Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Mysterious Island

(Mysterious Island)

 L'histoire

Richmond, Virginie, 1865. La guerre de Sécession va bientôt se terminer par la victoire du camp nordiste. Une poignée de soldats sous cet uniforme, ainsi qu’un journaliste du Nord, prisonnier des Sudistes, parviennent à s'échapper en volant un dirigeable d’observation ; ils entrainent avec eux un officier de l’armée adverse. Malencontreusement, au cours d'une tempête, le ballon est sérieusement abimé. Bien que lâchant ce qu’ils peuvent comme lest, les passagers emportés dans une tornade, finissent par s’écraser sur un rivage inconnu. Ils comprennent vite qu’ils sont sur une île inhabitée (apparemment), ils ignorent absolument dans quel coin du monde… Commence l’organisation de leur survie. Non sans difficultés, nées de l’opposition avec le Sudiste.

Usa, juillet 2012. Deux jeunes femmes voyageant dans un petit avion sont soudain prises dans une formidable tourmente…

Retour à l’île, sur laquelle les naufragés du ciel voient soudain apparaître un étrange objet volant ; qui va s’écraser dans la jungle un peu plus loin. Intrigués à l’extrême, et pour certains superstitieux, grandement apeurés, ils vont vers le lieu du crash. Là, alors que la nuit est tombée, ils découvrent les deux jeunes filles, et d’épouvantables créatures bipèdes qui les attaquent. Parvenus à éloigner les monstres, les divers protagonistes tentent de faire connaissance et de comprendre qui ils sont respectivement ; ils/elles finissent par admettre que le Temps leur a joué un tour incroyable. Durant tout ceci, ils et elles sont observés par un mystérieux personnage...

Image

Le petit mot de Francis SCHALL

En 1874, cinq ans après "Vingt Milles lieues sous les mers", Jules Verne fait éditer "L'île mystérieuse". Quoique le roman puisse être lu indépendamment, beaucoup le voit comme la suite du premier cité, surtout parce que l’auteur y reprend le personnage du capitaine Nemo.

Verne a été adapté au cinéma dès ses débuts, voir ce que nous considérons comme le premier grand film de science-fiction, LE VOYAGE DANS LA LUNE de Georges Méliès, en 1904. De nombreuses adaptations de plusieurs des ouvrages du précurseur de l’anticipation vont alors se succéder du muets au temps du cinéma muet; dont déjà un 20.000 LIEUES SOUS LES MERS, en 1907, encore de Méliès. Puis ce sera l'adaptation la plus réussie à mon goût, incluant les deux romans, le 20.000 LIEUES SOUS LES MERS de Stuart Paton, de 1916. Suivra en 1929 une version de L'ÎLE MYSTÉRIEUSE qui vit se succéder trois réalisateurs : Lucien Hubbard, Benjamin Christensen, Maurice Tourneur ; je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de voir celle-ci, qui a une excellent réputation. Pas plus d’ailleurs que le soviétique TAINSTVENNYY OSTROV (L’ÎLE MYSTERIEUSE) de B.M. Chelintsev et Eduard Pentslin en 1941 (appel aux possesseurs éventuels !)

Image

Venu le parlant, quantité de livres de Verne vont être portés à l’écran dans de nombreux pays. Concernant les deux œuvres qui nous intéressent, je citerai bien sûr, parmi beaucoup d’autres, celui que tous ont vu : le film produit par Walt Disney et mis en scène par Richard Fleischer en 1954, avec James Mason en Nemo et Kirk Douglas en Ned Land (Disney qui annonce un remake du film sous la direction de David Fincher pour l’année prochaine.) Et l’honorable version de L'ÎLE MYSTÉRIEUSE signée Cy Enfield de 1961.

Ce JULES' VERNE MYSTERIOUS ISLAND, n’a rien à voir avec ce dernier ! C’est un téléfilm de peu de moyens, qui injecte dans l’univers vernien une forte dose de SF tendance LOST, LES DISPARUS ! Ceci ne plaira pas du tout aux puristes. On les comprendra si on relit le magnifique livre original qui, avec ses huit cent pages (en Livre de poche) offre mille occasions d’engendrer un long métrage (ou deux !) extraordinaire… et encore à venir !

Image

Plus accommodant, curieux, j’attendais le résultat du cocktail proposé par celui-ci. J’avoue que certaines situations, quoique totalement hétérodoxes, étaient alléchantes, et qu’un temps le suspense m’avait accroché. Déception ! Bavardages à foison, des pitch avortés, et cette exaspérante volonté d’ajouter des personnages féminins sans la moindre utilité là où ils n’ont rien à faire, m’ont finalement entièrement déçu ! Concernant Gina Holden justement (Julia Fogg ici) : l’actrice est de nombreuses productions de SF : DESTINATION FINALE 3 (2006), ALIENS VS. PREDATOR - REQUIEM (2007), PLANÈTE HURLANTE 2 (2008), et dans les séries DEAD ZONE et LES QUATRE FANTASTIQUES (2005), SMALLVILLE (2007) ; elle est aussi une convaincante Dale Arden dans FLASH GORDON (2007-2008). Mais cet apparent engouement pour la science-fiction suffisait-il à nous l’imposer ici ? Sûrement pas !

Image

En fait, pour le délire et l’outrance, c’est alors le MYSTERIOUS ISLAND réalisé en 1951 par Spencer Gordon Bennet et produit par Sam Katzman auquel il faut se reporter : le capitaine Nemo y est en bute à… une invasion d’extraterrestres ! Bien du plaisir !...

Francis Schall

15 septembre 2012