Vous n'avez encore accédé à aucune fiche…

 Retrouvez toutes les mises à jour et les news du site jour par jour

Repo! The Genetic Opera

(Repo! The Genetic Opera)

 L'histoire

En 2056, suite à une terrible épidémie ayant entraîné des millions de morts, le manque d’organes est un fléau qui touche toute la planète. La société GeneCo apparaît comme la seule solution : cette firme biotechnologique propose des transplantations d’organes à crédit. Ceux qui ne peuvent plus payer sont la cible des Repo Men, les récupérateurs, des chirurgiens assassins à l’identité secrète qui reprennent les organes greffés…

Une ville en 2056 - Repo! The Genetic Opera
Une ville en 2056

Le petit mot du Doc

Darren Smith & Terrence Zdunich sont les créateurs de REPO! THE GENETIC OPERA. Avec ce film pour le moins original, ces deux parfaits inconnus font leur toute première incursion dans le cinéma en tant que scénariste, producteur, compositeur et acteur (Darren Smith pose en leader du groupe de rock tandis que Terrence Zdunich interprète le personnage un peu plus épais du pilleur de tombe).

Le Repo Man - Repo! The Genetic Opera
Le Repo Man

La genèse du film remonte à 2001, lorsque nos deux acolytes égrenaient les clubs avec un mini opéra rock de 10 minutes intitulé "The Necro-Merchant's Debt". Une version intermédiaire de 45 minutes et mettant en scène 8 acteurs allait donner naissance à cette production de plus grande envergure qu'est REPO! Pour la diriger, ils engagèrent un réalisateur tout fraîchement sorti de l'école de cinéma - Darren Lynn Bousman - qui allait ensuite signer SAW II (2005), SAW III (2006) et SAW IV (2007). Si l'on n'a apprécié que modérément son travail sur ces derniers films d'horreur, celui exécuté sur REPO! THE GENETIC OPERA est de bien bonne facture, une place de metteur en scène qu'il a pu obtenir à force de supplier Smith et Zdunich.

Totalement déjanté, cet opéra génétique est à classer dans la case ovnis de la science-fiction et du film d'horreur. Véritable opéra rock en ce sens qu'il se différencie d'une comédie musicale car entièrement chanté, le film évolue dans une ambiance gothique post-apocalyptique sexy à souhait et sympathiquement sanglante lorgnant du côté de BLADE RUNNER, de THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (1975) ou encore de PHANTOM OF THE PARADISE (1974). La transplantation d'organes et son coût (financier et humain !), la drogue et son trafic illicite, la légalisation du meurtre, la relation père enfant(s), la chirurgie esthétique et ses abus sont autant de thèmes qu'exploite le film.

Nathan et Shilo - Repo! The Genetic Opera
Nathan et Shilo

L'histoire est celle entremêlée de plusieurs personnages dans une société décadente livrée au monarchisme d'une firme de transplantation (GeneCo) et de son patron (Rotti Largo, jouée par Paul Sorvino). Celui-ci vit ses dernières heures et s'inquiète du devenir de son héritage qu'il ne veut pas laisser à ses trois enfants (Sweet Amber, Luigi et Pavi Largo), des ingrats délurés qui le convoitent déjà. Il y a 17 ans, un médecin du nom de Nathan lui a brisé le cœur en détournant celui de Marni, sa compagne. Lorsque celle-ci tomba malade, Rotti vit là l'occasion de se venger. Il s'introduisit dans le labo de Nathan et intervertit le médicament que ce dernier avait mis au point pour sauver la femme par un poison qui ne lui laissa aucune chance. Marni attendait une fille – Shilo (jouée par Alexa Vega, vue dans la trilogie SPY KIDS) - que Nathan eut juste le temps de sauver. Aujourd'hui Nathan vit une double vie : le jour il est médecin, mais la nuit il est un Repo Man, un "récupérateur", un assassin légalisé chargé de reprendre les organes à ceux qui ne peuvent honorer leurs créances. Inutile de dire que tout cela est théâtralement sanguinaire et le gore est porté à la dérision. Nathan cache cet aspect de lui-même à Shilo qu'il protège d'une société qu'il sait ultra-violente en l'enfermant. Il culpabilise d'autant que Shilo est infectée par une maladie du sang que seul Rotti peut guérir.

A ce croisement de destins s'ajoute celui d'autres personnages : le pilleur de tombe (joué par Terrence Zdunich, parfaitement convainquant) qui extrait illégalement des cadavres le "Zydrate", une drogue au grand pouvoir d'addiction uniquement autorisée dans le traitement des douleurs postopératoires. S'ajoute aussi celui de Blind Mag (jouée par Sarah Brightman, la chanteuse soprano britannique au 26 millions d'albums vendus), une jeune cantatrice née aveugle qui a pu recouvrer la vue grâce aux implants de cornée de GeneCo. Redevable à vie, elle est devenue quasi esclave de Rotti Largo. Enfin la psychologie des enfants de Rotti est aussi approchée et en particulier celle de Sweet Amber (jouée par Paris Hilton qui a troqué le blond pour le brun), une jeune fille accro a la chirurgie esthétique et au Zydrate.

La cantatrice Blind Mag - Repo! The Genetic Opera
La cantatrice Blind Mag

Si le film découvre une photographie bien particulière, forçant l'exposition, très colorée (rouge bleu, ocre) et vivante, il est également doté d'une bande originale parfaitement acérée. Pour un opéra rock il ne pouvait décemment en être autrement. Composés par Darren Smith & Terrence Zdunich, les morceaux, tantôt Jazz, tantôt classique, parfois punk, plongent en majorité dans le Techno Metal, genre qui sied parfaitement au thème principal du film. Musicalement joués par quelques pointures du rock, ils sont interprétés par les acteurs eux-mêmes, surprenants. Certains morceaux, entraînants à souhait, comme "Zydrate Anatomy" ou "Legal Assassin" sont un pur bonheur pour les oreilles (averties).