Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Star Trek : générations

(Star Trek: Generations)

 L'histoire

 Histoire complète

Une bouteille de Champagne flotte dans l'espace, se dirigeant lentement vars sa cible, la nouvelle Enterprise, NCC-1701-B. Nous sommes vers la fin du 23ème siècle, et l'inauguration du vaisseau est suivie par l'équipage de l'ancien navire du même nom, James Kirk, Montgomery Scott et Pavel Chekov.  Les journalistes et les curieux clament une interview de Kirk et du Capitaine de la nouvelle U.S.S. Enterprise, alors que l'équipage commence à embarquer pour un voyage de routine. Peu de temps en vol, le vaisseau spatial reçoit un appel de détresse et se déroute pour venir en aide à deux vaisseaux de transport El-Aurien qui sont pris dans un étrange et mystérieux ruban d'énergie. Kirk, retrouvant ses instincts, s'aperçoit que non seulement le nouveau Capitaine manque d'expérience, mais qu'encore, l'armement et les fonctions vitales du vaisseau n'ont pas encore été installés. Tandis que Kirk, Scott et Chekov s'efforcent de sauver le navire, la chambre de téléportation accueille les survivants, alors que leurs transports El-Aurien sont déchirés par le ruban d'énergie.

Kirk fonce sur le pont inférieur pour dépanner le relais du déflecteur, mais le ruban attaque soudainement le vaisseau spatial, créant une large entaille dans la coque ne laissant que des débris à l'endroit où Kirk travaillait. Scotty et Chekov fixant l'espace, sont désorientés par la soudaine perte de leur ami.

Un nouveau vaisseau : l'USS Enterprise NCC-1701-B - Star Trek : générations (Star Trek: Generations)
Un nouveau vaisseau : l'USS Enterprise NCC-1701-B

78 ans plus tard, en 2371, l'équipage de l'U.S.S. Enterprise, NCC-1701-D se présente sur le pont holographique pour célébrer la promotion du Lieutenant Worf, un officier Klingon, au rang de Lieutenant Commandeur. La cérémonie est célébrée en utilisant un navire du 19ème siècle et les uniformes correspondants. La gaîté est soudain interrompue, alors que Picard reçoit un message personnel urgent. Soudainement pressé, Picard quitte les festivité pour se recueillir en privé.

Pendant ce temps, les officiers Geordi La Forge et Data installent une puce émotionnelle conçue par le créateur de Data, le docteur Noonien Soog, dans l'androïde. Bien que La Forge interroge sur la sagesse de l'installation de la puce, potentiellement douloureuse, dans les hormones de son ami, Data l'ignore. Après avoir installé la puce, Data découvre une plénitude d'émotions maintenant disponibles et pense qu'il a l'aisance nécessaire pour les intégrer dans sa programmation.

Envoyé sur l'observatoire solaire d'Armagosa pour enquêter sur un appel de détresse, l'U.S.S. Enterprise trouve deux Romulans et cinq humains vivants après une mystérieuse et brutale attaque. Un de ces survivants est un Docteur Tolian Soran. Data et La Forge retournent plus tard sur le laboratoire spatial et trouvent des traces volatiles d'explosif que Soran à secrètement dissimulé dans le laboratoire.

Soran tire alors une sonde au trilithium vers le soleil, ce qui cause une incroyable onde de choc. Le vaisseau Klingon, sur lequel il est passager, est commandé par les sœurs Klingon Duras. En échange de la formule de l'explosif de Soran, elles ont promis de l'emmener sur la planète Veridian III, où il veut mener une nouvelle expérience d'implosion solaire.

Soran tire une sonde au trilithium vers le soleil - Star Trek : générations (Star Trek: Generations)
Soran tire une sonde au trilithium vers le soleil

A bord de l'U.S.S. Enterprise, Picard apprend que Soran est âgé de 300 ans et, comme Guinan, il est un survivant de l'incident du El-Aurien qui tua la Capitaine Kirk. Afin de comprendre ce qu'il s'est passé, Picard rencontre finalement Guinan. Elle lui dit que le ruban d'énergie, appelé le Nexus, est une anomalie temporelle qui se déplace dans l'espace. Pour toute personne ou toute chose à l'intérieur du Nexus, le temps linéaire n'a aucun sens et une personne peut expérimenter n'importe quoi qu'il ou qu'elle désire. Il faut ajouter une chose supplémentaire, une fois dedans, personne ne souhaite en sortir. Sorian est désespéré de ne pouvoir retourner dans le Nexus, et recréé l'ambiance avec la famille qu'il a perdu lorsque son monde a été engloutit par le Borg.

Picard est toujours déprimé par le précédent message reçu. Il l'a informé que son frère et son neveu ont étés tués en action sur Terre. Ainsi, Jean-Luc est maintenant le dernier Picard.

Sur la Cartographie Stellaire, Picard et Data, émus de ses nouvelles émotions, tracent la course de Nexus et les changements qui se sont produits depuis que le soleil à été détruit. Ils en concluent que Soran projette de détruire un autre soleil lorsque le Nexus passera près du système Veridian,  tuant non moins de 230 millions d'habitants sur une des planète du système. Détruire les soleils altère les forces spatiales, changeant de cette façon la course de Nexus. Avec la destruction du soleil de Veridian, Nexus passera près de la surface de Veridian III, permettant la réintégration de Soran.

Picard, apprenant la situation, se téléporte sur Veridian III afin d'essayer de dissuader Soran. Au même moment, La Forge est retourné sur l'U.S.S. Enterprise pour prendre la place de Picard; les sœurs Duras observent avec grand intérêt les déplacements de La Forge. Finalement, elles saisissent le moment opportun, la modification des déflecteurs de l'U.S.S. Enterprise. Utilisant ces informations, l'Oiseau de Proie camouflé ouvre le feu au travers des boucliers déflecteurs du vaisseau spatial, endommageant sévèrement l'U.S.S. Enterprise. Au final, l'U.S.S. réussit à détruire l'oiseau de guerre Klingon. Malheureusement Soran s'est déjà téléporté sur la planète Veridian III.

A cause des dommages infligés par l'attaque Klingon, l'U.S.S. Enterprise souffre d'une brèche dans les réacteurs, Riker ordonne la séparation de la soucoupe. Avant qu'il ne puisse mettre hors de portée la soucoupe, le reste du navire explose, projettent celle-ci et le reste de l'équipage sur la surface de Veridian III. Après un périple terrifiant, la soucoupe de l'U.S.S. Enterprise s'écrase sur la surface de la planète. Heureusement, la plupart de l'équipage n'est que blessé.

Picard surle pont - Star Trek : générations (Star Trek: Generations)
Picard surle pont

Ailleurs sur la surface de la planète, Picard et Soran combattent à mort alors que Nexus approche rapidement. Soran réussit à tirer sa sonde au trilithium stable dans le soleil le détruisant alors que le ruban engouffre les deux hommes, les emmenant dans le Nexus. A leurs réveil, les habitants du système Veridian, ainsi que les survivants de l'U.S.S. Enterprise sont engouffrés dans un nuage de feu géant.

Pour une fois, Picard est en colère mais à la fois heureux de passer Noël avec sa grande et heureuse famille, une famille qu'il n'eu jamais le temps d'engendrer. Mais alors que le Capitaine regarde fixement un étincellent ornement, il se rappelle subitement que l'expérience qu'il vie n'est pas réelle et qu'il doit poursuivre sa mission. Picard se souvient que Guinan lui avait dit qu'il trouverai quelqu'un dans le Nexus pour l'aider à vaincre Soran. A ce moment là, un écho de Guinan apparaît, lui disant qu'il peut obtenir tout ce qu'il veut dans le Nexus, mais qu'il ne peut pas partir, et ne peut revenir en arrière. Il doit encore être temps de stopper la destruction de Soran, mais Picard pense qu'il lui faut de l'aide pour réussir.

Avec l'aide de Guinan, Picard retrouve un intriguant mais heureux James T.Kirk dans le Nexus. Kirk n'a pas été tué 78 ans plus tôt sur l'U.S.S. Enterprise NCC-1701-B, mais fût envoyé dans le Nexus. Picard rencontre un Kirk content qui est maintenant fermier dans l'lowa, accompagné des amours de sa vie,   "Antonia" et ses chevaux. Picard réussit à convaincre Kirk de la fausse nature des réalités de Nexus, et il réveille le goût de Kirk pour l'aventure, le devoir, et la chance de "faire la différence une fois de plus". Les deux Capitaines de l'U.S.S. Enterprise quittent le Nexus et se matérialisent sur Veridian III, juste au moment où Soran se prépare à lancer sa bombe solaire. Cette fois-ci, Kirk combat Soran tandis que Picard s'empresse de saboter la sonde.

Bien que Kirk gagne le combat, blessant Soran, le diabolique Docteur se débrouille pour camoufler le mécanisme de lancement avant que Picard ne puisse le désarmer. Soran, s'accrochant à la vie, perd le contrôle de la commande à distance alors qu'il s'affaiblit. La commande à distance est envoyée en l'air, et atterrit sur un pont tout près. Kirk court récupérer la commande, ainsi que Soran, qui tire sur Kirk et le pont avec son perturbateur. Bien que Kirk soit sauvé au dernier moment par Picard, le pont se casse en deux, la commande à distance restant sur la portion opposée de la voie.

Kirk accepte finalement de venir en aide à Picard - Star Trek : générations (Star Trek: Generations)
Kirk accepte finalement de venir en aide à Picard

Picard presse Kirk d'accepter son aide, alors que Kirk, obstiné comme toujours, part vers la commande à distance. Kirk saute sur la deuxième partie du pont qui est prête à rompre, échappant de peu à la mort. Juste avant que la commande ne tombe dans l'abîme, Kirk miraculeusement l'attrape au vol. Le temps étant compté et le Nexus approchant rapidement, Kirk ôte le camouflage du mécanisme de lancement. Soudain, la deuxième partie du pont s'effondre dans l'abîme, emportant Kirk avec lui...

 Attention Spoiler ! la fin du film vous est racontée ci-dessous…

Picard, maintenant capable de voir le mécanisme, court vers les commandes. Ses plans sont apparemment coupés court lorsque Soran, frénétique de peur de perdre sa dernière chance d'accéder au Nexus, lance le disrupteur directement sur le Capitaine. Picard s'échappe, profitant de la distraction de Soran. Le moment de son triomphe est dans ses mains. Son sourire s'estompe lorsqu'il réalise que Picard à désarmé le missile; la fusée se partira plus.

Le mécanisme de lancement explose dans une boule de feu géante, tuant Soran et évitant la destruction totale du système Veridian. Picard court vers Kirk où il reste jusqu'à ce que l'ancien Capitaine de l'U.S.S. Enterprise meurt. "C'était amusant...oh mon". Sont les derniers mots de Kirk. Après que Picard ait enterré et pleuré la mort de son nouvel ami, une navette spatiale venant de l'U.S.S. Enterprise retrouve Picard et le ramène sur les lieux du crash du vaisseau où les survivants sont sauvé par l'U.S.S. Farragut. Riker est triste lorsqu'ils quittent le vaisseau détruit, mais Picard l'assure qu'il ne s'agit pas là du dernier vaisseau nommé "Enterprise".