Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

Retour vers le Futur

(Back to the Future)

 L'histoire

Martin "Marty" Mac Fly est un jeune homme moyen, issu d’une famille moyenne. Son niveau scolaire est médiocre et il se passionne pour la musique, rêvant de devenir guitariste professionnel. Le jour où son ami, l’excentrique "Doc" Emmet Brown, lui propose de témoigner de sa dernière invention, Marty ignore encore qu’il va s’embarquer dans quelques aventures extraordinaires. Doc a en effet transformé une DeLorean en machine à voyager dans le temps. Celle-ci fonctionnant au plutonium, il a subtilisé le carburant à un groupe terroriste libyen qui est bien décidé à le reprendre. Sur la promenade des deux pins, de nuit, alors que Marty et Doc préparent la voiture à explorer les méandres du temps, les libyens débarquent et abattent le savant. Pour sauver sa peau, Marty n'a d'autre choix que de sauter dans le véhicule temporel. Ce faisant, il se retrouve le 5 novembre 1955, avant même sa naissance.

Le destin le met face à sa mère, avant qu’elle n’ait rencontré son père, George McFly, un jeune homme timide, amateur de science-fiction. En fait, l’ironie est telle que Marty vole sans le vouloir la place de son père dans le cœur de Lorraine. Il comprend rapidement qu’il doit tout faire pour que Lorraine et George se marient, sans quoi il ne naîtra pas et disparaîtra. Après maintes péripéties, il fomente un plan pour les réunir au bal de fin d’année tout en cherchant un moyen de repartir à son époque, aidé par le docteur Emmett Brown de 1955. Celui-ci, incapable de fournir du plutonium pour renvoyer Marty dans le futur, doit utiliser une autre source d'énergie...

Doc Brown joue les Harold Lloyd - Retour vers le Futur (Back to the Future)
Doc Brown joue les Harold Lloyd

Le petit mot du Doc

Les premières images de RETOUR VERS LE FUTUR débutent dans l'antre du Docteur Emmett Brown, un allumé de scientifique qui se passionne pour la quatrième dimension. Clin d'oeil à l'introduction du film de George Pal, LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS (1960), la caméra balaye alors l'impressionnante collection de montres, réveils et autres pendules qui ornent la pièce. Tenant plus de la coïncidence, les appareils domotiques détraquées rappellent quant à eux ceux de Sam Lowry dans BRAZIL (1985) de Terry Guillam sorti quelques mois plus tôt.

A l'origine destiné à Columbia Pictures qui le refuse en 1980, personne ne veut de ce projet co-écrit par Robert Zemeckis et Bob Gale, pas assez grivois pour certains studios, et trop osé pour Disney qui n'apprécie pas les allusions incestueuses entre Marty et sa mère. Seul Steven Spielberg croit au potentiel de cette histoire. Mais après les revers commerciaux de 1941 (dirigé par Spielberg) et de LA GROSSE MAGOUILLLE (produit par Spielberg), Zemeckis et Gale ne souhaitent pas impliquer leur ami dans ce qui semble s'annoncer comme un nouvel échec. Tout change en 1984. A LA POURSUITE DU DIAMANT VERT, le dernier film de Zemeckis, est un franc succès et les studios commencent à s'intéresser à "Retour vers le futur". Spielberg est ravi de produire le film dont Universal hérite : ce sera la première production d'Amblin Entertainment, le studio fraichement créé par le faiseur de rêve d'Hollywood, pour Universal.

Que se passerait-il si vous rencontriez vos parents lorsqu'ils étaient au lycée ? Seriez-vous leur ami ? Vous entendriez-vous avec eux ? Telle était l'idée de départ du script. Mais pour rendre le tout crédible, il fallait une machine à voyager dans le temps. A l'origine, cette machine ressemblait à un gros frigo. Fort heureusement, plus fonctionnelle, c'est finalement une DeLorean, qui fut choisie. Ce qui avait commencé comme une blague fut filmé pour la séquence de la grange : avec sa forme futuriste (accentuée par ses portes "papillon") la voiture évoquait un vaisseau spatial aux pauvres habitants des années 50 alors en pleine paranoïa d'invasion rouge…

Doc et Marty - Retour vers le Futur (Back to the Future)
Doc et Marty

Personnage à part entière, ce véhicule deviendra l'un des plus reconnu de l'histoire du cinéma, au même titre que la Batmobile de Batman, la Peugeot 403 de l'inspecteur Columbo, l'interceptor de Max Rockatansky dans MAD MAX (1979) ou encore Kitt, la Pontiac Trans-Am de Michael Knight dans K 2000 (1982-1986). Il a été utilisé trois Delorean pour le film, grimées de pièces d'avions et autres artifices récupérés dans les poubelles d'un entrepôt de pièces électroniques. Au moment du tournage Spielberg expliquait qu'il aurait aimé en posséder une histoire de vérifier si le film aurait du succès ! Contrairement aux épisodes suivants, le plutonium constitue le carburant le plus approprié à fournir l'énergie suffisante pour autoriser à voyager dans le temps. Mais en 1955, point de Plutonium dérobé à quelques terroristes libyens ! Avant l'ingénieuse astuce de la foudre qui devait permettre à Marty McFly de retourner vers le futur, les scénaristes avaient imaginé drainer cette énergie à partir d'un site d'essai nucléaire situé au Nevada (dans les années 50 de nombreux essais nucléaires ont été menés dans cette région de l'Amérique). Mais le budget ne permettant pas cette fantaisie, la fibre créatrice profita largement de cette déconvenue.

Bien que Michael J. Fox soit le premier pressenti, c'est Eric Stoltz (Daniel Graystone dans la série CAPRICA - 2009) qui obtient tout d'abord le rôle principal. Mais après cinq semaines de tournage, la production découvre que le comédien, aussi talentueux soit-il, ne convient pas à restituer l'ambiance humoristique que décrit le scénario. Alors qu'il joue en vedette de la série SACREE FAMILLE (1982-1989), Michael J. Fox est à nouveau approché par Steven Spielberg pour remplacer Stoltz au pied levé. Contractuellement Michael J. Fox ne peut pas quitter le soap opera de Gary David Goldberg. Qu'importe, décidé à faire partie de l'aventure, il décide alors de cumuler les deux productions : le jour il enchaîne les épisodes de SACREE FAMILLE, le soir, jusqu'à tard dans la nuit (parfois jusqu'à 5 heures du matin, se réservant 2 heures de sommeil) il tourne pour RETOUR VERS LE FUTUR. Cette jonglerie horaire est la raison pour laquelle une grande partie du film se passe la nuit, les scènes de jour étant tournées durant les week-ends.

Marty rencontre sa future mère - Retour vers le Futur (Back to the Future)
Marty rencontre sa future mère

C'est sans doute son rôle du Docteur Emmett Brown qui consacra le comédien Christopher Lloyd au point de le rendre indissociable de son personnage (il sera d'ailleurs nominé pour un Saturn Award pour ce rôle). Lloyd explique qu'il a basé son jeu sur un mélange d'Albert Einstein (nom d'ailleurs donné à son chien dans le film) et le chef d'orchestre Leopold Stokowski… cheveux blancs ébouriffés et grands gestes obligent !

Notons que RETOUR VERS LE FUTUR ne serait pas RETOUR VERS LE FUTUR sans la bande originale de Huey Lewis "The Power of Love", morceau que le rocker a spécialement composé pour le film. L'artiste y fait d'ailleurs une apparition ironique : il est le personnage qui fait passer les auditions aux groupes et qui, aidé d'un porte-voix, dit à Marty "je suis désolé, c'est assourdissant !" lorsque celui-ci interprète le thème du film. De musique il en est beaucoup question. McFly, grand amateur de guitare électrique sera (dans le film) à l'origine de l'invention du Rock (du skateboard aussi) avec "Johnny B. Goode", morceau dont la paternité revient bien entendu à Chuck Berry et que le comédien aura appris à jouer pour l'occasion. Et l'expérience de l'ampli "Doc" restera dans les annales !

Marty jouant "Johnny B.Goode" en 1955 - Retour vers le Futur (Back to the Future)
Marty jouant "Johnny B.Goode" en 1955

RETOUR VERS LE FUTUR est de ces films hollywoodiens des années 80 où la bonne humeur est au rendez-vous et où l'humour y est omniprésent. Ce voyage dans le passé des années 50 ne manque pas de détails croustillants telle la programmation du cinéma de Hill Valley : les acteurs Barbara Stanwyck et Ronald Reagan sont à l'affiche du film LA REINE DU MONTANA (1954) ; il faut savoir qu'en 1985, Reagan était devenu le quarantième président des Etats-Unis (de 1981 à 1989) ! Le scénario joue habillement du décalage anachronique des époques, tel le nom de Pierre Cardin donné à Marty par sa future mère qui a découvert ce nom sur ses sous-vêtements ; Marty qui tente de manipuler George en se faisant passer pour un extra-terrestre, un certain Dark Vador de la planète Vulcain ! Ou encore cette note appartenant au comique de répétition au sujet de sa doudoune que les habitants de 1955 prennent pour un gilet de sauvetage.

RETOUR VERS LE FUTUR a été un immense succès. Le film est resté 11 semaines à la tête du box-office américain et rapporta plus de 10 millions de dollars le premier week-end. Aucune suite n'était prévue (la fin était une blague !), mais succès oblige, les aventures de Marty Mc Fly et de Doc Emmet Brown allaient êtres complétées pour former une trilogie. Le film vaudra aux co-scénaristes Robert Zemeckis et Bob Gale une nomination aux Oscar et aux Golden Globes pour le meilleur scénario original.