Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Excursion dans la lune

(Excursion dans la lune)

 L'histoire

 Histoire complète

Un savant convainc quelques aristocrates qu'il peut les emmener sur la Lune. Après une démonstration du déroulement de la mission, il les emmène visiter l'atelier où se construit l'ogive-fusée qui rendra leur voyage possible. Peu de temps après ils embarquent dans ce véhicule géant qu'un canon tout aussi géant propulse vers la Lune. Arrivée sans encombre sur la surface du satellite, nos voyageurs débutent leur séjour par un peu de repos. Réveillés par la neige, ils entrent dans les profondeurs de la Terre par un puits volcanique. Là ils découvrent un monde fantastique fait de plantes et de champignons géants…

Mais ils font aussi la connaissance plus rugueuse des Sélènes qui les trainent devant leur roi. L'accueil est cordial et nos terriens pourront apprécier un ballet de jeunes femmes donné en leur honneur, ballet à la tête duquel figure la fille du roi de la Lune. Mais tout se gâte lorsque l'un des voyageurs, la trouvant fort belle, décide de l'enlever...

 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

Le roi explose de colère et ses soldats renvoient les terriens dans leur ogive qu'ils font basculer dans le vide sidéral. Le véhicule retombe sur la Terre au beau milieu du laboratoire de notre scientifique. Les spationautes en sortent cependant indemnes et ovationnés avec, en prime, la fille du roi de la Lune.

Démonstration - Excursion dans la lune
Démonstration

Le petit mot du Doc

Voici l'un des premiers remakes de l'histoire du cinéma ! Segundo De Chomón, autre nom à retenir de cette époque balbutiante du cinéma à trucage, surnommé le "Méliès espagnol", rejoue LE VOYAGE DANS LA LUNE que Georges Méliès a réalisé six ans plus tôt. C'est une commande de Pathé qui, devant l'ampleur du succès du film du magicien de Montreuil, ne cherche qu'à réaliser un coup commercial : obtenir le même résultat pour un coût moindre. Il paraitrait d'ailleurs que certains acteurs étaient chinois !

Le film de Chomón est cependant loin d'égaler celui de Méliès, même si le coloriage des images au pochoir ajoute à sa popularité. Bien que le thème général soit ici traité de manière identique au film de Méliès, cette EXCURSION DANS LA LUNE fait montre de certaines différences qui ne lui sont pas favorables et qui dilue la magie du titre original. Afin de réduire les coûts de production, certaines scènes ont même été occultées : on ne verra donc pas le clair de Terre plein de poésie de Méliès, on ne verra pas l'obus amerrir (comme l'avait imaginé Jule Verne) mais s'écraser directement dans le laboratoire du scientifique (celui-ci qui n'a pas fait l'expédition avec les cinq aristocrates) et l'on ne verra pas non plus les fonderies industrielles mises en œuvre pour la construction de l'obus Vernien. On verra par contre un ballet de demoiselles qui traine en longueur…. Curieux choix que celui fait par Segundo De Chomón de se défaire des choses importantes pour filmer l'inutile. Chomón et Méliès ne se faisaient peut-être pas tout à fait la même idée du cinématographe.

Sur le pas de tir - Excursion dans la lune
Sur le pas de tir

Quelques autres différences pêle-mêle : le canon est servi par une brochette de militaires là où les danseuses du châtelet faisaient office d'assistantes de tir. L'obus n'alunit pas dans l'œil de la Lune, mais entre par sa bouche, ruinant par la même occasion le côté comique de la situation. Enfin, ce n'est plus un "indigène" sélène que nos explorateurs ramènent par accident, mais la fille du roi de la Lune… et il s'agit d'un enlèvement.

Six ans plus tard on n'échappe cependant pas aux farandoles et autres clowneries acrobatiques qui égayaient les films muets de l'époque. Ah, quelle période de l'histoire !

Au Palais du Roi - Excursion dans la lune
Au Palais du Roi