Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Stargate : Universe

(SGU Stargate Universe)

 L'histoire

Lorsque leur base secrète est attaquée, un groupe de soldats, de scientifiques et de civils se voient forcés de s'échapper par la Porte des Etoiles. Incapables de rentrer sur Terre, les survivants se retrouvent alors à bord du Destiny, un vaisseau construit par les Anciens faisant route vers une destination inconnue. Devant d'abord parer aux besoins vitaux, le groupe doit découvrir le secret du vaisseau pour survivre. Des dangers qu'ils vont devoir affronter et des espoirs qui naîtront de cette aventure, jaillira le vrai visage de ce nouvel équipage…

Image scifi-movies

Le petit mot de la Rédac

STARGATE : UNIVERSE est la troisième série de la franchise Stargate si l'on ne compte pas le dessin animé STARGATE INFINITY considéré par beaucoup comme "à part". Diffusée depuis le 2 octobre 2009 sur la chaine américaine Syfy, la série remplace STARGATE : ATLANTIS (2004-2009), elle-même dérivée de STARGATE SG-1 (1997-2007), dont le dernier épisode a été diffusé six mois plus tôt.

Retour en arrière… Alors que les premières informations sur les événements du centième épisode de STARGATE : ATLANTIS commencent à émerger sur la toile, le 21 août 2008, la chaîne américaine Sci-Fi (devenue depuis Syfy) annonce l'annulation de la série. Outre une raison d'audimat (la cinquième saison de STARGATE : ATLANTIS ayant réuni en moyenne 1,7 millions de téléspectateurs), la chaine justifie, à demi-mots, sa décision par l'envie de lancer une nouvelle série Stargate conformément aux vœux des producteurs, Robert C. Cooper et Brad Wright. Ainsi, l'annonce ne se fait pas attendre puisque deux jours plus tard, le 23 août 2008, STARGATE : UNIVERSE est officiellement mise en chantier.

Tamara 'TJ' Johansen - Stargate : Universe (SGU Stargate Universe)
Tamara 'TJ' Johansen
Camile Wray - Stargate : Universe (SGU Stargate Universe)
Camile Wray

Très enthousiastes au sujet de cette nouvelle aventure, les producteurs posent les bases : "Dans Universe, nous prévoyons de garder les mêmes éléments qui ont fait le succès de la franchise, comme l'aventure et l'humour, tout en ouvrant de nouveaux horizons comme les relations entre ces jeunes explorateurs, désespérés et poussés loin de chez eux. Par dessus tout, nous pensons que Stargate reste une icône durable avec un potentiel infini pour y développer des histoires." Le Président de Sci-Fi, Dave Howe déclare également : "Nous avons l'opportunité de réinventer la franchise et de la rendre plus accessible à une nouvelle génération. On ne veut pas refaire la même chose. Il s'agira de construire quelque chose de différent de l'actuelle franchise, tout en misant sur un nouveau casting pour lui redonner un coup de jeune."

Réinventer. Voilà le maître mot de ce que doit, selon les producteurs et la chaîne, faire la série. En un an (entre la mise en chantier en août 2008 et la diffusion en octobre 2009), les annonces se font toutes plus alléchantes les unes que les autres, notamment en ce qui concerne le casting qui s'annonce prestigieux puisque mené par Robert Carlyle, acteur écossais connu pour ses rôles dans FULL MONTY (1997), 28 SEMAINES PLUS TARD (2007) ou 24 HEURES CHRONO : REDEMPTION (2008). L'idée de réinventer la franchise après l'équivalent de 15 saisons (10 de SG-1, 5 d'ATLANTIS) est en soit perçue comme une bonne idée et semble nécessaire mais inquiète les fans de la première heure craignant de ne plus se reconnaître dans le nouveau visage de Stargate.

Un chevron mystérieux… Depuis plus de 12 ans, un des plus grands mystères de Stargate était l'utilité du neuvième chevron. Si l'on savait dès le début que 7 chevrons permettaient l'activation de la porte des étoiles vers une planète situé dans une même galaxie, on a découvert lors de la deuxième saison de STARGATE SG-1 que le 8ème chevron permettait l'activation de la porte vers une autre galaxie. Seulement voilà, il y a 9 chevrons sur une porte et l'intérêt de ce neuvième chevron n'est dévoilé que dans STARGATE : UNIVERSE : contacter le vaisseau spatial Destiny (Destinée en français) naviguant depuis des millions d'années à travers les galaxies.

Le Destiny - Stargate : Universe (SGU Stargate Universe)
Le Destiny

C'est sur cette révélation que se base STARGATE : UNIVERSE. Suite à l'attaque de leur mystérieuse Base Icare (Icarus Base en VO), un groupe de militaires, de civils et de scientifiques ne semblent n'avoir d'autres choix que d'activer la porte des étoiles pour s'enfuir sur ce vaisseau.

Une série plus sombre… Lors de son arrivée sur Syfy en octobre 2009, le constat est sans appel : STARGATE : UNIVERSE est bel et bien différente de ses grandes sœurs pour le meilleur ou pour le pire. L'ambiance est effectivement plus sombre, l'humour bien moins présent (voire inexistant dans certains épisodes) et certains dénoncent un côté "soap" bien trop envahissant.

La quasi-totalité de la série se passe sur le vaisseau Destiny où les membres de l'équipage tentent tant bien que mal de survivre. Dès lors, des affinités ou des rivalités se créent comme dans chaque communauté d'autant que cette communauté est "gouvernée" par des militaires. Il n'est donc pas rare (notamment dans la saison 1) de voir des liens d'amitié (ou d'amour) se faire et se défaire au détriment parfois du côté "science-fiction" de la série.

Autre changement qui n'a pas l'air si important mais qui prouve bien la nouvelle orientation du show : l'intégration de musiques / chansons contemporaines. Alors que STARGATE SG-1 et ATLANTIS utilisaient quasi exclusivement (sauf exceptions) des musiques composées par Joel Goldsmith, STARGATE : UNIVERSE ajoute, notamment à la fin des épisodes, des chansons moins axées SF (12 chansons dans la saison 1). On aime ou on n'aime pas en somme…

Dr. Nicholas Rush - Stargate : Universe (SGU Stargate Universe)
Dr. Nicholas Rush
Col. Everett Young - Stargate : Universe (SGU Stargate Universe)
Col. Everett Young

Réussite ou échec ? Telle est la question. Le but de STARGATE : UNIVERSE était d'attirer un nouveau public (plus jeune) tout en conservant l'ancien. Si l'on se fie aux audiences, c'est plutôt raté. En effet, la saison 1 n'a réuni aux Etats-Unis que 1,7 million de téléspectateurs en moyenne (soit autant que STARGATE : ATLANTIS après… cinq saisons !).

Les premières audiences de la saison 2 ne sont pas au beau fixe passant de plus en plus régulièrement sous la barre du million de téléspectateurs (en live). Cet échec peut être du au changement de case horaire opéré lors de cette saison 2 (déplacement du vendredi soir au mardi soir où la concurrence est plus rude) mais également à la première moitié de la saison 1, médiocre, ayant fait fuir nombre de fans malgré une qualité qui va globalement crescendo depuis.

Jack (stargate-sgc.net)