Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Retour vers le futur 2

(Back to the Future Part II)

 L'histoire

Après un premier voyage aventureux dans le passé, Marty, revenu en 1985, vit à nouveau parmi les siens. Mais son ami, le farfelu Docteur Emmet Brown ne tarde pas à le rejoindre à bord de sa fameuse machine à explorer le temps, une superbe DeLorean quelque peu trafiquée. Il somme Marty de le suivre en 2015 car, en bousculant le continuum spatio-temporel, Marty a dangereusement modifié l'avenir de ses proches. Dans un futur aux allures de bazar clinquant, Marty retrouve son fils, tombé sous la coupe du sinistre Biff Tannen, prêt à commettre un hold-up qui lui vaudra de nombreuses années de prison...

Doc somme Marty de le suivre en 2015 - Retour vers le futur 2 (Back to the Future Part II)
Doc somme Marty de le suivre en 2015

Le petit mot du Doc

En 1985, RETOUR VERS LE FUTUR (1985) obtint un succès immense et inattendu. Aucune suite n'était cependant prévue et Robert Zemeckis espérait simplement que son film allait pouvoir rembourser l'investissement. "Je n'avais évidemment pas prévu de suite, sinon je n'aurais pas mis la copine dans la voiture ! C'est ce qui nous a posé un gros problème d'écriture" explique-t-il. Mieux, la voiture volante à la fin du film était une blague ! Une note humoristique qu'il allait maintenant falloir prendre en compte…

A nouveau réalisé par Robert Zemeckis et co-produit par Steven Spielberg, RETOUR VERS LE FUTUR 2 réuni la distribution du premier film pour entreprendre la suite directe et immédiate de RETOUR VERS LE FUTUR. Michael J.Fox est Marty McFly, Christopher Lloyd est le scientifique déjanté Doc Emmett Brown, Lea Thompson joue Lorraine, la mère de Marty, Tom Wilson incarne Biff Tannen, l'ennemi juré de Marty. Manquent à l'appel Crispin Glover (George McFly, le père de Marty) qui ne rempile pas pour des divergences d'ordres financiers et Claudia Wells (Jennifer Parker, la petite amie de Marty) qui abandonne le cinéma pour des raisons familiales. Le premier personnage est tout simplement retiré du script : on apprendra qu'il a été assassiné ! Quand à Jennifer, on lui trouve une remplaçante, Elisabeth Shue (L'HOMME SANS OMBRE - 2000) qui, outre la ressemblance tout à fait crédible avec Claudia Wells, n'obtient là qu'un rôle secondaire. Si l'on n'y prête pas attention, le subterfuge est total ! D'ailleurs, on pourrait presque penser que les premières minutes du film sont les dernières du volet précédent. Il n'en est pourtant rien, cette scène sera entièrement rejouée !

Atterrissage à Hill Valley - Retour vers le futur 2 (Back to the Future Part II)
Atterrissage à Hill Valley

Bob Gale (également producteur) s'attaque seul au scénario. Zemeckis a quasi abandonné ce poste car il travaille alors sur QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT ? (1988). Une première mouture du script explore les années 60, période dans laquelle George McFly est professeur à l'université et Lorraine une hippie militante contre la guerre du Vietnam. Mais pour Zemeckis, l'occasion de faire une suite sur les voyages temporels et les paradoxes des époques est unique. Il est possible de revenir au premier film sous un angle différent.

Au lieu d'une histoire qui se contente simplement d'explorer une nouvelle époque (les années 60 ou le futur), Robert Zemeckis et Bob Gale compliquent les choses : l'escapade de Marty et Doc dans le futur va bouleverser le présent et créer un 1985 parallèle, différent en tout point de celui qu'ils ont laissé. Et pour corriger le tir, ils vont à nouveau devoir retourner en 1955. Ce postulat donne alors l'occasion de revivre les exploits du premier épisode d'une manière différente. Concrètement, nous assistons à des scènes qui rassemblent 2 Marty McFly et 2 Doc Emmet Brown ! Marty serra le témoin de son propre plan visant à jeter George dans les bras de sa mère et se verra jouer "Johnny B. Goode" à la guitare électrique. Quand à Doc il se verra mettre en chantier le système de captation de foudre qui doit renvoyer son jeune ami dans le futur… Avouez, ça devient compliqué ! Mais tellement malin ! Selon Doc, une seule règle, mais d'importance : les doubles ne doivent se rencontrer sous aucun prétexte sans quoi le continuum espace-temps en serait à jamais bouleversé (dixit le film, je laisser aux physiciens le soin de débattre de ce point de vue).

Non seulement le script de Bob Gale projette nos deux compères vers le futur et les renvoie en 1955 en repassant par 1985, mais il leur fait également vivre de nouvelles aventures en 1885… en plein Far-West. Et oui, le script fait 185 pages ! Trop long pour être traité en un seul film, la décision est alors prise de le scinder. Ce n'est pas une suite qui sera donnée à RETOUR VERS LE FUTUR mais 2 ! Profitant du matériel en place, des techniciens et des acteurs familiers de la production, RETOUR VERS LE FUTUR 3 (1990) sera tourné dans la foulée du deuxième volet offrant une cohérence parfaite entre les deux opus. C'est aussi la raison de cette bande-annonce finale qui, tel un sérial, annonce la suite des aventures de nos explorateurs du temps… aventures poussiéreuses !

Belle trouvailles ! - Retour vers le futur 2 (Back to the Future Part II)
Belle trouvailles !

Côté production, un casse-tête. Il a fallu recréer tout l'univers de 1955 dans ses moindres détails et rejouer toutes les scènes avec une précision sans faille. Une autre difficulté a été de créer un futur qui soit le plus réaliste possible, demandant aux designers des mois de travail pour transformer Hill Valley (dont la taille ne semble pas avoir évoluée) en ville du futur tout en lui offrant une vision optimiste. Vision qui devait se démarquer de l'ambiance BLADE RUNNER (1982) (parallèle quasi obligatoire au regard des voitures volantes) par son côté fun et sympa, coloré et animé. Bien qu'ils aient gagné une touche de modernisme, les bâtiments sont restés quasi les mêmes, volontairement identifiables : le café, la station service, la mairie et sa célèbre horloge ou encore le petit cinéma de quartier. Là où en 1955 l'affiche présentait Ronald Reagan dans LA REINE DU MONTANA (1954), en 2015 ce même cinéma projette maintenant LES DENTS DE LA MER 19, hommage humoristique au co-producteur Steven Spielberg. Détail intéressant qui montre l'évolution de la société, la station service Texaco, autrefois desservie par une poignée de pompistes, est aujourd'hui totalement robotisée.

Voici donc comment les designers de 1989 imaginaient l'an 2015 : Blouson auto-séchant et auto-ajustable, basket à laçage automatique, skateboard à suspension électromagnétique (hoverboard), implants bioniques, pizza déshydratées, et fin du fin, mais qui représente l'idée que nous nous sommes tous fait de ce futur, des voitures qui volent comme des avions et empruntent des couloirs aériens en guise d'autoroute (les interdictions de se poser remplacent tout naturellement les interdictions de stationner). Il faut avouer qu'en ce qui concerne cet aspect des choses, on s'est tous bien planté ! La véracité n'est donc pas de mise même si bon nombre d'inventions vues dans le film sont aujourd'hui réalisées ou en passe de l'être. On ne peut cependant pas en conclure que le film ait mal vieillit : le caractère très coloré (la mode vestimentaire en particulier, carrément kitch) et ultra optimiste de ce futur autorise à le lire comme une fantasmagorie. "On s'est débrouillé pour faire ça avec humour" explique Zemeckis.

Quand Biff rencontre Biff - Retour vers le futur 2 (Back to the Future Part II)
Quand Biff rencontre Biff

RETOUR VERS LE FUTUR 2 se veut toutefois plus sombre que le premier épisode. Si le futur de 2015 semble avenant et le passé de 1955 demeure douillet, il n'en va pas de même du 1985 parallèle construit par Biff Tannen. C'est un simple journal qui va être à l'origine de ce chamboulement. Un almanach des sports qui contient tous les résultats des matchs sportifs joués entre 1950 et 2000. Si pour l'homme de 2015 ce document n'est d'aucun intérêt, on comprend aisément qu'entre les mains de celui de 1955, il possède une toute autre valeur. Cet almanach, c'est Biff Tannen lui-même qui va le remettre en main propre à son alter ego de 1955, empruntant discrètement la DeLorean du Doc (Brown, pas votre dévoué). Exploitant ses résultats sportifs pour amasser une véritable fortune, Biff crée une réalité alternative dans laquelle la société est entrée dans une spirale de violence inouïe (le lotissement de Marty est devenu un véritable coupe-gorge). "L'idée d'un deuxième film sombre dans une trilogie avait été initiée par George Lucas dans la première trilogie des Star Wars. L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE (1980) est clairement le plus sombre des trois films", explique Steven Spielberg.

07 octobre 2014