Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

20th Century Boys

(20-seiki shônen: Honkaku kagaku bôken eiga)

 Les critiques

Nombre de critiques : 3

Total des points : 20

Moyenne obtenue : 6.67/10

n°3 - 8/10 Fog Horn

09 avril 2013

Ca faisait longtemps qu'un film ne m'avait pas autant passionné au point que je suis impatient de découvrir ses deux suites. Je ne savais pas à quoi m'attendre en lançant ce film et je me suis pris au final une petite baffe. Le gros point fort, c'est évidemment son scénario original et fun. La narration tout en flashbacks propulse le spectateur dans les souvenirs de cette sympathiques bande d'amis qui se rend compte qu'une série d'attentats terroristes correspond exactement à une histoire qu'ils avaient imaginée dans leur jeunesse. De ce postulat se tisse une histoire assez folle et pleine de suspense où se mêlent humour, thriller et ambiance post-apocalyptique avec un suspense d'enfer quant à savoir l'identité du gourou terroriste. Le film égratigne au passage le couple infernal politique-médias, tous deux facilement manipulables quand ils ne sont pas carrément corrompus. A découvrir absolument.

Avatar choisi par le scifinaute

n°2 - 6/10 KX69

27 avril 2010

L'intrigue est intéressante. La représentation des enfants japonais de la fin des années 60 l'est aussi. Le scénario plein de bonnes idées mais le film garde le même tempo sur toute la longueur sans qu'il n'y ait l'accélération attendue. Et la conclusion n'est pas à la hauteur de l'ambition affichée, manquant singulièrement d'ampleur (de moyens ?). Une durée de 2h20 est quand même exagérément longue, 30mn en moins n'aurait peut-être pas fait de mal au film. Reste à voir le second et le troisième chapitre pour se faire une idée complète de l'ouvre qui pour l'instant m'a laissé sur la faim.

Avatar choisi par le scifinaute

n°1 - 6/10 Chris

10 janvier 2010

Un film assez embrouillé agissant comme une série. Il faudra d'ailleurs attendre un prochain (ou des prochains) opus pour connaître la suite ou la fin. Si les rêves d'enfants se transmettent de Kanji à Kana des années 70 à 2015, cette fable Japonaise ne tient pas toutes ses promesses, le développement est certes moderne mais les retours en arrière impromptus lassent le spectateur. Enfin bon on verra la suite pour découvrir le méchant "Ami"...

Avatar choisi par le scifinaute