture cette quadrilogie.

Avatar choisi par le scifinaute

n°11 - 5/10 BELMONT Frédéric

29 mars 2003

Décidément, le chiffre 4 n'est pas celui de la perfection dans nos sociétés occidentales. Pour preuve, le terme de "trilogie" est bien plus connu que celui de "tétralogie" et je me demande si la réalisation d'un quatrième volet était bien nécessaire pour clore la brillante saga des Aliens. Combien de fois nous sommes-nous posé la question à la sortie de LA MENACE FANTÔME et de L'ATTAQUE DES CLONES qui déstabilisent tous deux la brillance de la trilogie originale Star Wars. Un mauvais présage ne venant jamais seul, la mort de Ripley dans la fonderie ne laissait présager aucune suite possible. A vrai dire, le scénario de "Résurrection" partait d'une bonne idée : le Clonage. Voilà qui aurait plu à notre ami Raël, me direz-vous! Le problème, c'est que la duplication de Hélène Ripley intervient quelque 200 ans après les évènements des trois premières aventures, ce qui la déconnecte totalement de son époque originelle. Mais s'agit-il bien de la copie conforme du personnage original? : si cette Ripley là est infiniment plus réussie que ses doubles ratés du laboratoire, elle ne présente pas moins certaines tendances maternelles hautement suspectes à l'égard des créatures extra-terrestres. A plusieurs reprises, ses nouveaux amis s'interrogent sur la fidélité de la guerrière légendaire. Au niveau de la réalisation, Alien 4 s'éloigne nettement de l'univers oppressant des deux premiers volets pour se rapprocher de l'ambiance néo-gothico-orientale de "LA CITÉ DES ENFANTS PERDUS", précédent succès du réalisateur français Jean-Pierre Jeunet. A ma connaissance, le film contiendrait plus de 200 plans numériques spécialement élaborés sur ordinateur. Le résultat peut apparaître déconcertant mais on s'incline volontiers devant les étonnantes séquences aquatiques (du jamais vu dans Aliens) qui en disent long sur les qualités artistiques de l'équipe de décorateurs. Nous ne naviguons plus dans des systèmes solaires étrangers puisque le vaisseau spatial défile au large de la planète Jupiter. Cependant, on reconnaît une erreur humaine flagrante dans l'approche de la Terre : sous la couverture nuageuse, on distingue très nettement que la corne de l'Afrique est... inversée (si! si! vérifiez-le!). Mais, selon moi, le plus gros défaut de ce quatrième volet réside avant tout dans l'approche tragi-comique de la poursuite : loin du ton va-t-en guerre de Cameron ou fataliste de Finchers, l'aspect Frenchies de la poursuite décrédibilise le suspense d'une action pourtant haletante. Si vous êtes nouveau venu dans la série, l'apparition d'une Reine Pondeuse vous impressionnera mais sachez que ce n'est qu'une reprise du deuxième épisode signé Cameron. Bien qu'inédite, la progéniture-hybride se transforme rapidement en un bêtisier à la Mickey lorsque le vide spatial l'aspire par un minuscule hublot percé. Comme par hasard, les scènes les plus sanglantes sont aussi les plus hilarantes, ce qui nous rapproche de films gogos comme "cri dans l'Océan". Et pour clore ce chapitre étonnamment burlesque, la séquence finale de retour sur Terre se veut pleine de mystère lorsque les humains se demandent ce qu'ils vont y trouver et que Ripley-Clone rétorque : "Je suis moi-même une étrangère". C'est à ce moment que j'ai songé à un cinquième épisode se déroulant sur Terre, à la manière d'un PREDATOR! Qui a dit "Il faut un cross-over"?

Avatar choisi par le scifinaute

n°10 - 5/10 Fog Horn

09 juin 2002

Décevant ! OK, cette quatrième mouture n'est pas complètement nulle non plus mais elle n'arrive pas au niveau des trois précédentes. C'est en quelque sorte l'épisode de trop. La peur de voir un alien débarquer de n'importe où disparaît pour laisser place à une course-poursuite à peine divertissante et sans réelle surprise. A un manque apparent d'imagination s'ajoutent quelques situations assez grossières comme lorsque Call que l'on pense morte ouvre la porte bloquée à ses amis comme par magie, en prenant on ne sait quel chemin... L'alien qui crache de l'acide au visage de Christie, c'est pas mal non plus. Enfin, la scène finale de l'alien humanoïde qui est à deux doigts de couvrir de baisers sa môman Ripley est à mourir de rire ! En clair, ALIEN : LA RESURRECTION est à l'image de son score au box-office mondial : faible. Et ce n'est pas la beauté pure de Winona Rider qui y a changé quelque chose.

Avatar choisi par le scifinaute

n°9 - 2/10 Barthélémy Jeoffrey

20 mai 2002

Un film ridicule et stupide . Un film sans intérêt , bref un film commercial . Rien à voir avec l'atmosphère du chef d'oeuvre de Ridley Scott . Tape à l'oeil grotesque et scénario véritablement inexistant . Un vrai ratage .

Avatar choisi par le scifinaute

n°8 - 9/10 Sans nom

27 mai 2001

J'ai adoré ce film, malgré cette fin un peu tirée par les cheveux et répétitive (le 1 et le 2 avait presque la meme). Sinon, les acteurs font bien leur boulot et l'histoire change un peu de l'habitude. Les personnages sont très intéressant.

Avatar choisi par le scifinaute