Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Tron : l'héritage

(TRON: Legacy)

 L'histoire

Sam Flynn, un jeune homme rebelle de 27 ans, est hanté par la mystérieuse disparition de son père, Kevin Flynn, qui fut autrefois le meilleur créateur de jeux vidéo du monde. Cherchant à percer ce mystère, il se retrouve soudainement aspiré dans un monde de redoutables programmes et de jeux mortels, celui-là même où son père vit enfermé depuis 20 ans. Avec l’aide de Quorra, une farouche guerrière, père et fils s’engagent dans un périlleux voyage, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, créé par Kevin lui-même et regorgeant de véhicules, d’armes et de paysages extraordinaires - un univers plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…

Image

Le petit mot du Doc

En 1982, TRON avait révolutionné le cinéma par son mélange d'images de synthèse, de décors virtuels et d'effets de rétro-éclairage alors que l'informatique en était à ses balbutiements. L’alliance unique d’action en prises de vues réelles tournée en 70mm, d’images de synthèse et d’animation à la main était une première historique. Fort d’une excellente histoire et d’une mise en scène avant-gardiste, TRON est devenu un film culte qui, 25 ans plus tard, n'a pas perdu de sa popularité, étant considéré de surcroit comme une des étapes fondatrices du cinéma d’effets spéciaux.

TRON revient aujourd'hui sur le devant de la scène avec TRON : L'HERITAGE, le nouveau Walt Disney Pictures. En 1982, après être sorti vivant du monde de Tron et avoir repris le contrôle d’Encom, la société qu’il avait fondée avec son ami et associé Alan Bradley (Bruce Boxleitner), tout le monde a pensé que Kevin Flynn (Jeff Bridges) allait se contenter de développer et de produire des jeux à succès. En apparence, c’est ce qui est arrivé : Flynn s’est marié, a eu un fils et a joué son rôle de père, tout en faisant d’Encom un leader dans le secteur du jeu vidéo. Mais en secret, Kevin a continué d’expérimenter la téléportation et à faire de fréquentes visites dans le monde de Tron depuis son laboratoire caché sous sa salle d’arcade. Et un jour, Kevin a tout simplement disparu, et Sam s’est retrouvé seul, sans père et sans réponses. TRON : L’HÉRITAGE commence vingt ans plus tard. Lorsque Sam, devenu adulte, reçoit un étrange message, il se rend à Flynn’s Arcade. Il va être transporté sur la Grille, dans ce monde virtuel où son père est piégé depuis vingt ans. Il entame alors un voyage qui va changer sa vie - et celle de son père. La séparation et les retrouvailles entre le père et son fils sont le point de départ émotionnel de cette nouvelle intrigue.

Image

Les dernières avancées technologiques ont été à l’origine de possibilités novatrices étonnantes qui ont conduit à la création de ce nouvel opus. Entre la génération XBOX qui joue et communique par Internet, les téléphones portables qui sont des ordinateurs miniatures et les consoles de jeux vidéo sans fil, le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui n’était qu’un rêve à l’époque où TRON est sorti sur les écrans. Steven Lisberger, qui avait écrit et réalisé le film pour Disney, est devenu producteur de ce moderne TRON : L’HÉRITAGE. Il raconte : "Nous avons commencé à parler de ce film chez Disney il y a dix ans. Depuis, j’ai vu les cheveux de nombreux cadres du studio grisonner… Le film lui-même a changé avec les ans, passant par de nombreuses phases. Quand le projet a récemment refait surface, il nous a semblé à tous que c’était le bon moment pour le faire, et que nous avions l’équipe adéquate. Après avoir exploré plusieurs pistes, nous tenions enfin une bonne histoire, une histoire qui s’inscrivait parfaitement dans l’air du temps."

Jeff Bridges reprend le rôle qu’il a joué il y a 28 ans dans TRON. C’est sans doute le plus long laps de temps entre deux interprétations d’un même personnage par un acteur. L'acteur retrouve Bruce Boxleitner, qui jouait déjà Alan Bradley/Tron dans TRON, et Steven Lisberger.

Le film est réalisé par Joseph Kosinski. Celui-ci n’avait encore jamais réalisé de long métrage mais il était déjà réputé pour son approche unique et visionnaire en tant que réalisateur de films publicitaires pour des campagnes pour Halo, Gears of War et Nike. Diplômé d’architecture de la Columbia University, Joseph Kosinski est un excellent dessinateur et designer doublé d’un infographiste d’exception parfaitement à l’aise avec les nouvelles technologies numériques.

Image

C'est justement grâce à ces technologies et à des ordinateurs toujours plus puissants que les cinéastes ont pu donner à TRON : L’HÉRITAGE son look high-tech tout en s’efforçant de garder intact l’esprit du film original. Pour arriver à ce résultat, ils ont réuni les technologies cinématographiques les plus sophistiquées, dont des caméras encore plus avancées que celles utilisées sur AVATAR, afin de créer un mélange d’images de synthèse et de décors réels. Grâce à cette technologie de pointe et à une équipe de cinéastes et de créateurs inventifs et talentueux, TRON : L’HÉRITAGE bénéficie d’un design high-tech et d’effets visuels renforcés par la dernière technologie stéréoscopique (3D). Le producteur Jeffrey Silver déclare : "TRON était un film révolutionnaire ; Nous savions qu’en nous lançant dans TRON : L’HÉRITAGE, nous allions devoir repousser les limites. Et c’est ce que nous avons fait."

Cette aventure high-tech est présenté en Disney Digital 3D™ et IMAX 3D dans les salles équipées. Le réalisateur souligne : "Je tenais absolument à ce que ce soit un vrai film en 3D. Beaucoup de films qui sortent actuellement ont été convertis après avoir été tournés en 2D. Mais avec les décors que nous avons créés, l’ambiance que nous avons voulu construire, et ces paysages numériques qui s’étendent à perte de vue, nous ne pouvions pas tourner autrement qu’avec de vraies caméras 3D."

Image

La musique électronique a elle aussi été revisitée grâce à Daft Punk, le duo mythique de la musique électronique couronné aux Grammy Awards. Depuis leur premier single en 1993, les deux membres du groupe, les DJs Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter, ont été acclamés comme la nouvelle génération de l’innovation en matière de musique électronique. Le son de Daft Punk est un mélange audacieux de progressive house, de funk, d’électro et de techno. Avec Joseph Kosinski, ils ont commencé à travailler sur la musique du film très tôt dans le processus de production. La bande originale a pris forme en l’espace de trois ans et mélange musique électronique, orchestre symphonique et synthèse granulaire. Le duo a aussi travaillé avec les cinéastes sur le design sonore du film, en particulier dans les scènes où celui-ci et les sons d’ambiance se mélangent pour former une ambiance quasi musicale. Cette approche sophistiquée estompe la limite entre la bande sonore et la bande originale d’une façon très intéressante. Joseph Kosinski observe : "Il y a plus de 100 minutes de musique dans le film. Elle est très liée aux images parce que nous l’avons eue très tôt. Le film est indissociable de sa musique et ne pourrait exister sans elle." Nous ne saurons résister au plaisir de voir et de revoir leur excellent teaser musical.