Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

The Spirit

(The Spirit)

 L'histoire

Denny Colt, policier de Central City, revient mystérieusement d'entre les morts. Désormais, il devient le Spirit, un justicier masqué voué à la lutte contre le crime. Son plus dangereux adversaire est Octopus, un génie du mal qui veut détruire la ville. Un soir, le Spirit apprend qu'Octopus attend une livraison dans un marécage. Un terrible combat s'ensuit entre les deux adversaires. Profitant de l'occasion, Sand Saref, l'amour d'enfance de Denny Colt, s'empare d'une caisse contenant le sang d'Héraclès, qu'Octopus comptait utiliser pour devenir immortel. Alors qu'il se fait soigner par la fille du commissaire Dolan, le Spirit réfléchit à comment retrouver Sand...

Image

Le petit mot de Buck Banzai

Le Spirit est un héros de bande-dessinée créé par l’auteur américain Will Eisner (1917-2005). Sa première aventure paraît aux Etats-Unis en Juin 1940 dans un supplément dominical distribué avec une vingtaine de journaux qui rassemblaient plus de 5 millions de lecteurs dans les années 40. Ce supplément, appelé par ses lecteurs « The Spirit Sector », est dirigé par Will Eisner lui-même. Il accueille les aventures du Spirit jusqu’en Octobre 1952, date à laquelle son auteur abandonne la série. Avec ses personnages atypiques et son mélange des genres innovant allant du polar au fantastique en passant par la comédie, Le Spirit a marqué durablement l’histoire de la bande-dessinée américaine.

Dans les années 70, William Friedkin (L’EXORCISTE) s’est lancé dans le projet d’une adaptation cinématographique, sans succès. Dans les années 80, c’est le producteur Gary Kurtz (LA GUERRE DES ÉTOILES) qui a tenté de monter une adaptation animée. Le Spirit a finalement fait sa première apparition en chair et en os sous les traits de Sam J. Jones (FLASH GORDON) dans le téléfilm THE SPIRIT en 1987.

Image

C’est en juillet 2006 que l’annonce officielle est faite : Frank Miller va écrire et réaliser l’adaptation cinématographique du Spirit. Frank Miller est un auteur de bandes-dessinées américain né en 1957. Tout comme Will Eisner à son époque, il a grandement influé sur la bande-dessinée américaine dans les années 80 en ayant une autre approche de la mise en scène et en injectant une dose de noirceur supplémentaire dans ses visions de personnages populaires comme Daredevil ou Batman. Coté cinéma, il est crédité en tant que scénariste sur ROBOCOP 2 et ROBOCOP 3, et passe pour la première fois derrière la caméra en co-réalisant avec Robert Rodriguez l’adaptation cinématographique d’une de ses propres œuvres, SIN CITY en 2005.

Fort de cette première expérience, Frank Miller débute le tournage de THE SPIRIT en octobre 2007. Tout comme les films SIN CITY et 300 (une autre adaptation de son œuvre), THE SPIRIT est intégralement tourné sur fond vert, l’occasion pour son réalisateur de mêler les codes esthétiques et narratifs du cinéma et ceux de la bande-dessinée. Le film a d’indéniables qualités plastiques grâce à une utilisation du clair-obscur, des décors et des costumes qui rappellent le film noir.

Image

A sa sortie en décembre 2008, THE SPIRIT est accueilli froidement par la critique et par le public. S’attendant peut-être à un « SIN CITY-bis », l’un comme l’autre ont été peu réceptifs au mélange des genres parfois déconcertant effectué par Frank Miller. Si le film a les qualités visuelles d’un polar, sa tonalité est souvent légère et certains passages sont carrément dignes d’un cartoon de Tex Avery ou d’un manga.

Image

THE SPIRIT ne méritait pourtant pas ce désintérêt. L’ensemble est divertissant, drôle et visuellement intéressant. En bref, un film qui mériterait d’être redécouvert.

21 septembre 2014