Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Stargate SG-1

(Stargate SG-1)

 L'histoire

Le film Stargate (1994) débute par la découverte en Egypte dans les années vingt d'un énorme anneau métallique appelé " porte des étoiles " (Stargate). Plus de soixante-dix ans plus tard, elle est aux mains de l'armée de l'air des Etats-Unis qui n'a toujours pas percé ses secrets. Les militaires font venir un archéologue, le docteur Daniel Jackson, qui parvient en peu de temps à trouver la solution permettant son ouverture. Daniel rejoint le colonel Jack O'Neil qui est à la tête du commando de marines qui traverse la porte en mission d'exploration. Ils se retrouvent sur Abydos, une planète désertique habitée par quelques milliers d'esclaves provenant de la terre et parlant l'égyptien de l'époque des pharaons. Leur maître est Râ, le dieu du soleil, en réalité un extraterrestre qui se fait passer pour un dieu pour mieux soumettre ses esclaves. On apprend par ailleurs que Râ a fuit la terre à l'époque des pharaons chassé par une grande révolte. Pour l'empêcher de revenir, les terriens ont enterré la porte des étoiles, la rendant inutilisable. Daniel et O'Neil pousseront les abydosiens à la révolte et parviendront même à tuer Râ, en faisant exploser son vaisseau spatial en forme de pyramide. Mais Daniel décide de rester sur Abydos pour étudier ce peuple néo-égyptien, alors que O'Neil et son commando rentrent sur terre. Stargate Sg-1 commence exactement un an après. Le programme est plus ou moins à l'abandon et le colonel O'Neil est à la retraite. Mais un commando extraterrestre avec des uniformes similaire à ceux des soldats de Râ traverse la porte et envahissent la base du Stargate Command (SGC) sur Terre. Le commandement demande à O'Neil d'aller sur Abydos pour voir d'où venaient les extraterrestres. Mais quand O'Neil retrouve Daniel, il se rend compte que les aliens ne sont pas venu d'Abydos... Daniel explique alors qu'il existe un réseau de plus d'une centaine de portes menant à autant de mondes différents, et que sur Abydos il a trouvé tout une série de coordonnées qui ne semblent plus fonctionner. Avec l'aide de quelques ordinateurs ils recalculent la position actuelle des planètes par rapport à des coordonnés vieilles de plusieurs millénaires. L'armée décide alors qu'ils doivent explorer les mondes accessible par la porte des étoiles pour évaluer les menaces extraterrestres. Ainsi le programme Stargate renaît et O'Neil est en charge du Sg-1, la première équipe. Pendant ce temps sur Abydos des extraterrestres passent la porte et font un raid, kidnappant de nombreuses personnes dont Sha're la femme de Daniel, et Skaara son frère. Daniel trouve alors un intérêt personnel à participer à l'opération, rejoint Sg-1 en tant qu'archéologue et spécialiste de civilisations anciennes. La première mission de Sg-1 est d'aller sauver les personnes kidnappées, mais l'équipe se fait rapidement capturer à son tour. Ils ne devront leur salut qu'a Teal'c, un garde Jaffa qui décide de tout quitter pour les suivre dans l'espoir de libérer son peuple des " faux dieux ". Par la suite, Teal'c rejoindra Sg-1, ainsi que le capitaine Samantha Carter, une physicienne du contingent.

Image tirée de l'épisode"La théorie de Broca" - Stargate SG-1
Image tirée de l'épisode"La théorie de Broca"

Les Goa'ulds

Teal'c s'avère être une source précieuse de renseignements. Il nous apprend que Râ et son maître Apophis (le dieu égyptien de la nuit) sont des Goa'ulds, une race parasitaire ressemblant à des serpents qui prennent possession d'un hôte, le plus souvent d'origine humaine. Les Goa'ulds dominent la volonté de leur hôte et prennent le contrôle de son corps, causant une quasi disparition de l'esprit de l'humain. Les Goa'ulds ont une longévité remarquable car le parasite rend le corps humain plus fort et plus résistant, leur espérance de vie atteignant deux ou trois cent ans, et pouvant être encore

prolongée par l'utilisation de sarcophages, des appareils qui soignent et régénèrent le corps pour plusieurs millénaires ! Ils sont cruels et soumettent généralement leurs esclaves en se faisant passer pour des dieux.

Ils disposent d'une technologie très avancée par rapport à la Terre, mais on sait qu'ils n'ont rien créé, qu'ils ont en fait tout volé à des civilisations qu'ils ont soumises. Régulièrement, les Goa'ulds envoient des Jaffas faire des raids sur des planètes accessibles par la porte des étoiles pour leur rapporter de nouveau hôtes. Les Jaffas, comme Teal'c, sont les esclaves et les soldats des Goa'ulds. Un soldat Jaffa est à un humain provenant de la Terre d'il y a quelques millénaires. Dès l'âge de quinze ans, certains Jaffas reçoivent une larve de Goa'uld qu'ils portent dans leur ventre, servant en quelque sorte de mère porteuse. Quand la larve est adulte elle prend possession de son hôte ou choisit un nouveau corps. En échange, la larve rend son hôte plus fort, plus résistant, et soigne ses blessures, mais sans pour autant prendre possession de son esprits. Cependant dès qu'un Jaffa est uni à une larve, il ne peut plus s'en passer car la larve remplace son système immunitaire, sans lequel il meurt au bout de quelques heures. Il existe parmi les Goa'ulds un groupe qui s'appelle la Tok'ra, des Goa'ulds qui aspirent à vivre en paix et sur un pied d'égalité avec leurs hôtes. Ce sont des rebelles qui luttent contre les exactions des Goa'ulds et cherchent à mettre fin à la société féodale des grands maîtres. Les terriens auront du mal à les rencontrer, mais depuis quelque temps, une solide amitié s'est instaurée. Le père du capitaine Sam Carter s'est même porté volontaire pour servir d'hôte et devenir l'intermédiaire entre la Tok'ra et le SGC. La Tok'ra dispose de la même technologie que les Goa'uld et même de quelques petits vaisseaux, mais reste limitée financièrement comme tout groupe terroriste. A noter : il existe dans l'univers de Star Trek une race un peu similaire aux Goa'ulds : celle des Trills, mais ces derniers sont pacifiques et leurs hôtes sont volontaires. L'esprit du Trill et de l'hôte se mélangeant pour n'en faire qu'un.

Les Asgards

Les seuls alliés de poids de le terre sont les Asgards, une race d'extraterrestres (des Roswells) à la technologie très avancée. Ils se sont faits passer pour des dieux scandinaves auprès des peuples primitifs, mais ce sont des êtres bienveillant envers les humains. Le mieux connu se nomme Thor et est devenu un ami d'O'Neil. Les Goa'ulds ont peur des Asgards qui leur sont technologiquement très supérieurs. Ces derniers ont fait pression sur les Goa'ulds pour obtenir le statut de planète protégée pour la Terre au début de la troisième saison, ce qui place la planète bleue à l'abri de toute invasion Goa'uld. Mais les Goa'ulds ignorent que les Asgards bluffent car ils n'ont pas les ressources pour une guerre contre les Goa'ulds étant déjà impliqués dans une mystérieuse guerre dans une lointaine galaxie.

Accéder aux épisodes
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10
Les militaires devant la porte des étoiles (épisode "Portés Disparus") - Stargate SG-1
Les militaires devant la porte des étoiles (épisode "Portés Disparus")

Le SGC

Le programme Stargate relève de l'armé de l'air des Etats-Unis. C'est un programme top secret, inconnu du public et qui répond directement au Président des Etats-Unis. La base se trouve à plusieurs kilomètres sous terre dans une montagne, anciennement un silo de missiles nucléaires. Il y a plusieurs type d'unités SG: Sg-1 à SG6 sont des unités de combat et d'exploration. SG7 : une unité scientifique. SG8 : une unité médicale. Se déplace en cas d'urgence médicale, accompagnée de SG3. SG9 : une unité de diplomatie. Sg-11 : une unité d'ingénieurs. Leur but est l'exploration des planètes ayant une porte des étoiles, l'établissement d'alliances avec des peuples ennemis des Goa'ulds et la découverte des technologies extraterrestres qui aideront la terre dans sa lutte. Chaque unité d'exploration est généralement composée de quatre personnes, dont un archéologue spécialisé en langues et civilisations anciennes, avec l'espoir qu'il puisse communiquer avec les autochtones rencontrés, la plupart des civilisations humaines provenant de la terre.

Teal'c - Stargate SG-1
Teal'c

La Porte des Étoiles: Mode d'emploi

Un Stargate (ou Sha'pail en Goa'uld) est un anneau fabriqué en Naquada, un métal qu'on ne trouve pas (ou plus) sur Terre et qui a la propriété d'absorber l'énergie et surtout les neutrinos. Quand des coordonnés sont entrées et que le niveau énergétique est suffisant, il se crée un vortex entre deux portes qui permet de transporter instantanément des objets. Chaque porte arbore 39 symboles et 9 chevrons. Pour entrer des coordonnés, il faut utiliser 6 des 38 symboles représentant des constellations pour localiser une autre porte dans un plan en 3D puis entrer le septième symbole qui est le point d'origine (dont le symbole est unique à chaque porte). On estime qu'il n'existe que quelques centaines de portes des étoiles et qu'il y a plus de 137 milliards de combinaisons possibles (39 à la puissance 7), d'où la lenteur du programme à localisé toutes les destinations potentielles. Les deux chevrons du bas sont inutiles le plus souvent sauf pour se rendre dans une autre galaxie. Ils agissent alors comme un nouvel indicatif. Ils n'ont été utilisés que deux fois pour rejoindre une planète Asgard, mais les terriens maîtrisent mal l'opération, qui nécessite beaucoup d'énergie. Chaque porte est dotée d'un clavier circulaire qui régule l'énergie nécessaire et permet d'entrer les coordonnées. Malheureusement quand la porte sur Terre à été retrouvée dans les années vingt elle était très endommagée. Les savants terriens ont du tout reconstruire et ont créé un système qui fonctionne à l'énergie électrique et piloté par un ordinateur. L'armée, pour empêcher les soldats Goa'uld d'envahir la terre a mis en place des mesures de sécurité. La première est la création d'un iris qui se ferme en cas d'arrivée d'inconnus non identifiés. L'iris est si proche de la surface du vortex (à peine quelques microns) qu'il ne permet pas à quoi que ce soit de se matérialiser. La seule manière d'obtenir son ouverture est l'envoi d'un code numérique qui identifie l'arrivant. En cas de force majeure, l'armée a équipé la porte d'un système d'autodestruction nucléaire. Le vortex créé entre deux porte est à sens unique : on ne peut pas passer la porte puis faire demi tour. Seules les ondes radio qui peuvent aller dans les deux sens, permettant l'envoi du code numérique pour l'ouverture de l'iris, mais également le pilotage de sonde comme le M.A.L.P. (Mobile Analytic Laboratory Probe) qui analyse l'atmosphère de la planète et envoie des images vidéo permettant d'évaluer le danger. On découvre lors d'un épisode qu'il y a en fait deux portes sur terre, la seconde servant de soupape en cas de surcharge de la première. Elle a été localisée en antarctique et ramenée au Etats-Unis. Il y a eu pendant un moment pas mal d'intrigues autour de l'utilisation de la deuxième porte par une autre section de l'armée qui organisait clandestinement des raids technologiques à travers l'univers mais à l'heure actuelle, elle est sous bonne garde. En revanche, on ignore toujours qui a créé les Stargates, car ce ne sont ni les Goa'ulds, ni les Asgards... La seule théorie existante suppose qu'elles ont été créées par une race extraterrestre disparue depuis des millénaires.

Apophis contre le SGC

Le plus grand ennemi récurrent des terriens est Apophis, Dieu de la nuit. Ce sont ses gardes qui ont kidnappé Sha're et Skaara sur Abydos, et il en a fait les hôtes de sa femme et de son fils (ce qui est un peu facile comme intrigue, me direz-vous...). A la fin de la première saison, Apophis envoie deux vaisseau vers la Terre. L'humanité s'en sort de justesse grâce à Daniel qui a rapporté d'un voyage dans un univers parallèle les coordonnées de la porte des étoiles du vaisseau d'Apophis, permettant à Sg-1 de mener à bien une mission d'infiltration et de sabotage. Mais Apophis, certes affaibli, n'est pas vaincu. Il tentera toujours de re-mobiliser ses troupes même s'il trouvera toujours les terriens sur son chemin.

Dans la saison deux, Sha're et lui ont un enfant, au grand désespoir de Daniel. La position d'Apophis dans la société féodale des grands maîtres Goa'uld est menacée en particulier par Sokkar (un Goa'uld qui se prend pour le diable) qui tente de récupérer ses territoires. Apophis demande l'exil sur Terre seulement pour mourir quelques heures plus tard. Sokkar menace la terre et réclame qu'on lui remette Apophis mais ne récupére qu'un cadavre. Par la suite, avant de mourir, Sha're demande à Daniel de s'occuper de son bébé qui est né de deux hôtes de Goa'uld, ce qui est interdit car le bébé est alors un artyésis, né avec tout le savoir des Goa'ulds. Daniel se met donc en quête de ce bébé.

Lors d'une mission de sauvetage avec la Tok'ra, Sg-1 se retrouve sur une lune pénitentiaire de Sok'ar. Quelle n'est pas leur surprise d'y trouver Apophis en vie, ressuscité par les soins de Sok'ar certainement pour avoir le plaisir de le torturer. Il profite de la confusion causée par l'attaque de la Tok'ra et de la rébellion dans la prison pour s'évader et s'en prendre à Sok'ar.

L'équipe SG1 dans l'épisode "Les Nox" - Stargate SG-1
L'équipe SG1 dans l'épisode "Les Nox"

Casting

Dans le rôle du colonel O'neill on retrouve Richard Dean Anderson, célèbre interprète de MacGyver. Dans le film O'neill était un militaire froid, une machine à tuer sans nuance et complètement suicidaire depuis que son fils de cinq ans était mort en jouant avec son arme de service. " Pour la série, on a repris le personnage d'O'neill et on l'a retravaillé à la manière qu' Harrison Ford aurai pu le jouer ", nous explique le co-producteur de la série Michael Greenburg, " il est devenu un mélange de Han Solo et d'Indiana Jones, mais avec le sens de l'humour et l'attitude de Richard ". O'neill est devenu un personnage bien plus sympathique, toujours prêt à faire un bon mot ou à se moquer de sa propre incompétence scientifique. C'est un personnage qui sait être réaliste face aux événements tout en faisant preuve de grandeur d'âme. Ce qui n'est pas très étonnant vu qu'Anderson est la star de la série et qu'il en est devenu le co-producteur exécutif depuis la troisième saison (on n'est jamais mieux servi que par soi-même). Créé spécialement pour la série, Teal'c est un ancien guerrier Jaffa devenu membre de Sg-1 et il est interprété par Christopher Judge. Teal'c est un personnage très droit et moral qui ne rit jamais, un peu comme un vulcain dans Star Trek. Selon Christopher Judge, " c'est un rôle difficile à interpréter car Teal'c doit toujours rester sérieux et chaque fois que j'ai une scène avec Richard, il fait tout ce qu'il peut pour me faire rire, quitte à improviser des répliques. A cause de lui beaucoup de scène sont à refaire! " Entre les personnages d'O'neill et de Teal'c une solide amitié s'est créée, basée sur la confiance et le respect. Michael Shanks, déjà vu à l'occasion dans la série Highlander, reprend le rôle du Docteur Daniel Jackson . Daniel est un archéologue passionné, qui est à l'origine de la découverte du secret de fonctionnement de la porte des étoiles. Il a vécu sur la planète Abydos pendant un an et s'est marié avec Sha're. Au début de la série elle est enlevé et il rejoint Sg-1 dans l'espoir de la retrouver. Daniel par ailleurs est un tombeur, on peut presque dire qu'il a une femme sur chaque planète, dont certaines ont du mal à le laisser partir (il devrait plus penser à sa femme celui-là!). Le dernier membre de Sg-1 est le capitaine Samantha Carter , interprétée par Amanda Tapping. Sam est à la fois une militaire qui a piloté des avions de chasse pendant la guerre du Golfe, mais surtout une scientifique spécialisée en physique et en astrophysique, qui aurait dû rejoindre la NASA mais a préféré travailler sur le programme Stargate. Au cour de la saison deux, elle a été possédée par Jolinar de Malkpour, un Goa'uld de la Tok'ra. Le parasite s'est sacrifié pour sauver la vie de Sam et est mort en elle. Depuis, Sam a accès à certains des souvenirs de Jolinar et elle peut sentir la présence d'un Goa'uld. Sur un autre plan, depuis pas mal de temps, le spectateur sait que Sam et O'neill se tournent autour, sans jamais oser sortir ensemble (ce sont des militaires après tout), mais on a pu voir que dans un univers parallèle ils étaient mariés. Le responsable du SGC et du programme devant le gouvernement est le général Hammond, joué par Don S. Davis, que l'on a déjà vu dans Twin Peaks mais surtout dans X-files (le père de Scully). Etant en charge du SGC il est confronté tous les jours à des extraterrestres, des menaces Goa'uld, des paradoxes temporels (c'est lui, jeune soldat, qui aide Sg-1 à revenir de leur voyage dans les années soixante) et des intrigues de palais dans le gouvernement, dont certains aimeraient arrêter le programme alors que d'autres aimeraient en prendre un contrôle plus agressif pour piller la technologie d'autres civilisations.

Selon Amanda Tapping, " l'ambiance sur le plateau est extraordinaire. De simple collègues nous sommes tous devenus quasiment comme des frères et soeurs. On est une véritable famille. (...) Sur le plateau on rit très souvent. Il suffit souvent qu'on se lance un regard pour déclencher un fou rire. (...) Lors d'une séance photos à Los Angeles, on est tous allés au restaurant, ça ressemblait à la réunion d'une famille heureuse, et je me suis dit que j'avais de la chance."

La production de la série

A l'origine, il y avait le film Stargate (1994) réalisé par Roland Emmerich et co-écrit et produit par Dean Devlin, duo responsable entre autre de Independence day et Godzilla. Dans le rôle du colonel O'neilll on retrouve Kurt Russell (Snake dans New-York 1999) et James Spader (Crash) en tant que le Dr Daniel Jackson. Le film est produit par Canal + et feu Carolco (Terminator 2). Il a été un gros succès de l'année 1994. En 1996, le studio MGM décide d'acheter les droits du film pour en faire une série. Le studio confie le projet à Jonathan Glassner et Brad Wright qui auront la charge de produire et d'écrire la série. Par le passé, ils avaient déjà produit pour MGM deux séries de science-fiction : Au-delà du réel, l'aventure continue (Outer limits) et Poltergeist, les aventuriers du surnaturel , qui passent sur M6.

La série est entièrement tourné au Canada dans les studios de Vancouver. La première diffusion de la série est réservée à la chaîne câblé américaine Showtime, une chaîne à péage comparable à Canal + en France, et qui appartient au groupe Paramount-Viacom, puis quelques mois après distribuée en syndication sur Scifi. En France, la série est diffusée par M6 et Série Club.

Un nouveau classique de la SF

L'idée qu'on puisse trouver une porte datant de la nuit des temps qui permette d'être transporté à travers l'univers est tout à fait poétique. Selon Wright, " l'idée d'aller d'une planète à une autre est un grand classique de la science-fiction. Ce que j'aime à propos de Stargate est que la porte des étoiles nous donne à nous, gens d'aujourd'hui, accès à d'autres mondes. Il n'y a pas de fusée futuriste, ce sont des personnes de notre siècle qui ont ces aventures et qui vont dans ces mondes. " Et c'est bien là le charme de la série, contrairement à Star Trek ou Babylon 5, Stargate met en scène des personnages qui nous sont contemporains, quasiment des gens ordinaires. Paradoxalement, ceci donne un côté réaliste à la série : tout ce qui se passe sur terre est " réaliste ". Mais dès qu'on traverse la porte, c'est un nouvel univers à découvrir, avec ses merveilles et ses menaces, comme Alice quand elle traverse le miroir. Les scénaristes ont évité le piège de la structure classique : un monde nouveau = un épisode, qui était le défaut majeur de la série Sliders. Ils ont su aller bien au-delà du film, qui en fin de compte limitait le concept a un vortex entre deux planètes et à un méchant extraterrestre battu par les gentils terriens. La série met en place tout un réseau de portes des étoiles, avec des centaines de planètes, une véritable guerre galactique et la nécessité de trouver alliés et technologie pour résister aux armadas de vaisseaux. C'est aussi l'occasion de pas mal d'action et fusillades, de missions d'infiltration et de sabotage. Car même si le SGC est composé de militaires, ce n'est pas une série de guerre : ce sont avant tout des équipes d'exploration, de scientifiques et de diplomates. Jonathan Glassner et Brad Wright n'oublient pas pour autant leur amour pour la science-fiction pure et dure à l'image de certain épisodes de Stargate Sg-1 qui auraient tout aussi bien pu sortir d'Au-delà du réel avec des délires sur l'intelligence artificielle, la nanotechnologie, le transfert d'esprit... Les scénaristes ne résistent pas non plus (pour notre plus grand plaisir) aux grands classiques du genre : le voyage dans le temps (Sg-1 retourne dans les années soixante), les univers parallèles (Daniel se retrouve sur une terre envahie par les Goa'ulds). Ceci a pour effet d'ancrer fermement la série dans la SF. Par ailleurs, la série n'oublie pas d'avoir un certain humour que les scénaristes anglo-saxons appellent le " comical relief ", c'est à dire un contre point comique par rapport à une situation qui ne l'est pas. C'est souvent l'apanage d'O'neilll qui se met à râler ou à plaisanter ou encore se moquer (gentiment) de ses coéquipiers.

En conclusion

Pour résumer, Stargate Sg-1 est une série de science-fiction pleine d'action dans un univers complexe (voire même trop complexe : si vous débarquez en cours ou sans avoir lu ce qui précède vous avez peu de chance de comprendre ce qui se passe). L'avenir de Stargate Sg-1 est radieux : la série est diffusée dans 60 pays, la saison quatre a commencé en juin 2000 sur Showtime aux Etats-Unis, deux saisons supplémentaire sont déjà commandées (ce qui nous garantie 6 saisons au minimum). Et son succès est bien mérité, car la série est bien écrite, bien réalisée et bien jouée au point qu'on en oublie presque que Richard Dean Anderson était MacGyver. La série a su se créer une base de fans fidèles, et devenir un concurrent sérieux à l'univers Star Trek. On trouve d'ailleurs de plus en plus de fans qui spéculent sur qui de Spock ou de Teal'c est le plus fort. La première convention Stargate Sg-1 a lieu en Septembre à Vancouver au Canada, d'autres devraient suivre aux Etats-Unis et en Angleterre, et qui sait, peut-être même en France.

Ce dossier a été écrit par Jérémy, grand spécialiste du monde de Stargate SG-1